Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


18/08/2014

Voulez vous voir la vie en rose…?

 

Bien que l'on soit au mois d'août, vous avez été des milliers à me  suivre sur les sentiers du Caroux et de l'Espinousse couverts de bruyères.  Pour vous remercier je vous convie à une dernière balade en ces lieux enchanteurs, avant que le soleil n'ait consumé cette splendeur. J'ai pour l'occasion titillé ma plume un brin paresseuse afin qu'elle vous ponde dans la douleur - je vous demande donc d'être indulgents - quelques quatrains pour vous accompagner en chemin. 

 

Bonne balade.....

bruyère,caroux,dieu,rose

 

Nous passons notre vie durant

A courir après l’argent

Je vous propose de faire une pause

Pour voir enfin la vie en rose…

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Pour cela partons au grand air

Afin d’ aller contempler les bruyères

Avant que tout ne se débine

Et qu’on ne les voit par les racines

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

En cette période estivale

Gaïa a mis sa robe de bal

Pour nous offrir une dernière danse

Avant que l’automne n’avance

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Sa robe a un décolleté profond

Qui laisse voir ses jolis tétons

Regardez les, mais ne touchez pas

Vous vous en mordriez les doigts !

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

 Car des escadrons d’abeilles

Y butinent pour en faire du miel

Et les impudents peloteurs

Comprendraient leur douleur

 

bruyère,caroux,dieu,rose 

Une vache a moitié assoupie

Se dit  « dieu ! que le Caroux est  joli ! »

Comme quoi il n’ y a pas que  les trains

Qui intéressent les bovins

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

 

 

On ne sait plus où donner des yeux

Tant le panorama est merveilleux

Et de surcroît tout ça est offert

Au « grand dam » des milliardaires!

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Car ce n’est pas sur le pont de leur yacht

Ou dans leur palace sur la Côte

Que de telles beautés, ils peuvent voir

Ces sinistres bouffeurs de dollars

 

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Hélas, cette beauté est condamnée

Car de conifères, cette armée

En grandissant fera de l’ombre

Des bruyères provoquant l’hécatombe

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

En attendant ce sort inéluctable

Célébrons ensemble l’ineffable

Beauté de cette mer de bruyères

Encerclant quelques ilots de pierres

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Cette rencontre magnifique

Entre bruyère et granit

Est elle le fruit du hasard

Où un dieu y a-t-il pris part ?

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Si la folie  des humains

Me fait douter d’un ordre divin

J’avoue que devant une telle splendeur

J’en cherche le créateur

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Car si le hasard fait bien les choses

Il y a une question que je me pose :

Comment le monde peut être si beau

S’il est né du chaos ?

 

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

On n’y trouve aucune faute de goût

L’harmonie règne partout

Sauf hélas là où l’humain

A posé la main !

(nous on n’y pose que les pieds !!!)

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Mais notre virée se termine

Nous retournons dans nos chaumines

L’âme  et le cœur enchantés

De cette incomparable beauté

 

 Après cette balade sur les sommets je vous invite à un intermède tropico-musical en allant écouter ma dernière composition

"Mon verre de Ti Punch est vide..."

sur  mon blog  OLD NUT  

 

 

Photos & texte Ulysse (merci à  Marie pour ses idées sur la robe de bal et les abeilles butineuses)

 

 

 

 

 

08:52 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : bruyère, caroux, dieu, rose

10/08/2014

Le Caroux vu de l'Espinousse

Vous avez été plusieurs milliers à apprécier le Caroux sous son manteau de Bruyère aussi, pour vous remercier, je vais aujourd'hui vous le faire découvrir à partir des Monts de l'Espinousse où nous allons grimper en direction de la petite chapelle de Saint Martin du Froid qui offre l'un des plus beaux belvédère sur cette montagne chère à mon coeur. La encore devant la beauté des sites le silence s'impose.....(ce qui m'arrange un peu car ma plume est en ce moment assez paresseuse)

 

 

I - La montée à Saint Martin du Froid

IMG_6978.JPG

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

II  -  La descente et la vue sur le Caroux

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

espinousse,caroux,notre dame du froid,bruyère

 

 Après cette balade sur les sommets je vous invite à un intermède tropico-musical en allant écouter ma dernière composition

"Mon verre de Ti Punch est vide..."

sur  mon blog  OLD NUT  

 

 

PHOTOS ULYSSE 

28/07/2014

Magie du Caroux....

IMG_6823.JPG

Aujourd'hui pas de mots, rien que le vent, l'improbable entassement de rocs, les forêts majestueuses et l'infini manteau mauve des bruyères pour convaincre celles et ceux qui en douteraient encore que le Caroux est la plus belle montagne du monde ! Mais chut ! gardez ce secret pour vous si vous souhaitez qu'elle le reste !

 

IMG_6830.JPG

IMG_6838.JPG

 

IMG_6853.JPG

 

IMG_6861.JPG

 

IMG_6863.JPG

 

IMG_6869.JPG

IMG_6870.JPG

 

 

IMG_6877.JPG

 

IMG_6879.JPG

 

IMG_6881.JPG

IMG_6893.JPG

 

 

IMG_6900.JPG

 

IMG_6902.JPG

IMG_6886.JPG

 

IMG_6887.JPG

 

Après cette balade sur les sommets je vous invite à un intermède tropico-musical en allant écouter ma dernière composition

"Marie-Galante

sur  mon blog  OLD NUT  

 

Photos Ulysse

17:07 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : caroux, bruyère, roc, lamalou

21/07/2014

Mon papi est un as du tire-bouchon mais pas du canoë....

canoë,hérault,pagaie,rapide

Coucou ! nous revoilou Carla, Tom, Romain et moi, Emilie, en piste pour descendre l’Hérault en canoë avec nos ancêtres respectifs Gibus et Ulysse et mon papa Sébastien. Vous apercevez dans mon regard une pointe d’appréhension car il a été décidé que je monte dans le canoë de mon papi, dont la légende familiale laisse entendre qu’il connaît mieux le maniement d’un appareil photo ou d’un tire bouchon que celui d’un canoë!  

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Mais ayant pris le départ,  mes appréhensions tombent très vite car nous négocions les premiers rapides  - pas très mouvementés il faut le reconnaître - avec dextérité.

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Nous naviguons un moment de conserve (j’ai du vocabulaire !) avec mon papa et mon frérot dont le style de pagayage n’est pas très orthodoxe mais semble, somme toute, efficace !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Ayant pris un peu d’avance, nous  profitons  quelques instants de l’ombre fraiche des arbres qui bordent le fleuve, en attendant que le reste du groupe nous rejoigne. Cette ombre est bienvenue car nous avons douze kilomètres à descendre sous un soleil généreux dont les reflets sur l’eau accentuent les effets « cuisants ». Les canoïstes imprudents qui ne mettent pas de crème solaire s’en souviennent  longtemps !!!!

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Mais voici que les choses sérieuses commencent : nous abordons la descente d’un rapide un peu plus mouvementé que les autres et je dois reconnaître que, malgré mes inquiétudes, mon papi ne s’en sort pas trop mal !

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Mais le mérite peut m’en être aussi attribué car je fais preuve en la circonstance d’un sang froid irréprochable.

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Après ces premières émotions, nous nous arrêtons pour la pause pique-nique que l’on agrémente d’une baignade préalable. Ce qui vous permet de jouir de nos minois plutôt que ceux de nos ancêtres qui ornent généralement les articles de mon papi. Je pense que, toute modestie mise à part, vous ne perdez rien au change !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Pour le parcours de l’après midi nous décidons de modifier les équipages : Je rejoins mon papa tandis que Tom et Romain montent avec Gibus et c’est donc Carla qui se retrouve avec mon papi, ce qu’elle va amèrement regretter !  Il faut dire que ce parcours comporte un rapide dit « du rocher » où en moyenne un canoë sur trois se renverse ! Et par malchance - mais est ce vraiment de la malchance, n’étant pas médisante je ne ferai aucun commentaire sur ce point – c’est le canoë de papi et de Carla qui se renverse !  Comme quoi les légendes ont toujours un fond de vérité !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Après cet incident sans autre conséquence pour ceux qui ont chavirés que de se faire mettre en boite après avoir pris le bouillon, nous reprenons notre périple au cœur d’un paysage d’une beauté majestueuse.

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

L’Hérault adoptant un cours plus tranquille, je me risque à pagayer debout comme font les indiens d’Amazonie ! Je suis mûre pour partir à l’aventure !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Gibus est tellement séduit par la beauté des lieux qu’il abandonne toute vigilance et ne voit pas un dernier rapide où il bascule et perd Tom, Romain ainsi que son canoë…seule sa pagaie lui reste entre les mains !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Bon vous vous doutez que je galège car nous franchissons cet obstacle au moyen d’une échelle pendant que des opérateurs font descendre nos canoës d’une façon plus brutale !! Nous remontons à bord pour la dernière partie du périple où l’Hérault redevient un fleuve tranquille …

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Seule l’arrivée sur les cailloux est un peu brutale ce qui inquiète un brin mon frérot qui se cramponne comme il peut au canoë ! Mon papi «atterrit » sans chavirer ce qui est à mettre à son crédit. Disons pour conclure et pour se montrer charitable que dans le rapide il n’a vraiment pas eu de chance…..mais bon il est quand même meilleur au tire-bouchon !

 

Après cet intermède aquatique je vous invite à un intermède musical en allant écouter ma dernière composition "Marie-Galantesur  mon blog musical OLD NUT 

 

Texte Emilie et Ulysse Photos Ulysse, Emilie et Carla