suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/08/2017

Rêverie vespérale au bord du bassin de Thau

 

DSC00352.JPG

Nous voici à l'heure vespérale avant que le monde ne se dissolve dans la nuit. Le soleil commence à se glisser dans sa couette de nuages, des lambeaux de ciel bleu subsistent vers l'orient et se reflètent dans le bassin, lui donnant un air de Méditerranée. Deux voiliers, las de leur immobilité, attendent de prendre le large. Des promeneurs au loin contemplent le rivage, puis les voiliers : cèderont-ils à cette invitation au voyage ? Et toi cher(e) lecteur ou lectrice n’as tu pas envie de larguer les amarres et de partir ? Là bas, loin, très loin derrière les collines mauves se trouve Cipango le pays aux toîts d’or. Mais l’or justifie-t-il le voyage ? Ne part-on pas plutôt pour se trouver ?

 

 

DSC00353.JPG

Nous arrivons au phare des Onglous posté à l’entrée du Canal du Midi dont le fil d’eau virtuel se poursuit jusqu’à Sète, ville édifiée sur le Mont Saint Clair que l’on aperçoit de l’autre coté du bassin. Son lampion est pour l’heure éteint car c’est un noctambule. Mais quand la nuit viendra, il fera de l’œil à son ami la lune. Dans le ciel passe une mouette, petite boule de vie dans cet univers figé. A-t-elle conscience de sa beauté ?

 

 

DSC00368.JPG

Les pierres manquantes sur le chemin qui mène au phare et la rambarde en partie démantelée témoignent des tempêtes que le bassin affronte l'hiver. Qui le croirait à voir cette eau immobile, vaste miroir où le phare aime à se contempler ?

 

 

DSC00359.JPG

Englués dans la routine de notre quotidien aux horizons bornés, l’infini de l’horizon marin nous fascine et nous rappelle la singularité et la puissance de notre esprit capable de l’appréhender.  Les poissons qui y nagent savent-ils que la mer est vaste ?

 

 

DSC00364.JPG

 Les piquets qui tendent les filets qui traversent l’étang sont plus hauts que le Mont Saint Clair : magie de la perspective ! Prenez du recul par rapport à vos soucis, vous les verrez s’amenuiser !

 

 

DSC00365.JPG

Sous la lumière rasante l’eau perd sa transparence et apparaît si dense que je suis un instant tenté d'y marcher. Mais étant un homme de peu de foi je ne m’y risque pas !

 

 

DSC00351.JPG

Le soleil décline et le bassin devient une copie conforme du ciel. les reflets ont plus d’intensité que le monde réel. Ne vivons nous pas quand nous rêvons et ne rêvons nous pas quand nous croyons vivre ?

 

 

DSC00388.JPG

 Soudain la terre semble s’être arrêtée de tourner, plus un mouvement n’affecte le paysage. Je  retiens mon souffle pour préserver cet instant qui a un air d’éternité.

 

 

DSC00372.JPG

C’est l’heure où surgissent du fond des eaux les bateaux fantômes. Mais il faut ne pas succomber à la tentation de monter à bord si l’on ne veut pas  s’endormir à jamais dans les bras d'une sirène.

 

 

DSC00366.JPG

L’or du soleil a déteint sur sa couette de nuages dont le reflet illumine les eaux du bassin de Thau.

 

 

DSC01454.JPG

Quelques mouettes prennent alors un bain d'or avant d'affronter les frimas de la nuit.

 

 

DSC01476.JPG

C'est l'heure où la contemplation du paysage nous fait partir en voyage au delà de l'horizon.

 

 

DSC01485.JPG

Nous voguons alors en silence vers le lieu où le soleil sombre dans l'horizon. Et soudain nous étreint l'angoisse qu'éprouvaient les anciens égyptiens : reviendra-t-il demain ?

 

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant Le Bernard l'Hermite

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 


Texte & photos Ulysse

 

 

15/04/2017

Je vous invite au paradis....

 

DSC04257.JPG 

Il y a sur cette terre un coin de paradis,

Né du génie de Pierre Paul Riquet,

Qui, de l’Atlantique à la Méditerranée,

Etire son fil d’eau d’une langueur infinie.

 Pour partir serein à la découverte,

Du Canal du Midi, comme ce lieu est nommé,

Faites halte à l’Auberge de l’Arbousier,

Dont la terrasse surplombe ses eaux vertes.

 

DSC04259.JPG

A deux pas de là, des bateaux amarrés,

Attendent patiemment leurs marins du dimanche,

Alors qu’une étincelante étole blanche,

De la Montagne Noire, recouvre les sommets

 

 

DSC04155.JPG

Partez de bon matin, le site en vaut la peine,

Comme le terrain est plat, l’effort est quasi nul,

Le seul problème est qu’on a mal au cul,

Quand on n’est pas un « pro » de la petite reine.

 

DSC04171.JPG

Le canal déroule alors ses méandres,

Bordés d’une armée d’orgueilleux platanes,

Dont le feuillage diffuse une lumière diaphane,

Demain et les jours à venir peuvent attendre !

 

 

DSC04142.JPG

De nombreuses écluses en ponctuent le parcours,

Mâchoires de pierres posées sur le canal,

Qui sans relâche recrachent et avalent,

Les bateaux indolents qui en suivent le cours.

 

 

DSC04145.JPG

En ces lieux, l’eau du canal, par ailleurs si lascive,

Qu’on ne sait dans quel sens le courant va,

Prend des allures de chute du Niagara,

Quand des écluses s’entrouvrent les portes massives.

 

 

DSC04226.JPG

Les hôtes du canal sont alors à l’affût,

Espérant que les remous violents de l’eau,

Fassent tomber du bord un matelot,

Mais, à ce jour, cela ne s’est jamais vu !

 

 

DSC04221.JPG

Passée l’écluse, le canal reprend son lent périple

Ses eaux assagies redeviennent miroir,

Où les platanes se contemplent du matin au soir,

De Narcisse fervents condisciples.

 

 

DSC04244.JPG

Pour juguler ses rares débordements ,

Ses bâtisseurs, hommes de grand savoir,

Ont bâti sur ses rives des épanchoirs,

Bijoux de pierres qui défient le temps .

 

 

DSC04248.JPG

Le long de chaque rive défile un paysage,

De vignes d’où émergent des clochers millénaires,

De collines boisées, de montagnes altières :

La beauté est présente tout au long du voyage.

 

 

DSC04264.JPG

Par endroits le chemin n’est pas large,

Et il faut tenir fermement son guidon,

Et aux racines traîtresses prêter attention,

Si l’on ne veut pas finir à la nage !

 

DSC04286.JPG

Quand par bonheur la piste s’élargit,

Et que les platanes sont sages,

On peut saluer les bateaux de passage,

Et s’abandonner à ses rêveries.

 

 

DSC04280.JPG

Par endroits, prouesse inouïe,

Le canal franchit une rivière,

Au moyen d’un superbe pont de pierre,

Qui de son bâtisseur exprime le génie.

 

DSC04281.JPG

A cette voie fluviale à nulle autre pareille,

Jetons voulez vous un dernier regard,

Car nous sommes hélas sur le départ,

Mais, promis, nous reviendrons voir cette merveille.

 

 

DSC04266.JPG

J’ajoute un codicille à ce reportage,

Pour vous dire qu’à la nuit tombée,

Le canal devient un fleuve enchanté,

Qui vaut tous les paysages !

 

NB: Pour celles et ceux qui seraient intéressé(e)s par une balade le long du Canal du Midi, l'Auberge de l'Arbousier est un lieu idyllique de séjour pour randonner vers Carcassonne ou vers Argeliers. Elle est située 50, Avenue de Carcassonne à Homps (11200) et donne directement sur les rives du canal. L'accueil y est chaleureux, les chambres simples mais confortables et la table excellente. Elle comporte un garage à vélos (04 68 91 11 24).

 

*****

 

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons vient de sortir sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

 

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

OLD NUT WIX

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

Texte & Photos Ulysse

 

11/07/2014

Un jour d'été le long du Canal du Midi

Blog en sieste estivale !!!
 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03833.JPG


Insidieusement défilent,

Les jours de notre vie,

Comme les eaux tranquilles,

Du Canal du Midi.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03790.JPG



Le monde est une usine,

Dont nous sommes les rouages,

On traite les humains comme les sardines,

Où les poulets d'élevage.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03817.JPG



Puis un jour on nos jette,

Sans même nous recycler,

Il faut faire place nette,

Aux nouveaux exploités !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03860.JPG



Aussi mettez vous au vert,

Avant qu'il ne soit trop tard,

Quittez ce monde pervers,

Fuyez ce grand bazar.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03838.JPG



Du Canal suivez les rives,

Ombragées par les platanes,

Si vous voulez que revivent,

Votre coeur et votre âme,


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04163-1.JPG



La rumeur du monde,

Ne s'y fait pas entendre,

Et nos rêveries fécondes,

Suivent ses méandres.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03846.JPG



Le vert ruisselle des feuilles,

Et tapisse l'eau amère,

Où le soleil notre aïeul,

Jette ses copeaux de lumière.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03855.JPG



Le miroir des eaux,

Dédouble l'univers,

Où notre esprit dispos,

Baguenaude et se perd.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04175-1.JPG



Les hommes y taquinent,

Carpes et goujons,

Mais on n'y a jamais vu de crime,

De mémoire de poisson .


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03841.JPG

PS : Je vous invite à aller à écouter ma dernière composition "BIDOCHON DREAM" sur  mon blog musical OLD NUT 


Texte & photos Ulysse

05/04/2013

Quel matamore, ce Pic de Nore !

 
JE VOUS INVITE A SUIVRE LE RECIT DE MON PERIPLE EN ANDALOUSIE SUR MON AUTRE BLOG
 
 
EN ATTENDANT JE VAIS POSTER DES NOTES TIREES DE MES ARCHIVES SUR ELDORAD'OC
 
 
 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02682.JPG
 
Quand on porte le nom de Pic on suscite des attentes, voire de l'appréhension chez les randonneurs qui convoitent de vous gravir. Si l'on met de coté les Pics hors concours comme le Pic du Midi ou le Pic d'Ossau qui relèvent plus del'alpinisme que de la randonnée, et que l'on s'attaque par exemple au Pic Baudille, au Pic d'Anjau, voire au Pic Saint Loup ou au Pic de Vissou, on a à l'esprit un sommet qui présente peu ou prou l'aspect d'un chapeau pointu dont la pente sommitale soumet vos gambettes et votre coeur à rude épreuve.


Donc l'autre jour, ayant sur la carte de notre cher pays d'Oc repéré le Pic de Nore (1210m), sommet de la Montagne Noire, je me suis soudain senti des fourmis dans les jambes et les ventricules en état d'exaltation. Je n'eus aucune difficulté à convaincre mon compère en chemins, Gibus (celui qu'on voit de dos sur les photos, vu qu'il est toujours devant !) d'ajouter le Pic de Nore à notre palmarès; Nous voilà partis de bon matin pour notre point de départ de la randonnée situé dans le charmant village de Pradelles-Cabardès.


Vue de la plaine de L'Aude la Montagne Noire a une allure imposante, accentuée par le le sombre manteau forestier qui la couvre et est , d'ailleurs, à l'origine de son nom. Ses forêts sont tellements vastes et denses que le loup s'y serait de nouveau établi depuis le début de cette année.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02674.JPG


Mais arrivés à pied d'oeuvre quelle déception ! Le fameux Pic de Nore a plutôt des allures de Ballon d'Alsace (au demeurant dégonflé) et on se demande quel Tartarin local a eu l'idée saugrenue de lui donner le nom de Pic ! Mes recherches sur le net après coup sur l'étymologie de ce nom sont restées vaines et si l'un de mes lecteurs a des lumières sur le sujet je suis preneur.

Certes, ce brave Pic de Nore n'y est pour rien si on l'a dénommé ainsi, mais il y a tromperie sur la marchandise de la part de ceux qui l'ont baptisé ! Vous vous levez dès potron-minet pensant gravir un jeune massif abrupt fraîchement sorti des entrailles de la terre et vous vous retrouvez au pied d'un vieillard hercynien avachi et ventripotent.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02640.JPG

Passé ce premier moment de déception, nous entamons malgré tout notre randonnée qui emprunte pour l'essentiel du parcours, des pistes forestières ombragées , fort agréables certes, mais qui relèvent plus d'un parc de maison retraite que d'un circuit montagnard.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02645.JPG

Mais pour être juste le circuit n'est pas sans intérêt, il vous permet de découvrir une superbe glacière du XVIIIème siècle dans laquelle autrefois on accumulait l'hiver la neige, qui tombe en abondance sur le massif, pour alimenter l'été les cafetiers, limonadiers et poissonniers de Carcassonne.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02651.JPG


Et puis les chemins sont bordés de magnifiques murs de pierre construits par les anciens et qui sont toujours pour moi source d'émerveillement. Le coeur et l'esprit de ces hommes étaient pétris par le courage, la ténacité et le souci de la collectivité, car ces murs qui tenaient les terrasses et protégeaient les chemins servaient à tous, alors que la laideur des murs de parpaings dont on s'entoure le nombril en dit long sur la médiocrité de nos esprits et de la déliquescence notre souci du bien commun

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02656.JPG

D'énormes tas de grumes de bois ponctuent ça et là le chemin comme autant d'énormes jeux de mikado abandonnés par des géants.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02654.JPG


Quand on émerge de la forêt, un relief paisible s'offre à vos yeux peuplé de belles de l'Aubrac qui se régalent de l'herbe tendre qui pousse abondamment en ces lieux. Car ici l'eau tombe généreusement des nuages venus de l'Atlantique, ce qui a permis au génial Pierre Paul Riquet d'utiliser la Montagne Noire comme château d'eau pour l'alimentation du canal du Midi


Ces belles semblent se soucier comme d'une guigne qu'on accuse leurs pêts et leurs rôts de contribuer au réchauffement climatique. Il est vrai que l'homme est prompt à toujours chercher des boucs émissaires plutôt que de remettre en cause son mode de vie énergivore.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02661.JPG


Et puis soudain nous entrons dans un paysage digne de l'album de Tintin « Objectif Lune » . Le sommet du Pic de Nore dont nous approchons est en effet coiffé de ce qui semble être une fusée prête à décoller pour les étoiles.

Nous comprenons vite qu'il s 'agit d'un relais hertzien qui permet aux terriens de la vallée de se laisser aspirer tous les soirs par le maelstrom pipolo-médiatique qui les anesthésie et leur fait oublier de vivre.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02672.JPG

Il faut reconnaître qu'avec cet appendice technologique, en ces temps où règne en maître la chirurgie esthétique, ce vieillard de Pic de Nore peut, revendiquer le nom de Pic

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02676.JPG



Mais c'est un Pic pour les randonneurs en espadrilles qui peuvent de surcroît y grimper en voiture, car le Pic de Nore est doté d'une route qui vous mène à son sommet sans que vous ayez à mettre le pied par terre. Cela dit malgré notre déception, il faut reconnaître que la balade vaut malgré tout d'être faite pour les magnifiques forêts qui couvrent le massif et offrent pendant la période estivale une appréciable fraîcheur. Mais étant un brin maso (un brin seulement !) nous étions venus pour suer, souffler et souffrir, alors histoire de prendre un peu d'exercice nous sommes redescendus en courant du sommet , puis nous sommes allés noyer notre frustration dans les eaux fraiches du lac situé aux abords de Pradelles, que nous avons coupées.....d'une bouteille de rosé !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02684.JPG



Texte & Photos Ulysse