suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2010

Au diable la paresse, allons marcher aux Vailhès

 

DSC03621.JPG

Ce sont les vacances , mais ce n'est pas pour cela qu’il faut se laisser aller. Que diriez-vous d’une balade à partir des Vailhès sur des chemins longeant le Lac du Salagou ?

 

 

DSC03626.JPG

Vous êtes d’accord ! Alors suivez moi , je m’appelle Louna et je serai votre guide . Si je vais trop vite, dîtes le moi , je ralentirai le pas.

 

 

DSC03628.JPG

Après avoir grimpé la piste qui mène au lieu-dit du Tau, nous arrivons sur le plateau de l’Auverne . Nous découvrons le lac qui, avec la brume ambiante, semble rempli de lait et pourtant je ne vois aucune vache paissant sur ses rives : la nature est pleine de mystères !

 

 

DSC03634.JPG

Les collines qui bordent le lac sont en fait d’anciens volcans qui sont pour le moment endormis mais qui peuvent se réveiller à tout instant. J’espère qu’ils attendront que nous ayons fini notre balade !

 

 

DSC03645.JPG

Avec Léo, mon grand frère, nous partons à la découverte des capitelles du plateau de l’Auverne. Elles sont trop hautes pour que nous jouions à saute-mouton et il me fait la courte échelle pour que je grimpe dessus

 

 

DSC03665.JPG

De là haut on ne voit pas Montmartre, mais on a une vue imprenable sur le lac .

 

 

DSC03692.JPG

La vue du lac m’a donné envie de m’y baigner aussi Léo et moi descendons vers ses rives .

 

 

DSC03707.JPG

Bien que l’eau soit très fraîche, je m’y jette avec courage, alors que Léo reste prudemment sur le bord. Comme l'a écrit Aragon, l'un des poètes préférés de mon papy , la femme est vraiment l'avenir de l'homme !

 

 

DSC03734.JPG

Le seul inconvénient de cette baignade est qu’il faut remettre et relacer ses chaussures et j’ai horreur de ça. J'ai beau promettre plein de bisous à mon papy il ne veut pas m'aider. Il me dit toujours "Qui, ses chaussures, sait lacer, dans la vie son chemin saura trouver ! Bon, on voit qu'il est de la vieille école parce que maintenant avec les GPS on trouve son chemin sans se fatiguer !

 

 

DSC03739.JPG

Cette baignade m’a revigorée et je cavale comme un jeune cabri sur les collines qui bordent le lac. Même mon papy qui est super entraîné et qui m’accompagne a du mal à me suivre !

 

 

DSC03743.JPG

Léo me rejoint et nous poursuivons tranquillement bras dessus, bras dessous sur le chemin en admirant le paysage. Nos parents n’en reviennent pas car nous sommes généralement comme chien et chat, mais il est bien connu que la beauté apaise les esprits.

 

 

DSC03758.JPG

Nous arrivons en vue de la chapelle de Cians bordée de cactus qui sont sans doute là pour rappeler que le chemin du ciel est bordé d'épines. Chez nous c'est surtout l'endroit où est planqué la boite à bonbons qui pique...notre curiosité !

 

 

DSC03754.JPG

Léo et Moi adressons une prière à saint Cians pour qu’il pleuve des fraises « Tagada ». Mais Saint Cians doit être dur de la feuille car le ciel reste désespérément bleu !

 

 

DSC03770.JPG

Le chemin se rapproche du lac et sinue à travers les ruffes rouges, ces roches sédimentaires vieilles de près de trois cents millions d’années, ce qui fait trente millions de fois ma courte existence : l’age de l’univers est un phénomène encore plus étonnant que les poils qui poussent dans les oreilles de mon papy !

 

 

DSC03771.JPG

Moi qui habituellement ne tiens pas en place, je deviens contemplative devant tant de beauté ! Bon, cela ne dure que quelques minutes mais je suis jeune et en sagesse je peux encore progresser !

 

 

DSC03764.JPG

Cet arbre mort échoué sur la rive me rappelle la fragilité et la brièveté de toute existence. Mais quand je pense à tous les jours d’école qu’il me reste à vivre ça me donne le bourdon !

 

 

DSC03766.JPG

Mais je suis en vacances et comme dit mon papy à chaque fois qu’il boit un verre de jus de raisin fermenté (et c’est souvent) « carpe diem » ! La balade s’achève et si vous l’avez appréciée, n’oubliez pas la guide !

 

DSC03687.JPG

 

Texte Louna et Léo /Photos Ulysse