suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/08/2011

La petite fille qui murmurait à l’oreille des chevaux…

bourdils,cheval,aigle,bougie

Hello, c’est nous, Léo et Louna, nous vous invitons à passer une journée et une nuit en notre compagnie au refuge des Bourdils réservé par notre Papy et son ami Gibus pour nous initier aux joies de la vie en montagne. Cela promet d’être pittoresque car c’est un endroit où il n’y a ni eau courante ni électricité et les toilettes sont à 100 mètres dans les bois ! Pour des petits parisiens comme nous, c’est le retour au moyen âge !!! 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Cela dit le refuge est situé dans un lieu magnifique, à 1000 mètres d’altitude, en plein massif de l’Espinousse. Cela nous change du bois de Vincennes !


bourdils,cheval,aigle,bougie

Après avoir déposé nos sacs dans le refuge, nous partons faire une première  randonnée vers le Montahut.  Je guide le groupe avec  l’aide de Gibus pour développer mon sens de l’orientation. Il serait temps car à la rentrée je vais devoir aller seule au collège et mes parents ont peur de ne pas me voir revenir !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Les montagnes  du Languedoc sont quand même plus authentiques et plus belles que celles qu’on voit sur les affiches du métro parisien qui nous vantent les mérites de Courchevel ou de Megève qui sont devenues des annexes des Champs Elysées !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Ces lieux sont tellement sauvages que l’on y voit des aigles qui restent posés sereinement sur leurs aires  sans s’inquiéter de notre présence !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Nous voilà au sommet du Montahut. Aucune autre montagne ne le dépasse à l’horizon et nous avons le sentiment de marcher sur le toit du monde.  Quelle expérience enivrante !  Ce n’est pas étonnant que Papy et Gibus passent la moitié de leur vie sur les cimes.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Redescendant du Montahut je trouve un cœur perdu, étant un peu jeune pour m’engager, je laisse ses coordonnées GPS au cas où quelqu’un serait intéressé : : 48°51'28.99" N et 2°17'39.44 E !

  

bourdils,cheval,aigle,bougie

La jeunesse fait rêver les adultes qui en ont la nostalgie mais je peux vous dire que c’est un handicap sur certains des chemins qu’empruntent Gibus et Papy. Il faut souvent que je m’accroche pour ne pas les perdre de vue !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Nous voilà enfin en terrain découvert et mon frère Léo met un point d’honneur à suivre le rythme de Papy et de Gibus. Mon papy ferait bien de se méfier car dans quelques années c’est lui qui sera derrière !


bourdils,cheval,aigle,bougie

Nous croisons un troupeau de chevaux à demi sauvages. Je m’approche d’eux avec douceur et un peu impressionnée (ce qui n’est pas courant chez moi) je les contemple quelques instants en silence…(avec les humains même inconnus,  je suis d’un naturel beaucoup plus volubile !)

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Puis je fais part à un bel étalon noir de mon admiration. Etonnée je l’entends me répondre et me confier qu’il est le petit fils de Jappeloup de Luze qui s’illustra à l’épreuve de saut d’obstacles aux  jeux olympiques de 1988.  Je découvre ainsi que je peux parler aux chevaux mais je ne suis pas sûre que dans le monde qui m’attend ça soit un atout professionnel !

  bourdils,cheval,aigle,bougie

L’étalon me laisse alors lui caresser le museau et me dit que ma main est la plus fraîche et la plus douce de toutes celles qui l’ont caressé. Mais ma maman m’ayant prévenu que tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute, je me demande s’il ne cherche pas ainsi à m’inciter à lui cueillir une bonne botte d’herbes !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Un superbe Alezan un peu jaloux s’approche alors de moi et réclame aussi sa part de caresses.  Magnanime j’acquiesce à sa requête. On dit que le cheval est la plus belle conquête de l’homme, mais moi petite fille j’ai fait la conquête de deux chevaux ! Comme l’a écrit Aragon et chanté son ami Jean Ferrat la femme est vraiment l’avenir de l’homme !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougieRevenus au refuge, vient le moment redouté de la toilette. Comme il faut aller chercher l’eau à la source et qu’elle est aussi froide que celle qui sort d’un frigidaire je me contente de faire une toilette de chat.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 En attendant l'heure du dîner, les adultes nous initient à un drôle de jeu qu'ils appellent la "pétanque" dont le but est de se rapprocher le plus possible d'une petite boule - appelée le "cochonnet" (qui n'a rien d'un cochonnet, mais parfois je renonce à comprendre le monde des adultes) - avec des grosses boules. Quand je pense qu'ils n'arrêtent pas de me tarabuster pour que je ne joue pas avec des jeux électroniques qu'ils jugent idiots, je trouve ça un peu fort de chocolat !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Cela dit, il faut avouer qu'on se laisse vite prendre par ce jeu. On tire, on pointe, on manque souvent sa cible. On s'esclaffe, on rugit, on rit, on peste , bref on s'amuse commes des petits fous. En définitive ce sont les consoles de jeux électroniques qui sont ringardes !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 L'heure du dîner étant enfin arrivée, à la grande stupeur de nos parents Léo et moi  nous précipitons pour mettre  la table (qui est la pire corvée à la maison) et surtout préparer les bougies qui seront, la nuit venue, notre seul éclairage.  La fascination de l’homme pour le feu qui vient du fond des âges survit intacte dans le cœur de chaque enfant.

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Puis Gibus aidé de Léo commencent à préparer la fondue savoyarde.  On a beau être revenus cent ans en arrière, ce n’est pas pour autant que les femmes sont condamnées à faire la cuisine ! C’est d’ailleurs aussi bien car Gibus est vraiment le roi de la fondue !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Pendant que les hommes débouchent les bouteilles de vin de Seyssel, (ce qui vu le nombre demande un certain  temps !) , je prends la relève sur les fourneaux.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Vient alors l’heure magique du repas pris à la clarté  mouvante des chandelles. L’univers se réduit à une bulle de lumière orange    nos voix sont plus présentes que nos visages conférant à nos propos une densité inhabituelle et créant une ambiance de mystère. La fée électricité ne serait-elle pas finalement une sorcière qui nous aurait jeté un sort avec ses télés et ses jeux électroniques qui nous hypnotisent et nous font perdre le sens du dialogue et de la fraternité ?

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Les « anciens »  (je m’excuse auprès d’eux mais je n’ai pas trouvé d’autre adjectif)  évoquent alors la fragilité de notre monde moderne qu’une immense panne électrique ou des séismes terribles rendraient impotent et le risque qu’un jour nous ayons à revenir à des conditions de vie plus simples et frugales. Moi je ne suis pas contre si dans ce monde là il y a toujours des bonbons !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 

 

Un peu fatiguée par cette longue journée et les discussions philosophiques des « anciens » je commence à m’endormir sur l’épaule de ma Mamy.


bourdils,cheval,aigle,bougie

 Je donne ainsi le signal de l’extinction des bougies. Ce qui est sympathique dans ce mode de vie à l’ancienne c’est que les grands n’ont plus de privilège, ils se couchent à la même heure que les petits !

 

 PS : Le titre de cette note est inspiré du magnifique film de Robert Redford « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux »

 

Texte et photos Ulysse


 

10:16 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : bourdils, cheval, aigle, bougie

07/04/2008

Du Saut du Loup au Roc de l'Aigle

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09066-1.JPG


Je trouve étonnant que l'homme, roi des prédateurs, qui n'a jamais admis que quiconque

puisse lui contester sa domination sur la nature et qui a , au cours de sa brève

existence, passé son temps à massacrer les lions, les tigres, les loups, les ours, les bisons, les

rapaces, les baleines, les thons, les requins et tant d'autres espèces, ait donné à des sites ou

des lieux le nom des ses infortunées victimes
.


Notamment, nombreux sont en France les noms tographiques faisant référence au Loup

à l'Aigle et à l'Ours Est ce l'effet d'un remords inconscient qui pousse ainsi l'homme à donner

le nom de ses victimes à des lieux remarquables ou est ce pour se dédouaner à bon compte de

ses forfaits en se disant « je te tue mais je t'honore ». Cette attitude me fait penser au vers

d'Aragon « ....aux cadavres jeté ce manteau de paroles, » extrait du superbe poème "Un jour, un

jour"
magnifiquement mis en chanson par jean Ferrat.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09001-1.JPG


Ces réflexions m'ont été inspirées par une magnifique randonnée que j'ai faite l'autre

jour à partir du petit village de Madières situé sur le cours de la Vis et qui passe près d'un

rocher dénommé « le Saut du Loup » surplombant en un lieu vertigineux un ruisseau du même

nom qui se jette dans La Vis. Ce même circuit longe ensuite un superbe site rocheux appelé Roc

de l'Aigle
!



Selon la légende le rocher du saut du Loup tiendrait son nom d'un loup qui, pourchassé

par un chasseur, se serait jeté dans le vide plutôt que de mourir sous les balles du sinistre

bipède
.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09006-1.JPG


C'est sans doute en souvenir de ce drame que les chemins de ce circuit tissent des fils

de sang au travers d'un plateau calcaire dont les pierres se désagrègent comme des morceaux

de sucre sous l'effet des intempéries.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09011-1.JPG




Dans ce monde minéral où l'eau s'évanouit dans les failles de la pierre on est étonné de

voir surgir les ruines d'une antique bergerie dont la beauté austère nous révèle la décadence

urbanistique de nos contemporains devenus des adorateurs du parpaing brut.



Ces anciens connaissaient la valeur de l'eau et avaient construit des citernes qui

permettaient de recueillir l'eau de la moindre pluie courant sur les toits de lauze.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09012.JPG



Cette ancienne bergerie n'est pas loin du Roc de l'Aigle malheureusement aujourd'hui fréquenté

par les seuls deltaplanes, l'homme cherchant à imiter le vol majestueux de ces magnifiques

oiseaux qu'il a exterminés (notons à ce sujet que récemment un aigle de Bonelli, espèce

menacée et protégée, a été retrouvé avec 34 plombs dans le corps dont 2 de gros calibres.

Les chasseurs responsables de ce forfait ont plus de plomb dans leurs cartouchières que dans

leur cervelle !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09019-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09021-1.JPG


Sur ces hauts plateaux arides et quasiment stériles balayés par les vents, les arbres se

courbent et développent à l'horizontale leurs bouquets de branches tortueuses.
.


Les anémones qui se nichent à leur pied apportent une note de douceur et de fraicheur

à cet univers hostile;


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09024-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09027-1.JPG


Les versants exposés au nord qui plongent vers la vallée sont colonisés par d'immenses

pins qui font une course vers le ciel pour y trouver la lumière.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09038-1.JPG



Après la traversée d'impressionnants pierriers où l'on marche sur d'anciennes cîmes

aujourd'hui érodées, on arrive au bord de la Vis, dont les eaux limpides vous invitent

traitreusement à la baignade qui se révèle ...frigorifique, cette rivière sortant à quelques lieues

de là des entrailles de la terre.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09039-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09042-1.JPG



En tous lieux, en cette région, même en des endroits aujourd'hui sauvages, on trouve

des vestiges de l'esprit industrieux et du sens de la beauté de nos ancêtres qui, pendant des

dizaines de générations, ont dressé des murets, des capitelles et des ouvrages de pierre sans

ferraille et sans béton défiant les lois de la pesanteur, telle cette magnifique arche qui semble

avoir été édifiée pour le simple plaisir des yeux.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09060-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09059-1.JPG


Le circuit détaillé figure en fichier joint

Texte & Photos Ulysse

09:55 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : madières, loup, aigle, vis