suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/08/2018

Le vallon de Casselouvre

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Selon l’Institut National d’Etudes Démographiques, la moitié de la population mondiale vit dans les villes, proportion qui atteint 74% en Europe et 80% aux Etats Unis. L’environnement quotidien de ces citadins est constitué d’air pollué, de foules stressées, d’immeubles en béton et d’asphalte avec, ici et là, des confettis de verdure. C’est ainsi que j’ai vécu pendant longtemps et que vivent mes enfants et petits enfants, contraintes professionnelles obligent. Aussi quel bonheur, les vacances venues, de pouvoir s’évader dans ces espaces encore vierges et sauvages que recèle notre pays. En ce matin brumeux, nous avons décidé d’arpenter en famille la serre de More et le frais vallon du Casselouvre, impétueux torrent en hiver, réduit, l’été, à un simple filet d’eau. Un incendie a détruit les genêts qui recouvraient la serre, mettant à nu son ossature rocheuse parsemée de terre rouge, ce qui nous donne le sentiment de marcher sur Mars ! Ce fada d'Elon Musk qui veut dépenser des milliards pour explorer cette planète, ferait mieux de me laisser un commentaire : je l'emmènerai arpenter la serre de More et il économisera ainsi des milliards qu'il pourra consacrer à des causes humanitaires plus urgentes !

 

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Chacun va à son rythme, perdu dans ses pensées et la contemplation d’un environnement vierge de toute trace humaine. Alors qu’à chaque instant dans les villes nous sommes confrontés à la présence intempestive de la foule, houle qui nous bouscule et menace à tout moment de nous renverser, ici notre corps peut se mettre en roue libre et notre âme prendre son envol et rejoindre là haut la buse, le milan ou l’épervier qui tournoient à l’affut d’un imprudent mulot ou campagnol.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous évoluons dans l’un des environnements rocheux les plus vieux de la Terre, vestige du massif hercynien qui, il y a 600 millions d’années, se dressait aussi haut que l’Himalaya. On ne peut qu’être goguenard face à ces impudents et arrogants humains qui cherchent à devenir immortels alors même, qu’avec le temps, les montagnes deviennent plages. De fait, la mort est la vraie source de jouvence.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

La nature est un livre qui nous enseigne la formidable capacité d’adaptation de la vie. Ainsi les zones arborées révèlent les zones de convergence des eaux de ruissellement où les débris s’accumulent, créant un humus fertile qui retient l’humidité et favorise l’éclosion des graines apportées par l’eau, le vent les rongeurs ou les oiseaux. On croit le monde végétal condamné à l’immobilité mais ce règne est constitué d’infatigables voyageurs !

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous contournons un dernier obstacle rocheux avant de descendre vers le vallon du Casselouvre. Le chemin est encombré de pierres en équilibre instable qui sont autant de chausse–trappes qui mettent à l’épreuve notre verticalité. Il faut alors mettre son «cerveau» dans ses pieds, faisant ainsi mentir ceux qui prétendent que les idiots raisonnent comme leurs pieds.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous apercevons l’antique chemin qui traverse le portail de Roquandouire (curiosité géologique) et se dirige vers le vallon du Casselouvre. Des milliers de marcheurs ont suivi ce chemin au cours des siècles, liés secrètement entre eux par l’écho de leurs pas dont résonne encore la Terre.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Un arbre mort tend une branche dénudée au dessus du chemin dont la pointe plonge au cœur du soleil, peut être pour y puiser l’énergie qui le fera renaître.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous passons discrètement près d’un gnome ridé par les siècles, perdu dans une profonde méditation.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous parvenons au hameau en ruine de Caissenols le Bas qui fut occupé jusqu’à la fin du XIXème siècle. L’agencement des pierres de toutes formes et de toutes tailles dont sont constitués les murs, chaque fois, me fascine. Je pense à ceux qui les ont choisies, soupesées, agencées avec patience et génie. Si le bois des charpentes ne s’était pas rompu, ces murs seraient encore intacts aujourd’hui.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Plus somptueuses et impressionnantes encore sont les ruines du hameau de Caissenols le Haut où nous nous arrêtons pour le pique-nique. Puis vient l’heure de la sieste bercée par l’écho des chants et des rires de ceux qui y ont vécu. Certains de mes lectrices et lecteurs me feront remarquer qu’il y eut aussi certainement des pleurs et des cris de colère, mais pour vivre sereinement il faut ne se souvenir que des belles choses *

 * Magnifique film à voir et revoir

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Bien que le retour se fasse par le même chemin, nous découvrons un autre paysage : l’axe de notre regard et la lumière ont changé, nous offrant une perspective et des couleurs différentes. Les frondaisons des arbres et les champs de fougères comportent un camaïeu inouï de verts qui contrastent avec le mauve plus ou moins intense des champs de bruyère.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous passons près d’un randonneur sans doute épuisé et qui s’est endormi au bord du chemin sans prendre le temps d’enlever son sac à dos !

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous retraversons le portail de Roquendouire, morceau de plateau sédimentaire porté à la verticale par la poussée des Pyrénées, il y a quarante millions d’années.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous effrayons un sanglier qui s’enfuit en couinant, bien que nous n’ayons ni la bedaine ni la pétoire des chasseurs qui leur font habituellement la peau. D’ailleurs, c’est le seul animal que nous verrons au cours de notre balade, tant le monde animal craint ces Nemrods pétaradants qui leur tirent dessus en traitre, tristes rois de la nature affalés sur leur cul. S’il faut réguler certaines populations animales, laissons faire les loups dont c’est le rôle. Les animaux alors ne nous craindront plus et nous pourrons de nouveau les admirer batifolant dans les prés et les montagnes pour notre plus grand bonheur. Et ce ne sont pas les quelques côtelettes de mouton que les loups prélèveront au passage qui mettront l’humanité en péril ! L’homme, cet « homo stupidens » s’en charge lui même !

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous achevons notre balade au milieu d’une apothéose de couleurs, où l’on aperçoit même la tache rouge chère à Corot, minuscule contrepoint qui amplifie la magnificence du paysage.

 

PS : Pour les défenseurs du loup, de l’ours et de la faune sauvage (renard, belette, fouine, etc) massacrée par « l’homo stupidens  », impitoyable roi des prédateurs, je mets en bonus ma chanson « Lupo » que vous pouvez aussi écouter sur les plateformes musicales.

 

podcast

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Les doudous et les blessures"

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte, Photos & Chanson Ulysse

 

 

17/06/2018

Rencontre franco-belge au Salagou

  

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Alors que Donald maltraite ses alliés historiques et sème la pagaille dans les relations internationales, j’espère vous mettre un peu de baume au cœur en vous faisant le récit de notre traditionnelle rencontre annuelle franco-belge qui s’est tenue cette année sur les berges du lac du Salagou. Voilà deux pays qui ne se sont jamais fait la guerre, bien qu’ils se disputent âprement le titre de meilleur producteur de frites du monde, et sont donc un exemple de fraternité pour le monde entier.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

En ce matin de notre rencontre, le temps est couvert mais le soleil est dans nos cœurs et dans les flacons de nectars languedociens qui gisent au fond de nos sacs à dos. Le Salagou a l’allure d’un lac écossais et nous nous attendons à voir surgir à tout moment de ses eaux sombres le monstre du Loch Ness.

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Vers l’Est, on aperçoit le rocher des Vierges et, en arrière plan, le Mont St Baudille qui arrêtent les nuées potentiellement orageuses qui recouvrent les Cévennes. Nous ne sommes pas inquiets car nous savons que les dieux de l’Olympe nous ont à la bonne et nous épargnerons d’être douchés, vu que nous rendons de nombreux hommages à l’un des leurs : le dieu Bacchus !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur 

Il est étonnant de voir à cette période de l’année dans le Languedoc du sainfoin en fleurs alors qu’habituellement les prairies sont déjà brulées par le soleil. Il faut dire que, comme dans le reste de la France, nous n'avons pas manqué d'eau qui se retrouvera transformée par la magicienne Vitis Vinifera  dans les grappes de raisin qui iront ainsi généreusement remplir les tonneaux des vignerons ! A quelque chose malheur est bon ! 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Les bourdons et autres insectes butineurs s’en régalent, instillant une note d’espoir dans l’inquiétude que suscite l’état de notre planète, dont se moque éperdument l’anatidé à crête orange transatlantique !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Le ciel daigne enfin s’éclaircir grâce à l’action d’Eole qui nous signale ainsi la bonne volonté des dieux à notre égard. Grâce à son intervention le lac du Salagou prend un air plus méditerranéen.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Seul au milieu du lac, un pêcheur à la ligne guette la touche qui viendra illuminer sa journée. Les pêcheurs, en ce monde tourmenté, sont les seuls à garder l’espoir d’un avenir meilleur !

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Notre joyeuse et fraternelle bande chemine paisiblement sur la piste forestière qui domine le lac en se repaissant de la beauté du paysage. Les cœurs et les âmes nourris de beauté aident à préserver un monde fraternel.

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Si la chaleur est dans nos cœurs, elle est aussi dans les entrailles de la Terre d’où jaillissent parfois des torrents de lave qui, en refroidissant, donnent ces orgues basaltiques.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Car notre région a connu, il y environ un million d’années, une intense activité volcanique dans la continuité de celle qui sévissait dans le Massif Central.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Aujourd’hui les seuls phénomènes éruptifs se produisent dans les canons de quelques stupides Tartarins qui confondent les panneaux de signalisation avec les sangliers. Mieux vaut encore cela que lorsqu’ils confondent les randonneurs avec le gibier ! Ils me font bien rire (jaune) ceux qui traitent la chasse de "noble" tradition ! Tous les gouvernements hélas caressent les chasseurs dans le sens du poil (c'est vrai qu'ils sont plutôt "bêtes") car ce sont aussi des électeurs !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Mais revenons au spectacle serein et majestueux du lac, morceau de paradis tombé sur la Terre.

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Parlant du Paradis céleste, on trouve au demeurant sur la rive du lac l’une de ses « agences » fréquentés par les candidats potentiels, sous la forme de cette chapelle dite des Cians, nom qui correspond aux clochettes que l’on attachait au cou des moutons qui autrefois envahissaient les lieux. On peut supposer que c’est une armée de diablotins qui a planté à proximité de la chapelle ces figuiers de barbarie pour en gêner l’accès.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Les bergers qui autrefois gardaient les moutons n’avaient pour se protéger de l’ardeur du soleil et des colères du ciel que cette modeste mais robuste capitelle.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

C’est sans doute l’un d’entre eux qui, profitant de ses longues journées de garde, a sculpté sur ce bloc de basalte ce magnifique lézard.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Combien de poètes, musiciens, sculpteurs artistes en tout genre ont œuvré ainsi dans le plus total anonymat pour le seul bonheur d’exercer leur créativité et de réjouir quelques proches. Nous sommes tous des artistes dans l’âme : donnez libre cours à votre talent quel qu’il soit ! Même savoir déboucher une bouteille de nectar et le servir sans en perdre une goutte est un art et j’y excelle !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Ce n’est pas par hasard que je vous parle de nectar, car voici venue l’heure du pique nique et nous trouvons une plagette idéalement ombragée pour nos agapes.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur 

Avant d’humecter nos gosiers de divins nectars, les plus courageux se délassent dans l’eau fraiche du Salagou.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Nos agapes terminées et après une incontournable sieste – vivement recommandée par le corps médical - nous reprenons paisiblement le chemin du retour, nous réjouissant à l’avance de la soirée fraternelle qui parachèvera cette belle journée.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Nous avons une pensée pour Marc,

notre ami disparu grâce auquel ces réunions annuelles ont lieu

Nous vous disons à l'année prochaine !

 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Chanson idiote "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 


Texte & photos Ulysse

 

 

 

 

12/09/2012

Voici venir la période de Chasse : rentrez vos vaches ! (reprise d'archive)

A peine de retour des Pyrénées me voici reparti vers d'autres horizons. Je vous remercie de votre visite et prendrai connaissance de vos commentaires à mon retour.

IMG_0043.JPG

Dès que l'été tire à sa fin je sors couvert ! Entendez par là que pour mes randonnées je me coiffe d'un superbe casque moto et me vêts d'un gilet pare-balles car grands sont les risques que ma trajectoire croise celles des tirs des Nemrods au petit pied qui hantent monts et vaux.

A cette époque de l'année, en effet,  notre pays dit civilisé déclare la guerre aux êtres qui ont le malheur d'ête habillés de plumes et de poils (c'est pourquoi je ne porte ni barbe ni moustache) et les porteurs de fusils arpentent le territoire en conquérants, occasionnant parfois des dégâts "collatéraux" comme l'on dit dans le jargon  géopolitique.


Si ces dégats collatéraux  se limitaient aux pieds et aux fesses des chasseurs ce serait comique. Le problème est que le bilan est beaucoup plus lourd et comporte de nombreuses victimes parmi les non chasseurs comme le révèlent les statistiques pour la saison 2011-2012 relatées par la Buvette des Alpages dont le compte rendu révèle l'amateurisme et la dangerosité de nombreux chasseurs.

Certains trouveront mes propos injustes voire injurieux et m'opposeront la nécessité de réguler les espèces qui causent des dégâts aux cultures ou aux forêts. Certes je ne nie pas ce problème, encore qu'il faut se souvenir que l'explosion de la population des sangliers a été favorisée par les chasseurs eux mêmes friands de gros gibiers.


D'autres mettront en avant le souci de préserver les caractères culturels de la ruralité et les traditions. Cela me fait sourire (jaune) quand on voit la proliféraion de fédérations de chasseurs dont les membres sont des professions libérales « apatrides » qui se bâtissent en Sologne, sur les Causses ou ailleurs des « empires » de « chasse réservée » entourés de barbelés où ils se rendent en 4X4 "z'urbains". De même, on rit aux éclats quand au cours d'une balade en forêt des faisans nourris au grain et lâchés de l'avant veille se dirigent vers vous dans l'espoir que vous leur donniez de la nourriture.

Quant au mot « tradition » si ce vocable couvre souvent des pratiques respectables il est aussi malheureusement invoqué pour justifier des choses indéfendables comme la corrida, le port de la burkha,  l'exision, le mariage forcé des femmes ou dans ce cas précis, le massacre généralisé des espèces avec lesquelles nous partageons cette planète et qui n'ont pas moins de droits que nous à en jouir et à en disposer.

Notons que la France est le seul pays d'europe où l'animal soit, par le code civil, considéré comme une "chose" et qu'il est l'un des rares pays au monde a avoir établi une liste des animaux susceptibles d'être classés comme nuisibles par arrêté préfectoral. Cette liste comprend au demeurant des animaux protégés ailleurs.


DSC06144.JPG

PHOTO PRISE DANS UN ABRI DE CHASSE DANS LE SECTEUR DE LA MAISON FORESTIERE DES PLOS

 

Cela dit la régulation de certaines espèces est sans doute nécessaire dans la mesure où leurs prédateurs naturels (loups, lynxs, ours)  ont disparu de la plupart de nos régions, exterminés d'ailleurs par les chasseurs qui ne supportent aucun «concurrent ». De surcroit l'emprise grandissante de l'homme sur le territoire laisse aux espèces sauvages un espace de plus en plus limité. Mais  il faut  confier cette régulation  à des chasseurs « professionnels » (agents de l'ONF ou autres) qui interviendraient certains jours déterminés à l'avance, ce qui permettrait aux autres usagers de la nature d'en jouir les autres jours en toute sécurité.


Ainsi mettrait-on fin aux débordements des chasseurs « amateurs » causés par leur maladresse, leur méconnaissance de la faune et leur incivilité : accidents de chasse, panneaux et bouteilles mitraillés, cartouches abandonnées, tirs sur espèces protégées etc....


En attendant que cette réforme se fasse (je n'y crois pas trop, vous vous en doutez) sortez couverts et rentrez vos vaches !

IMG_0051.JPG


UN DES NOMBREUX PANNEAUX SUR LESQUELS LES CHASSEURS S'ENTRAINENT A TIRER !!!


Texte Ulysse/Photos Ulysse & Marie B.