suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/08/2017

Avec les petits loups aux Canissals

 

layrac,canissals,papillon

J'ai de la chance : mes enfants et petits enfants sont tous des fans de la marche, ce qui fait que le programme des vacances se résume pour l’essentiel à mettre un pied devant l’autre. Cela paraît basique mais ce simple geste infiniment répété est une source de joies et de récompenses à nulle autre pareille ! Il permet d’accéder à un monde étrange peuplé d’êtres étonnants  que les bipèdes qui jouent les hot-dogs sur les plages ne soupçonnent pas : fleurs, arbres, papillons, abeilles, cigales et parfois, lièvres, renards, chevreuils mouflons, sangliers.   Un monde fou vous dis-je ! Aujourd’hui nous partons donc avec les petits loups à la découverte des Canissals, zone montueuse du parc régional des Hautes Causses, en empruntant une antique draille bordée de hêtres multiséculaires.

 

layrac,canissals,papillon

Après un superbe parcours forestier, nous abordons l’ascension des Canissals, grosses collines qui prolongent vers l’Est le massif du Marcou (1081m) l’un des plus hauts sommets du Languedoc. L’ascension est rendue difficile par le sol instable miné par des trous entre les mottes herbeuses.

 

layrac,canissals,papillon

Mais le panorama qui s’ouvre au sommet sur le parc des Hautes Causses nous récompense de nos efforts et les Petits Loups, grâce à la vivacité de leurs gambettes mais aussi à la légèreté de leur sac à dos, en sont les premiers ravis. C’est à chaque fois un émerveillement de contempler d’une hauteur, qui donne à notre vison de l’ampleur et de la perspective, un bout de notre chère planète. Ici l’homme a su conjuguer l’aspect créatif de son génie aux beautés naturelles de Gaïa, créant un heureux patchwork de nature vierge et domestiquée. J’aime la nature pleinement sauvage et austère des hautes montagnes mais j’aime aussi l’aspect bucolique de la nature partiellement cultivée.

 

 

layrac,canissals,papillon

Puis vient le bonheur de la descente surtout pour les petits loups qui se sentent pousser des ailes et dévalent les pentes herbeuses aussi vite que le feraient de jeunes mouflons.

 

layrac,canissals,papillon

Voici une photo qui nous prouve qu’effectivement le bonheur est dans le pré ! Heureux ceux qui peuvent le vérifier et ce n’est pas trop difficile : il suffit d’aimer et de pouvoir pratiquer la marche à pied !

 

layrac,canissals,papillon

Nous arrivons au col de Thalis où nous avons prévu de pique-niquer. La toison d’or d’un champ de blés témoigne que nous sommes au cœur de l’été. La végétation ne connaît plus l’effervescence du printemps et pour peu que les nuages soient immobiles on a le sentiment que le temps s’est arrêté.

 

layrac,canissals,papillon

Après le pique-nique vient pour moi l’heure de la sieste, tradition que les petits loups prennent grand plaisir à perturber malgré la menace terrible que je profère de les donner à manger au premier loup que nous croiserons, ce qui à mon grand étonnement ne les émeut guère !

 

layrac,canissals,papillon

Puis nous reprenons notre périple en direction de la chapelle Saint Maurice en empruntant de tranquilles chemins forestiers qui se prêtent à la méditation. Marcher permet de rentrer en soi même et de rêvasser en cultivant ses mondes imaginaires. Ainsi nos vies prennent-elles plus de densité alors que les attraits du monde moderne nous happent à l’extérieur et nous vident de notre énergie.

 

 

layrac,canissals,papillon

Et puis au cours d’une marche le monde nous offre des beautés incroyables telle cette abeille charpentière qui butine un cirse laineux en compagnie d’une sylvaine.

 

layrac,canissals,papillon

Ou ce « citron » qui butine une cardère sauvage appelée aussi cabaret des oiseaux, car la pluie stagne à la base des feuilles recourbées.

 

layrac,canissals,papillon

 Cet autre "citron" préfère la saveur des brins de lavande.

 

layrac,canissals,papillon

Tout comme ce magnifique flambé que l’on voit rarement en si belle forme, les ailerons de ses ailes étant souvent abimés.

 

layrac,canissals,papillon

Ainsi que cette lucile dont les couleurs des ailes irradient sous les rayons du soleil.

 

layrac,canissals,papillon

Moins séduisant mais fort étrange est cet inonotus hispidus qui pousse sur le tronc d’un hêtre moribond vu les crevasses qui parcourent son tronc. Ainsi la vie n’est qu’une grande machine à recyclage dont nous faisons partie. Nos atomes seront peut être un jour champignon ou papillon !

 

layrac,canissals,papillon

Nous arrivons en vue du col de Layrac, terme de notre randonnée. Notre journée aura été riche d’émotions et de découvertes et tout cela rien qu’en mettant un pied devant l’autre.

Et pour conclure un court poème qui célèbre le bonheur de marcher, laissé en commentaire par Monique l'une de mes fidèles lectrices :

 

Marcher pour s'abandonner
à la beauté, au silence
s'offrir un lâcher-prise
et comme les papillons
boire à la source du bonheur.

 

 *****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant Le Bernard l'Hermite

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse (sauf les 4,5 et 7 Sébastien) 

 

12/11/2016

Le coeur s'emballe sur les Canissals

 

canissals,marcou,nemrod

Mes petits loups ayant regagné leurs pénates septentrionales et mon ami Gibus étant indisponible, me voici parti seul sur les sentiers du Haut Languedoc. J’ai décidé d’explorer, carte et boussole en mains, un itinéraire non répertorié, ne sachant pas si certains chemins que j’envisage de suivre sont encore praticables. Parti du col du Layrac, je suis, pour le moment, en terrain connu. J’emprunte le chemin qui mène au col du Marcou, bordé d’un muret de pierres moussues et tapissé d’un lit de feuilles caramel tombées de hêtres, dont certains sont probablement nés sous l’ancien régime. Quand on marche on ne traverse pas seulement un territoire, mais on remonte aussi le cours de l’histoire !

 

canissals,marcou,nemrodIci l’influence méditerranéenne ne se fait plus sentir, l’air humide habille de mousse le tronc des arbres, faisant penser à quelque sortilège !

 

 

canissals,marcou,nemrod

Du Plo Auriol que je traverse, je découvre la combe Cave, environnée par les monts d’Orb, dont les champs cultivés témoignent de la présence de l’homme en ces lieux éloignés de toute agglomération. Bien que la France continue de connaître un inévitable exode rural, quelques agriculteurs acharnés continuent envers et contre tout, bravant la solitude et des conditions économiques déplorables, de maintenir une activité séculaire qui assure à la fois notre alimentation et évite la fermeture totale des paysages par un couvert forestier. Ils préservent ainsi la biodiversité, pour autant, bien sûr, qu’ils n’utilisent pas de produits chimiques dévastateurs, ce qui est malheureusement souvent le cas !

 

canissals,marcou,nemrod

Certes les arbres et forêts rendent un grand service à l’humanité car ce sont des capteurs de Co2, mais les garrigues et espaces ouverts sont tout aussi utiles. Ils abritent, en effet,   une grande diversité d'espèces végétales et animales qui leurs sont adaptées et nous rendent des services, comme le font les fleurs et les insectes butineurs par exemple.

 

 

canissals,marcou,nemrod

J’emprunte la piste herbeuse qui mène au sommet des Canissals, d’où je découvre en face le Marcou que j’ai gravi la semaine passée avec mes petits loups.

 

 

canissals,marcou,nemrod

De cette crête on découvre un paysage qui, avec la présence des nuages, ressemble plus au Jura qu’au sud méditerranéen.

 

canissals,marcou,nemrod

De fait ces mamelons couverts de hêtres et de sapins n’ont vraiment rien de méridional ! C’est le charme de l’Hérault, connu et apprécié plutôt pour ses plages, de recéler une extraordinaire variété de paysages. Les touristes connaissent plus les culs nus du cap d’Agde que les « mamelons » du nord du département !

 

canissals,marcou,nemrod

Après avoir descendu hors sentier une combe qui mène au col de Thalis, je gravis une piste quasiment verticale qui titille mes ventricules et me mène sur une ligne de crête environnée de toutes parts par des montagnes :  je m'arrête un instant et mon âme vole de sommet en sommet.

 

canissals,marcou,nemrod

Les bruyères succèdent aux genêts et aux graminées créant un patchwork de couleurs. Il manque à ce monde presque idyllique une présence animale : j’aimerais y voir courir des lièvres ou des chevreuils, voir s’envoler des faisans ou des perdrix mais hélas la présence au loin d’un affut de chasseur témoigne de la dévastation et la terreur que les « nemrods » provoquent dans les campagnes !

 

canissals,marcou,nemrod

Car notre belle terre est en train de se dépeupler de ses espèces animales : selon le dernier rapport du WWF, en l’espace de 40 ans les populations mondiales de poissons, d’oiseaux, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont régressé de 58 %. Certes les chasseurs ne sont pas la première cause de ce cataclysme dû, pour l’essentiel, à la disparition des habitats, à la pollution et au réchauffement climatique, mais dans nos campagnes ils accélèrent le processus.

  

canissals,marcou,nemrod

Imaginez ce panorama foisonnant de vie animale, ce serait le paradis, comme l’était notre planète avant sa conquête par homo sapiens !

 

canissals,marcou,nemrod

Selon ce rapport, en 2012 l’humanité a utilisé 1,6 planète pour vivre obérant les chances de survie des générations futures. Cet arbre mort préfigure ce que sera l’aspect de notre berceau céleste dans quelques décennies si nous ne prenons pas les mesures appropriées.

 

canissals,marcou,nemrod

Il faut espérer pour les génération futures que  nous prendrons  enfin conscience que notre survie est en jeu. En attendant,  admirons et partageons les beautés du monde, car en la matière la pédagogie compte autant que la répression.

 

canissals,marcou,nemrod

Oui, espérons que dans mille ans d’ici un « Ulysse » continuera de partager les beautés de l’arrière pays de l’Hérault sur un nouveau blog « Eldorad’Oc » .

 ******

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs:

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

La dernière postée ce jour, s'intitule "Les doudous et les blessures"

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 


Texte & photos Ulysse