suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/02/2009

Solitude et ivresse à Montcalmès (2ème partie)

9.JPG


Les yeux encore éblouis par la beauté de saint Guilhem le Désert, j'arrive à l'entrée de l'imposant hameau

fortifié de Montcalmès. Aucun aboiement de chien, pas l'ombre d'un homme pour m'accueillir : et pour cause,

le silence règne ici depuis la fin du XIXème siècle, période à laquelle ses derniers habitants ont, d'après

les historiens, quittés ces lieux.


10.JPG


Mais d'après les archives, entre le VIIIème et le XIXème siècle des générations d'hommes ont vécu ici alors

que les lieux sont parmi les plus austères de la région avec des sols ingrats et un manque d'eau chronique.

Comment peut on délibérément accepter de vivre en un tel endroit ? Sans doute que l'isolement et la pauvreté des

sols les protégeaient des convoitises des bandes de pillards ou des méfaits de la soldatesque qui ravageait

périodiquement le pays.


11.JPG


Il est fait mention pour la première fois dans un texte de 777 écrit du temps de Charlemagne d'un territoire

de Montcalmès qui fut donné à Saint Benoit fondateur de l'abbaye d'Aniane. On suppose qu'au moyen age le

hameau était regroupé autour d'un château, mais il ne subsiste aujourd'hui que d'anciennes bergeries et de

magnifiques habitations caussenardes.


On accède aux ruines du hameau par une venelle franchissant une ancienne porte fortifiée : au delà nous allons

de merveille en merveille (mais i l faut être très prudent et prendre garde à la chute des pierres)


12.JPG


Une superbe maison caussenarde ouvre la gueule noire de ses fenêtres et ses portes béantes aux ardeurs

du soleil. En franchir le seuil c'est tomber dans le gouffre de quelques siècles d'histoire et frôler les ombres des

dizaines de générations d'hommes et de femmes qui ont aimé, lutté, rêvé et souffert en ces lieux


13.JPG


Les soubassements de certains édifices ont conservé leurs arcades et leurs voutes soutenues par de

magnifiques piliers, vestiges sans doute du moyen age.

14.JPG


Les hommes qui les ont édifiés ne sont plus que poussière mais leur art et leur génie sont encore présents

et défient les intempéries et les morsures du temps.


15.JPG


Devant tant de beauté et d'élégance, il faut faire silence pour entendre la leçon que nous murmurent

ces pierres : L'esprit peut dompter la matière et venir à bout de toutes les difficultés.

La contemplation de tels lieux, comme le bon vin, procure une délicieuse ivresse qui vous apaise, vous rend serein

et vous fait prendre du recul par rapport aux difficultés et soucis qui sont le lot de toute existence.


16.JPG


Le lent déclin de Montcalmès commença au XIIème siècle avec le développement du village de Puéchabon

à quelques kilomètres de là . L'isolement du hameau situé à l'écart des routes « marchandes » et l'aridité des sols ont

conduit progressivement ses habitants à aller en quête d'une meilleure vie dans la plaine.


17.JPG


En 1791 Montcalmès ne comptait plus que 23 habitants et les derniers seraient partis vers 1890.

18.JPG


Il faut baguenauder dans ces ruines où l'on s'attend à tout moment à voir surgir la silhouette d'un berger

ou d'un charbonnier, tant elles vibrent de ces milliers de vies qui les ont hantées.


19.JPG


Mais les seuls êtres que l'on y croise sont des arbres qui ont pris possession des lieux et que l'on

surprend à danser dans l'entrebaillement d'une porte dénudée.


20bis.JPG


A suivre...... (le détail du circuit sera joint en fin de parcours)

Texte & Photos Ulysse