suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/07/2017

Connaissez vous le peuple des coquelicots ?

 

DSC04540.JPG

Nous avons souvent tendance à simplifier, caricaturer et à faire d'injustes amalgames, l’intensité de ce travers variant en fonction de notre éducation, de notre environnement socio-culturel et de notre tempérament. Ainsi pour les "intellos" tous les footeux ont la cervelle dans les crampons et pour les "footeux" tous les "intellos" sont des  têtes d’œuf. Pour les citadins toutes les vaches se ressemblent et pour les fans de "l'Eurovision" la musique de Richard Clederman vaut celle de Mozart. Pour nous, français, les chinois sont des stakanovistes du boulot qui consacrent leur vie à fabriquer des chaussettes à deux balles, tandis qu'ils pensent que nous partageons notre temps entre les vacances, les RTT, les grèves et les congés-maladie. De même nous voyons nos voisins d'outre-rhin comme d'austères bonnets de nuit luthériens tellement disciplinés qu'ils installent des passages cloutés jusque dans les rues piétonnières alors qu'eux nous considèrent comme un peuple braillard et désordonné, la preuve en est que Marianne, notre égérie nationale, a perdu son soutien gorge !

 

DSC00387.JPG

Les idées toutes faites et les préjugés évitent de réfléchir – activité épuisante - et sont souvent la cause de mépris et de tensions qu’un brin d’objectivité réduirait à néant. Le problème est qu’ils donnent à bon compte un sentiment de supériorité et c’est pourquoi ils sont durs à extirper.

 

 

DSC04479.JPG

Ainsi parmi les fleurs, il en est une que l’on croit volontiers simplette avec sa robe rouge de soubrette et que l’on méprise souvent vu qu’elle traîne dans les champs. Notre mépris a d’ailleurs failli la faire disparaître, bombardée qu’elle était de pesticides et d’insecticides déversés sans retenue par ceux qui sont pourtant ses confrères : les paysans. Certains d’entre eux ont toutefois retrouvé la raison et leur font aujourd’hui un peu de place dans leurs champs.

 

 

DSC01258.JPG

Or, si on leur prête un peu d'attention les coquelicots apparaissent infiniment diversifiés. Pour s’en rendre compte il suffit de s’asseoir au bord d’un talus et de longuement les observer. La variété de leurs comportements ne manquera pas de vous stupéfier

 

 

DSC04452.JPG

Vous observerez ainsi le two-o'clock-licot, romantique en diable et qui passe son temps en tête à tête avec, selon sa préférence, une ou un de ses congénères.

 

 

DSC04462.JPG

Vous verrez aussi le baroque-licot aux manières un peu surannées

 

 

DSC04542.JPG

Si vous apercevez un coquelicot au comportement un peu louche , c’est un équivoque-licot

  

DSC04525.JPG

Si son comportement est déjanté, c’est un débloque-licot

  

DSC04504.JPG

Si le coquelicot semble prendre plaisir à jouer avec le vent, c’est un foc-licot

 

 

DSC04532.JPG

S’il danse de façon endiablé c’est un rock-licot

 

 

DSC01165.JPG

S’il est bagarreur, c’est un estoc-licot

 

 

DSC04438.JPG

S’il se rit de la pluie , c’est un pébroque-licot

 

 

DSC04548.JPG

Si vous l’entendez se parler à lui même c’est un soliloque-licot

 

 

DSC04479.JPG

S’il jette ses pétales aux orties, c’est un défroque-licot

 

IMG_6412.JPG

S’il est un brin railleur c’est un moque-licot

 

 

DSC04469.JPG

Et enfin, si vous avez de la chance, vous apercevrez peut être le rarissime cataploc-licot qui préfère habituellement les champs de course mais qui s’égaie parfois dans la nature. Mais peut être en connaissez vous d’autres et je serais heureux que vous me les présentiez !

 Pour conclure cette note voici in poème hommage à cette fleur posté par Monique l'une de mes fidèles lectrices ; Je l'en remercie.

 

Ami des poètes il est vrai
fleur du printemps et de l'éveil
à profusion jamais n'est trop
quant au printemps il déchiffonne
sa belle robe rouge coquelicot

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

01/07/2017

Par un beau soir d'été

nuit,ombre chinoise,été,garance

 A l’heure où le soleil tire sa révérence,

Je m’en vais  marcher un bâton à la main,

Les yeux emplis de l’or qui coule sur les chemins,

Sous une mer de nuages rouge garance.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

Avançant calmement, méditant en silence,

J’aperçois soudain entre deux rangs de vignes,

Une nymphe enjouée qui me fait des signes,

Pour m’inviter à entrer dans sa danse.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

 Mais la belle est taquine et fuit quand je l’approche

Vers une haie de chardons qui me barre le passage;

Elle n’est sans doute qu’un envoûtant mirage,

Qui naît du nectar puisé au fond des roches.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

Au loin, des chiens idiots hurlent après la lune,

La prenant, suprême infamie, pour un os.

Indifférente à l’excitation des débiles molosses,

Elle poursuit indolente sa course nocturne.

 

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

 Elle se balance un temps aux branches d’un arbre mort,

Dont le squelette ligneux dresse ses arabesques,

Sur la tenture bleue de la voûte céleste,

Que l’horizon borde d’un ourlet d’or.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

A son pied soudain  la nymphe virevolte,

Je me pince rudement pour dissiper ce mirage,

Mais  elle poursuit sa danse élégante et sauvage,

Une douce ivresse me saisit alors et m’emporte.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

En trois bonds me voilà qui danse avec elle,

Qui s’était montrée tout à l’heure si farouche,

La lune me révèle sa beauté qui me touche,

Envoûté, je me sens  pousser des ailes.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

 Au moment où nos mains dans la nuit se rejoignent,

Une autre nymphe se mêle à notre ronde,

Dieu ! Qu’il peut être beau notre monde,

Par une nuit d’été au cœur de la campagne.

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

 Nous nous lançons alors dans une gigue endiablée,

Qui attire mulots, campagnols et musaraignes,

Cette nuit  dans un coin  de la terre, la paix règne,

Comme au jardin d’Eden d’où nous fumes chassés.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

Ivre de bonheur, mes soucis dissipés ,

Je ressens l’insoutenable légèreté de l’être,

Qui me fait m’envoler de ce lieu champêtre,

Libéré de l’implacable loi de la gravité.

 

 

nuit,ombre chinoise,été,garance

Ainsi frères humains passons nos existences,

A danser sous l’obscure clarté des étoiles,

Où les lois, les règles, les conventions sociales,

Du monde diurne n’ont plus de pertinence.

 

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

 

24/06/2017

En père peinard sur le plateau du Guilhaumard…

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

L’ami Georges naviguait autrefois en père peinard sur la grand-mare des canards dans un antique rafiot qui s’appelait « Les copains d’abord ». Et bien, moi je vous invite avec mes copains à naviguer en pères peinards sur le montueux plateau du Guilhaumard, perché entre les vallées de la Sorgue (celle de l’Aveyron) et de l’Orb.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Ce vaste plateau était couvert de hêtraies au XVIIIème siècle, qui ont disparu sous la dent des moutons qui étaient fort nombreux il y a encore peu de temps dans la région. Mais les pelouses qu’ils ont laissées derrière eux hébergent une flore riche et variée. Comme quoi d’un « mal » peut sortir un bien. D’ailleurs la raréfaction des moutons pose aujourd’hui problème car les paysages de pâturages et de garrigues sont peu à peu envahis par les arbres, ce qui modifie la biodiversité et accroit les risques d’incendies. Les arbres sont, bien sûr, de précieux alliés contre le réchauffement climatique, mais il ne faudrait pas pour autant en recouvrir tout notre pays dont l’attrait de certains paysages doit beaucoup à l’intervention millénaire de l’homme.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Ainsi sur ce plateau prolifèrent de nombreuses orchidées qui font le bonheur des botanistes et des promeneurs.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

On y aperçoit aussi la renoncule qui n’est pas non plus sans charme, bien que moins recherchée.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Y abonde également la stipe pennée, une graminée, relique des périodes climatiques chaudes d’Europe continentale. Son nom est un dérivé du mot russe « step », qui désigne de grandes étendues herbeuses. C’est une plante bien adaptée aux étés chauds et secs et aux hivers froids. Ses graines forment un long panache soyeux et argenté avant d’entamer au gré des vents leur périple aérien : on appelle alors la stipe «cheveux d’ange ». A vrai dire je doute que quelqu’un ait déjà vu un ange même si les peintres du moyen âge ne se sont pas privés de les représenter. Au demeurant s’ils existent, vu leur âge vénérable, ils doivent tous être chauves!

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Contemplons ensemble ce paysage où la toison argentée des stipes contraste avec le manteau sombre du couvert forestier des collines plus lointaines. Devant nous s’offre la face radieuse du monde et derrière, son mystère !

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

N’avez vous pas envie de dévaler en courant ce pré en ma compagnie en chantant à tue tête : qu’elle est belle notre planète !

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

C’est certainement l’avis de ce « Gazé » dans sa tenue blanche et noire qui se délecte du nectar d’une vipérine plantain.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Ainsi que de cet « azuré commun » qui fait une pause sur le sol.   Peut être a-t-il été trompé par sa couleur brune orangé qui est celle de sa femelle !

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Cette pelouse couverte de fleurs bleues et mauves, d’où émerge ici et là une orchidée, confère au lieu un petit air d’alpages, fort éloigné de l’image rude et austère que présente par ailleurs le causse du Larzac.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Et cet aspect rude et sauvage, nous le retrouvons très vite, car le causse est une terre d’étonnants contrastes qui se révèlent au randonneur qui ose s’y aventurer, ce que je vous invite à faire !

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & photos Ulysse

 

 

18/06/2017

Dans les monts de l'Espinousse, la vie est douce...

 

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Au cours d’une balade dans les monts de l’Espinousse, j'ai vu ce cadran solaire dont la devise « silens loquor » (Je m’exprime sans parole) nous enjoint de vivre pleinement chaque seconde.

 

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Ce que met en pratique le sphinx-colibri qui passe ses journées à se régaler du nectar des fleurs.

 

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Et sans aucun doute aussi ce hêtre multi-séculaire dont la méditation emplit la forêt d’ondes bienfaisantes.

 

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Quant à cette ruine, qui fut une maison imposante, et sans doute indestructible aux yeux de ceux qui y ont vécu, elle nous dit combien fragile est notre existence.

 

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Dans l'onde claire et fraîche de l'Agout je me suis baigné. Aucune ondine n'est venu avec moi batifoler ! Il y a un temps pour tout ! Un temps pour l'amour et un temps pour les bains de pieds !

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Ne faisons pas comme cet escargot réfugié dans sa coquille, ouvrons nous aux autres, à tous les autres qui sont nos frères, puisque nous savons que nous avons tous le même berceau quelque part en Afrique du Nord (Ah ! Ils ont bonne mine ceux qui considèrent tous les émigrés comme de dangereux terroristes !).

 

 

espinousse,sphinx,ruine,cadran solaire

Et gambadons ensemble dans les champs jusqu’à notre dernier souffle !

  


*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & photos Ulysse