suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/08/2015

Le Caroux par la piste des charbonniers (Reprise d'archive)

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Chacun dans la vie a son « Graal » : un but difficilement accessible qu’il aimerait accomplir. Pour certains c’est gravir l’Everest, le Mont Blanc,  la Dune du Pyla,  les marches du perron de l’Elysée, pour d’autres c’est faire un marathon, traverser la Manche à la nage ou la piscine de Pénélope Cruz ou de Julia Roberts. Pour moi, amoureux du Caroux, c’était de le gravir par la voie la plus difficile (hors parcours d’escalade que je ne pratique pas) : c’est à dire la piste dite "des charbonniers."

Je fais donc part de mon projet l’autre jour à mon ami Gibus qui l’a emprunté deux fois et en a gardé un souvenir mémorable. Il accepte de la  gravir une dernière fois, tout en me mettant en garde contre la difficulté de l’entreprise. C’est en effet un parcours équipé par endroits de chaînes et dont certains passages impliquent d’utiliser une corde. On l’appelle ainsi, me précise-t-il, non pas parce qu’elle menait à des lieux de production de charbon de bois (ce qui serait impossible vu les lieux) mais parce qu’il faut avoir une foi de charbonnier pour l’affronter !

Personnellement convaincu que « le ciel » est indifférent à notre sort et qu’il vaut mieux compter sur quelqu’un que l’on connaît bien (soi même) et sur Gibus plutôt que sur quelqu’un que l’on ne connaît pas (dieu, vichnou , allah , zeuss ou toute autre divinité ) j’indique à mon ami que je maintiens mon projet . Nous nous engageons donc un beau matin (condition indispensable)  dans les gorges d’Heric d’où part la piste.

 

charbonniers,graal,heric,caroux

A vrai dire, ce n’est même pas un piste mais une vague trace qui traverse dans sa première partie une zone d’éboulis dans lesquels des cairns permettent de garder le cap. L’objectif est d’atteindre le plateau sommital derrière les sommets que l’on aperçoit au dessus de nous en contre-jour.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Passés ces éboulis, on atteint la base d’une paroi équipée de chaînes que Gibus en montagnard expérimenté et prudent examine avant que nous nous y engagions.  Etant aussi souple qu’un fauteuil Louis XVI je sens en moi une petite poussée d’adrénaline. « Mon vieux » (c’est malheureusement chaque jour un peu plus vrai) me dis-je  « le vin est tiré il faut le boire » sauf que ce vin là  ressemble plutôt à du vinaigre !

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Gibus me fait une magnifique démonstration dont l’aisance me donne confiance. Mais désireux de conserver votre estime, vous n’aurez pas droit à ma photo car je n’ai absolument pas le même style !

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Au terme d’un passage délicat dans un goulet resserré nous parvenons sur un premier palier où nous faisons une pause. En contemplant le chemin parcouru, je comprends que quelque soient les difficultés à venir il me serait personnellement difficile de faire demi tour.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Heureusement le tronçon suivant se révèle un peu moins difficile et nous offre un répit qui me permet de récupérer quelques forces.

 

 

charbonniers,graal,heric,carouxMais le répit est de courte durée car  une nouvelle paroi se dresse  bientôt devant nous qui me met, au sens propre comme au sens figuré, au pied du mur ! C’est dans ce genre de situation que l’on apprend ce que l’on a vraiment dans le ventre (outre le petit déjeuner du matin ). Et j’avoue sans fausse modestie que, le style mis à part,  je ne me suis pas déçu, car j'ai franchi l'obstacle sans trop de difficulté. Et puis  c’est toujours avec plaisir que s’offre  une occasion de lever un « toast » à notre exploit avec mon ami Gibus (mais bon, on n’en est pas encore malheureusement à l’heure de l’apéritif).

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

On arrive en vue d’une deuxième plateforme qui nous permet de reprendre notre souffle (ce qui est absolument nécessaire parce que qu’il faut être  « gonflés à bloc » pour emprunter cet itinéraire).

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Nous apercevons environ 700mètres en contrebas le fil blanc du torrent Heric qui sinue au fond des gorges d’où nous sommes partis. Concentrés sur notre ascension nous n’avons pas vu le temps passer et sommes surpris d’être déjà si haut.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

D’ailleurs, les pics de pierre qui émergent à  notre niveau nous indiquent que nous sommes près du but .

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Il nous reste un dernier passage délicat à franchir,mais, dopés par les difficultés déjà vaincues, nous survolons ce dernier obstacle (Bon, soyons honnête, dans mon cas le terme « survol » est j’en conviens un peu exagéré et c’est pour ça que vous avez droit à la photo de Gibus).

charbonniers,graal,heric,caroux

Enfin, nous touchons au but !  La joie et la fierté m’envahissent. Il faut dire qu’à mon age où l’on passe son temps à chercher ses lunettes et le titre du film que l’on a vu à la télé la veille au soir, les motifs de fierté se font rares ! Alors quand on en tient un, on en profite !

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Et puis la vue dont on jouit du plateau nous récompense des efforts accomplis et des pincements intestinaux ressentis ! 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Soudain, ébahis nous entendons une voix de stentor qui nous dit « bravo les gars, ça faisait longtemps que quelqu’un n’était pas grimpé par là » Nous nous retournons et apercevons le Génie du Caroux (chaque montagne a son Génie) qui nous fait un large sourire puis retourne à son immobilité, soucieux de ne pas abandonner la surveillance du domaine dont il est chargé.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Le laissant à sa noble mission, nous traversons la plateau couvert de bruyères en fleurs à la recherche d’un endroit ombragé pour pique-niquer et célébrer dignement (une première fois)  l’événement.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Puis nous redescendons dans les gorges par le chemin traditionnel bordé de superbes vasques dont les eaux rafraîchissantes nous permettent de refaire le plein d’énergie pour achever notre périple. Deux belles blondes (Heine & Ken ) nous attendent dans notre voiture avec lesquelles nous célébrons dignement (une seconde fois) notre exploit (parce que nous le valons bien !).

 Heureux homme nous sommes qui avons trouvé notre Graal !

 ********

Et comme en France tout finit par des chansons je vous invite à aller écouter celles que j'ai composées et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste OLD NUT sur

DEEZER 

 (cliquez sur le mot Deezer pour y accéder)

(Vous pouvez aussi les écouter sur I Tunes /Old Nut)

Texte & Photos Ulysse et Gibus

22/08/2015

Il y a de la vie sur Mars ! ( reprise d'archive)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/tunisienov04_141.jpg

Il y a quelques semaines le magazine Sciences et Vie titrait sur sa couverture « De la vie sur Mars ! », un événement tout à fait extraordinaire mais qui est passé inaperçu des français plus préoccupés par le vide sidéral qui se creuse dans leur porte-monnaie. La NASA apporte aujourd'hui une preuve supplémentaire avec cette photo prise par son robot Opportunity dans le désert de la sérénité il y a 48 heures et qui montre que la planète rouge a été occupée dans un passé récent par une espèce évoluée et qui a su développer une technologie équivalente à la notre... En revanche le robot n'a trouvé aucune trace de l'hypothétique utilisateur de cette machine. Sans doute a t-il quitté cette planète la jugeant trop inhospitalière pour venir voir si c'était mieux chez nous ? Ainsi on s'attend depuis toujours à voir les martiens arriver en soucoupe et en fait ils risquent de débarquer en mobylette ! La prochaine fois qu'un motocycliste me doublera je vérifierai s'il ne s'agit pas d'un petit homme vert !

 

 

*******

C'est la période des vacances  et vous allez vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter "la complainte du Coupeur de canne",  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du Bernard-l’hermite…..

C’est sur Deezer (cliquez sur Deezer) ou Spotify  ou encore Itunes…(faites une recherche sur Old Nut).

Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

 

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 

 

 

Texte & photo Ulysse

14/08/2015

Blogueurs: semeurs d'akènes !

(Reprise d'archive)
 
medium_IMG_2999.JPG


On croit le monde végétal condamné à l'immobilité et pourtant ce règne comporte bien plus de voyageurs qu'on ne peut l'imaginer. De fait, les stratagèmes développés par les plantes pour coloniser la terre sont parfois surprenants.

Leurs graines peuvent ainsi être transportées par les oiseaux qui les ingèrent et les rejettent ensuite dans leurs fientes, par les écureuils qui les mettent dans des cachettes et les oublient, par l'eau de pluie qui ruisselle sur le sol, par les mammifères des bois et des prairies à la fourrure desquels elles s'accrochent. Elles peuvent aussi, comme les graines de certains arbres, être dotés d'hélices qui les font tournoyer et planer en tombant.

medium_IMG_8705.JPG


Mais parmi toutes ces graines baladeuses, les plus belles sont sans conteste les akènes de pissenlit ou de chardon dotées d'un minuscule parachute duveteux que le moindre souffle de vent peut emporter à des kilomètres .

 

medium_IMG_8503.JPG


Qui ne s'est pas amusé étant enfant à souffler sur les boules d'akènes de pissenlits qui parsèment les champs pour les faire s'envoler.

medium_IMG_8393.JPG

C'est alors un étonnant spectacle que de les voir prendre leur envol pour un destin inconnu. Car elles ne choisissent pas leur destination, elles vont où le vent les porte et si l'endroit est propice, elles germent, et si il ne l'est pas, elles meurent.

medium_IMG_2998.JPG

Il en est ainsi aujourd'hui des paroles et des idées qui s'affranchissent des distances et des frontières en volant de blog en blog. Parfois elles tombent dans le vide et se dessèchent, parfois elles fleurissent et donnent naissance à d'autres parloles d'autres idées qui créent ainsi des liens entre des hommes qui n'étaient pas destinés à se connaître et à communiquer. C'est ainsi que les blogueurs, semeurs d'akènes d'un nouveau genre, peuvent contribuer à faire du monde un champ de fleurs et un verger plutôt qu'un champ de ronces.

 

medium_IMG_8401.JPG

 

*******

C'est la période des vacances  et vous allez vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter "la complainte du Coupeur de canne",  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du Bernard-l’hermite…..

C’est sur Deezer (cliquez sur Deezer) ou Spotify  ou encore Itunes…(faites une recherche sur Old Nut).

Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

 

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 


Texte & Photos Ulysse

08/08/2015

Un métier d'avenir : beachologue ! (Reprise d'archive)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_4614-1.JPG

Dans une note précédente, je vous ai parlé de la « plaque de la Lieude », plaque de ruffe (roche rouge d'origine sédimentaire) située en bordure de la D 8, deux kilomètres avant le hameau de Mérifons, et qui comporte des dizaines d'empreintes fossilisées d'animaux ayant traversé les lieux il y a environ 200 millions d'années. 0e2639b1953a1402affc877cfc9ae333.jpgDes paléontologues ont étudié ces empreintes et ont pu déterminer à partir de leur forme, de leur profondeur, de leur positionnement et de leur espacement, la grandeur et la forme générale des animaux qui les ont laissées. Ceux ci sont présentés sur des panneaux pédagogiques qui auraient bien besoin d'être restaurés, comme l'ensemble du site d'ailleurs qui présente pourtant un intérêt scientifique et un potentiel touristique remarquable.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09180.JPG

S'inspirant de cette discipline, la station balnéaire de Santa Barbara en Californie, qui souhaitait mieux connaître la clientèle fréquentant l'ensemble de ses plages, dont certaines très sauvages et isolées, a créé sur son campus universitaire un cursus de « Beachologue » (en anglais beach veut dire plage). Dans le cadre de cette nouvelle discipline les étudiants apprennent ainsi à analyser et déchiffrer les empreintes de pas laissées sur la plage par les visiteurs et à déterminer ainsi leur sexe, leur age et leur forme physique. Parmi les indicateurs dont il est tenu compte, il a été mis en évidence par exemple, que les gens biens enrobés laissent des traces plus profondes, les gens agés font des tout petits pas, les pas des femmes sont légèrement déviés car elles ont tendance à regarder derrière elles pour voir si par bonheur on les suit etc.... Ces informations permettent ensuite à la station de mieux cibler les campagnes publicitaires faites pour attirer les touristes.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08308.JPG

C'est à mon avis un métier d'avenir pour notre pays qui dispose d'un des plus longs littoral du monde. D'autant qu'après avoir été une grande nation industrielle, la France est en train de devenir un grand parc d'attraction pour les touristes du monde entier, vu que ses fiers habitants se cramponnent farouchement à leurs RTT et leurs avantages acquis pendant que les petits chinois, coréens, japonais, indiens, brésiliens, polonais et bien d'autres encore, n'ayant que des inconvénients acquis, travaillent dare dare pour mettre un peu de beurre (ou de saké ou de vodka) dans leurs épinards. Un conseil donc aux jeunes qui recherchent un métier d'avenir mais peinard qui leur permette d'aller d'une grêve à l'autre, il y a mieux que La Poste, la SeuNeuSeuFeu ou la RATP : devenez beachologue ! Pour tout renseignement sur les cursus existants écrivez à la C.G.T (Confédération Générale du Tourisme).

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/maguelonne_028.jpg

*******

C'est la période des vacances  et vous allez vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter "la complainte du Coupeur de canne",  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du Bernard-l’hermite…..

C’est sur Deezer (cliquez sur Deezer) ou Spotify  ou encore Itunes…(faites une recherche sur Old Nut).

Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

 

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 

Texte & Photos Ulysse