suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/07/2016

Deux petits loups au Salagou

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Avec l’arrivée de l’été et le retour des cigales, j’ai le bonheur de voir aussi débarquer dans mes pénates sudistes mes derniers petits loups, Emilie et Romain, qui hélas grandissent plus vite que mes pieds de tomate ! Ce sont les derniers de la lignée et je sais hélas qu’une fois qu’ils auront atteint les rives de l’adolescence, je devrai renoncer aux parties de cache-cache, de sept familles, de Mille Bornes et de Uno ainsi qu’aux enlèvements et rançons de Doudous qui me font oublier que septuagénaire je suis devenu. Mais j’espère qu’il y a une chose que nous continuerons de partager et ce jusqu’à mon dernier souffle : le goût de la randonnée ! Car c’est en marchant que l’on découvre vraiment le monde, la vie et que l’on se construit ! Pour l’heure, nous voilà partis pour une randonnée au bord du lac du Salagou que mes lectrices et lecteurs ont maintes fois arpenté en ma compagnie ! Mais quand on aime on ne se lasse pas !

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Les plateaux herbeux qui dominent le lac étaient autrefois occupés par des bergeries et nombreux étaient les moutons qui gambadaient en ces lieux, aujourd’hui fréquentés par les seuls randonneurs. Le nom de la chapelle Notre Dame des Clans, que l’on aperçoit en contrebas, lui viendrait d’ailleurs du tintement des cloches (les clans) des troupeaux qui pâturaient dans les environs.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Aujourd’hui le soleil du sud donne à plein et mes petits parisiens qui sortent à peine de l’hiver, qui a duré dans le nord jusqu’au moi de juin, souffrent un peu de la chaleur. Romain a fini par accepter de porter le chapeau de sa maman pour protéger son épiderme très ressemblant à celui d’un citoyen de sa -plus - très gracieuse majesté !

 

 

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Mais la simple vue de l’eau émeraude du lac dans laquelle nous allons bientôt plonger nous aide à supporter le soleil ardent et à avancer coûte que coûte.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Cela dit il est temps que nous arrivions au bord de l’eau car même Emilie qui est généralement l’un des éléments les plus vaillant de la troupe commence à souffrir de la chaleur.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Parvenus au bord de l’eau , il nous faut d’abord déloger une baigneuse imprévue – une jeune couleuvre vipérine tout à fait inoffensive – avant qu’Emilie et Romain n’osent mettre un orteil dans l’eau ! Mes jeunes parisiens ne sont pas encore tout à fait accoutumés aux rencontres insolites que nous réserve le monde sauvage et qui en font la beauté. Si un jour Monsanto, aidé par nos hommes politiques affairistes, veules et incultes, règne sur le monde, l’humanité vivra sous de vastes cloches en verre aseptisées et se nourrira de gélules aromatisées.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

La couleuvre ayant obligeamment décidé de nous laisser la place, Emilie et Romain se décident à se jeter à l’eau, mais en veillant à ce que leur géniteur leur serve de garde du corps ! Courageuse mais pas téméraire la jeune génération ! A leur âge je descendais la rivière Thio en Nouvelle-Calédonie sur des radeaux de bambous qui se fracassaient sur le mascaret de l’embouchure infestée de requins. Bon, on avait la présence d’esprit de quitter le radeau bien avant l’arrivée dans l’embouchure, sinon je ne serai pas là pour le raconter !

 

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Pendant que les adultes finissent tranquillement leur pique-nique en buvant leur café sur la plus belle terrasse du monde (ou du moins l’une des plus belles !) les jeunes s’amusent au bord de l’eau comme les enfants le font depuis des millénaires, échappant pour un temps aux liens occultes des tablettes qui rêvent de transformer l’humanité en marionnettes « consumivores ».

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Le pique-nique terminé, il faut penser au retour et Romain, qui découvre le chemin qui reste à parcourir, se prend la tête à deux mains en pensant sans doute qu’on est à la limite de la maltraitance. Mais heureusement il n’a pas encore de téléphone pour appeler les services sociaux !

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Son papa et sa sœur s’étant mis en chemin sans piper mot ni lui prêter aucune attention (père indigne !) il est bien obligé de suivre.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Mais après une heure de marche, nos corps ont besoin d’être réhydratés et nous redescendons vers les rives du lac à la recherche d’un endroit propice à la baignade.

 

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Romain qui jusque là traînait les pieds retrouve soudain son allant et se précipite vers l’eau salvatrice.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Et il est le premier dans l’eau, sans même avoir pris le temps de vérifier s’il n’y avait pas d’intruse occupant déjà les lieux.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Le « hic » car souvent dans tout bonheur il y a un « hic » - ne serait ce que pour nous rappeler que le paradis n’est pas sur cette terre - c’est qu’après la baignade, il faut remonter vers le chemin. Et là, oh ! surprise ! Romain revigoré par l’eau du lac fait la course en tête ! Il a même l’outrecuidance de morigéner ceux qui trainent derrière !

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Piquée au vif, Emilie s’empresse de le devancer , lui montrant ainsi que les filles d‘aujourd’hui ne sont plus disposées à se laisser faire et sont prêtes à prendre les commandes de ce monde assez machiste (en témoigne avec brio la classe politique française et sa cohorte de députés et sénateurs misogynes et séniles) et il faut le dire plutôt mal géré !

 

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Toute balade se prête à une leçon d’histoire, de géographie, de science naturelle ou de géologie. Et sur ce dernier point le Salagou est un livre à ciel ouvert qui expose ses « ruffes », roches sédimentaires rouges déposées il y a deux cent millions d’années par d’anciennes lagunes, sur lesquelles des volcans il y a environ deux millions d’années ont craché des coulées de lave basaltique.

 

salagou,ruffes,couleuvre vipérine,basalte,volcan

Et nous voilà revenus à notre point de départ ahanant sous le soleil quasi tropical qui règne en ce début du mois de juillet. Nous jetons un dernier coup d’œil à ce paysage inhabituel sous nos latitudes en nous disant que décidément nul n’est besoin d’aller à l’autre bout de la terre pour être dépayser !

 

Je viens de publier mon dernier CD "Bulles de savon" sur les plateformes musicales Deezer, Itunes, Fnac Juke box, Google play etc...

Voici le lien vers : DEEZER

 Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical en accès libre

OLD NUT

(cliquez sur les noms en rouge)

 

 

Texte & Photos Ulysse

 

23/10/2013

Au pays des ruffes et des volcans

  

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

L’Hérault où je vis est un livre ouvert sur l’histoire de la terre.  Sa géologie a été particulièrement tourmentée par plusieurs incursions de la Méditerranée puis par les plissements provoqués par la surrection des Pyrénées et des Alpes il y a environ quarante millions d’années. Enfin un épisode volcanique, qui a commencé il y a deux millions d’années et s’est arrêté il y a environ cinq cent mille ans, a enrichi le paysage de coulées de lave et de « necks » comme celui érodé que l’on aperçoit en haut de ce monticule qui fut autrefois un volcan. Aux alentours s’étendent ces « ruffes rouges » terres argileuses sédimentaires contenant de l’oxyde de fer et provenant de lagunes qui ont occupé les lieux de moins trois cent millions à moins deux cent millions d’années.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Nous sommes aux alentours du hameau de Mérifons situé non loin du lac Salagou. Par endroits les ruffes ont conservé la marque d’intenses périodes de sécheresse qui les ont craquelées.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

En d’autres endroits, comme sur la plaque de la Lieude on aperçoit des empreintes laissées par des mammaliens, ancêtres des dinosaures, qui vivaient en ces lieux marécageux.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

La tête fossilisée de l’un d’eux émerge du sol….du moins pourrait-on le croire ! Mais  il ne s’agit que d’un roc de basalte volcanique sculpté par les intempéries.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Ici on croit voir un mur dressé par les anciens mais il s’agit également d’une coulée de lave mise à la verticale, probablement par la surrection des massifs alpin ou pyrénéen.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Là nous sommes face à un morceau d’ancien plateau sédimentaire d’une composition différente des ruffes – ce qui témoigne d’un changement climatique intervenu dans la région -  également bousculé par la surrection des massifs voisins. Gaïa a eu une jeunesse tumultueuse et elle a encore par moments des défoulements intempestifs qui font quelques dégâts et malheureusement de nombreuses victimes.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Non loin de là, un superbe « neck » dénommé la « Roque haute » se dresse dans le paysage.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Vu sous un autre angle il ressemble à un ours dressé, sans doute l’un des seuls qui survivra au massacre programmé de toutes les espèces animales comme on le voit partout : ours, loups, éléphants, tigres, rhinocéros, grands singes, requins sont  pourchassés ou exterminés par la cupidité et la stupidité de l’espèce humaine. Les hommes ne supportent que les animaux qu’ils «bouffent», exploitent ou dominent et exècrent ceux qui  les narguent par leur noblesse et leur goût de la liberté à laquelle ils ont eux mêmes depuis longtemps renoncé. 

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Dans ce paysage étonnant l’eau creuse des ravins qui vous donnent le sentiment de contempler les entrailles vivantes de Gaïa.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Quand les ravins deviennent « canyons » les arbres s’y réfugient car ils y trouvent l’humidité et la relative fraîcheur qui leur permettent de survivre à la fournaise estivale.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Sur les berges des canyons les coulées de lave s’effritent sous l’effet des intempéries et roulent pierre après pierre au fond des canyons. De là ces pierres érodées par l’eau qui y coule par intermittence commenceront leur lent chemin vers la mer. Les roches, que l’on croit immobiles, sont, comme les nuages, de grands voyageurs.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Le vent et la pluie offrent à Gaïa de jolis mamelons et broderies diverses dont je vous laisse apprécier la beauté et la diversité.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons


Et si cette note vous a plu je  vous invite à découvrir

sur mon blog PIQUESEL le récit de mon péripleà travers

le parc des Bardenas Reales en Espagne.


 

Texte & Photos Ulysse