suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/12/2015

Chevauchée dans le canyon du Diable

Que vous sachiez ou non monter à cheval,  aujourd'hui je ne vous laisse pas le choix,  je vous invite à me suivre sur mon vieux cheval noir à travers le canyon du Diable. Pour ce faire cliquez sur la flèche pour lancer la chanson "Je vais par monts et par vaux" et contemplez, en l'écoutant, les photos de ce superbe endroit qui n'a certes pas la dimension des canyons de l'Utah ou de l'Arizona mais qui mérite un détour. Dépaysement assuré !

Bonne balade !

podcast
 

Voici une carte de la région où se situe le canyon du diable 

(au Nord-Est des "Marcassins" sur la carte)

 

canyon du diable,cheval,ruffes

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

  

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

 

canyon du diable,cheval,ruffes

 

*******

Si vous avez apprécié ma chanson  je vous invite à aller écouter mes autres chansons  diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur mon blog

OLD NUT

 

Vous pouvez aussi en écouter  ou télécharger certaines sur

DEEZER

(ou Itunes, Spotify, Google play, Amazon....)

 

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

Texte & Photos Ulysse

24/12/2014

Le père Noël vit sur le Caroux !

 

JOYEUSE FIN D'ANNEE A  TOUTES ET A TOUS

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Hello ! chères lectrices et lecteurs de ce blog, nous voilà de retour, Romain, mon frérot, et moi, Emilie, qui sommes descendus de notre grise et pluvieuse capitale, que l’on nomme, allez savoir pourquoi, la ville lumière, pour passer quelques jours chez nos ancêtres maternels. Je sais que notre papi vous bassine à longueur d’année avec « son » Caroux, dont il vous affirme que c’est la plus belle montagne du monde. Et bien, je dois reconnaître que, bien qu’il radote un peu, pour une fois, il a raison, surtout que j’ai découvert qu’en outre c’est sur le Caroux que vit le père Noël !

Nous voilà partis de bon matin….(le seul inconvénient des randos c’est que nous sommes privés de grasse matinée !) à partir du  pittoresque village de Douch, pour faire le tour du plateau sommital du Caroux. Nous  sommes vêtus comme des inuits, mais très vite nous avons trop chaud, car il fait une température inhabituellement clémente pour la saison et le lieu (nous sommes à 800 mètres d’altitude).

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Parvenus sur le plateau après une modeste grimpette de 250 mètres, ce qui est une simple formalité pour nos jeunes gambettes, nous confions à nos « sherpas » nos doudounes devenues superflues pour prendre notre envol en direction du Canigou que l’on aperçoit dans le lointain.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais bon, on a encore besoin d’un peu d’entraînement pour suivre la voie des choucas et des milans qui par moment traversent le ciel « carrouxien » et nous devons nous résigner à rester sur terre pour en admirer la beauté. Toute la chaine des Pyrénées est enneigée et c’est un spectacle magnifique qui,  un jour, n’existera  peut être plus en raison du réchauffement climatique ! Ce jour là les photos de mon papi vaudront une fortune, ce dont il n’aura cure vu qu’il traquera le mouflon en compagnie du grand manitou !!

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Après une courte descente dans un pierrier, nous arrivons en vue du modeste torrent du Rieutord qu’il nous faut traverser pour poursuivre notre itinéraire, ce qui laisse apparemment perplexe mon frérot qui compare mentalement la largeur du torrent à la longueur de ses gambettes !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Fort heureusement nos « sherpas » l’aident à franchir l’obstacle et après une nouvelle grimpette nous nous retrouvons de nouveau au sommet, d’où nous jouissons  d’une vue inoubliable jusqu’à la mer, vaste étendue d’or qui ferme l’horizon.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Nous nous dirigeons alors vers la forêt de pins séculaires qui entourent le refuge de Font Sallesse où nous avons prévu de pique-niquer selon la tradition Ulysienne….

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Les fidèles lecteurs d’Eldorad’oc le savent Fontsalès a autant d’importance pour notre papi que l’Elysée en a pour d’autres bipèdes. Sauf qu’à l’Elysée on ne sert pas de vin chaud ni d’œufs au plat et qu’on doit s’y ennuyer comme un rat mort vu la tête qu’affiche ceux qui y résident.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Parlant d’œufs au plat, mon frèrot  et moi  avons le privilège d’entrer enfin dans le cercle très fermé de celles et ceux qui ont eu l’insigne privilège de goûter à ce mets cuit sur un feu de bois de pin dans ce mythique refuge.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Et je vous laisse en admirer la présentation qui, j’en suis sûre, vous fera rêver et saliver …. Et pour vous frustrer un peu plus , sachez qu’il y a eu deux fournées de ce mets digne des dieux !

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

J’ajoute que ce mets était accompagné de  délicieuses châtaignes cuites également au feu de bois.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Pour ce qui est de la partie « liquide » je suis certaine que vous n’allez pas me croire, mais nous avons TOUS (y compris mon papi) eu droit à un délicieux   château La Pompe, grave entorse faite au menu traditionnel « Fontsalésien » ! Mon papi m’a fait jurer que je ne le dirai pas à Gibus et je l’ai assuré qu’il pouvait me faire confiance ! Pour ma part je pense que « l’abstinence » momentanée de mon ancêtre était juste une mesure préventive en vue des festivités de fin d’année !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Ayant refait le plein d’énergie, nous poursuivons le tour du plateau sommital, chaque détour du chemin offrant des points de vue somptueux sr la chaine des Pyrénées enneigée.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Je ne peux résister au plaisir de vous offrir cette autre vue sur le Canigou  qui domine la plaine du Roussillon de ses 2784 mètres et que mon papi m’a promis que nous gravirions ensemble un jour …..J’espère que ce jour là ce ne sera pas à moi de lui- servir de sherpa !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Outre ces vues somptueuses sur les Pyrénées et les montagnes environnantes,  d’autres merveilles nous attendaient qui ont été mes plus beaux cadeaux de Noël. Tout d’abord nous apercevons la horde de chevaux qui vit en liberté sur ce massif  et qui s’est réfugiée sur une hauteur dans une ginestière.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Nous allons (sauf mon frérot qui préfère rester avec sa mamie) à leur rencontre le plus discrètement possible pour ne pas les effaroucher.

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Notre papi qui connaît bien ces chevaux pour les avoir souvent  rencontrés au cours de ses randos  a remarqué, parmi eux,  deux chevaux blancs moins farouches et aussi  plus gourmands que les autres .

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Aussi a-t-il mis dans son sac  à tout hasard deux pommes que l’on coupe en tranches pour les amadouer, ce qui ne manque pas de les attirer !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Ce qui me permet de connaître mon premier tête à tête avec un cheval a demi sauvage. Je dois reconnaître qu’au début je n’étais pas tout à fait rassurée, mais quelle émotion de voir ce magnifique animal me regarder ainsi dans les yeux l’air intrigué.  Je pense honnêtement que le père Noël y est pour quelque chose et qu’il doit vivre dans les parages.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Enhardie par son doux regard, j’ai alors le courage de lui caresser les naseaux ce qu’il semble apprécier.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

C’est à regret que nous les  quittons pour poursuivre notre périple. Mais l'une des leçons que l'on retient à fréquenter ses ancêtres et que tout ici bas, les bonheurs comme les peines, est éphémère.  Je l'ai apprise le jour où j'ai vu une photo de mon papi quand il avait 20 ans et qu'il arborait une tignasse de chanteur de reggae  alors qu'aujourd'hui il est chauve comme un oeuf !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais je suis vite consolée d'avoir dû quitter les chevaux car le père Noël a bien fait les choses.  En effet,  en arrivant près du sommet, mon papi qui mène le train,  nous fait soudain signe de stopper car un groupe  de mouflons se sont réfugiés sous un taillis de hêtres.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Le temps qu’ils nous sentent et découvrent qu’ils ont affaire à des bipèdes qu’ils craignent, à juste titre, comme la peste, ils décampent et nous montrent leurs fesses pour manifester toute l’estime qu’ils ont pour nous .

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais qu’importe, j’ai  eu le temps d’admirer mes premiers mouflons et là aussi c’est un sacré cadeau de Noël ! Nous faisons ensuite la pause du goûter en admirant le paysage doucement envahi par une lumière mordorée du fait de la lente descente du soleil vers l’horizon.

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

J’invite  tous ceux que désespèrent de la violence et la bêtise que l’on voit à l’œuvre partout dans le monde à venir un jour randonner sur le Caroux. Ils y trouveront un lieu emprunt de sérénité qui les réconciliera avec notre belle planète.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Pour ma part à chaque vacance, j’y fait un pèlerinage et en parcourant son épiderme rocailleux j’y fais provision d’air pur, de beauté, de courage, de détermination dans laquelle je puise au cours de ma vie  d’écolière parisienne.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais il est temps de redescendre et de rentrer au bercail car je ne suis ni cheval sauvage, ni mouflon et même si mon papi m’initie à la rude vie montagnarde, je ne suis pas encore prête à passer, même si cela semble très romantique, une nuit d’hiver dans un refuge juste chauffé par des rayons de lune!

Et maintenant une page de pub (je lui dois bien ça à mon papi) !!!

Il a posté la suite de sa visite "décoiffante " de Paris sur son blog avec en vedette la tour Eiffel comme vous ne l'avez jamais vue !

PIQUESEL 

 

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur son blog musical OLD NUT pour écouter sa derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

  

 (cliquez sur le nom des blogs pour y accéder)

Texte & Photos Ulysse et Emilie (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable)  

24/08/2011

La petite fille qui murmurait à l’oreille des chevaux…

bourdils,cheval,aigle,bougie

Hello, c’est nous, Léo et Louna, nous vous invitons à passer une journée et une nuit en notre compagnie au refuge des Bourdils réservé par notre Papy et son ami Gibus pour nous initier aux joies de la vie en montagne. Cela promet d’être pittoresque car c’est un endroit où il n’y a ni eau courante ni électricité et les toilettes sont à 100 mètres dans les bois ! Pour des petits parisiens comme nous, c’est le retour au moyen âge !!! 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Cela dit le refuge est situé dans un lieu magnifique, à 1000 mètres d’altitude, en plein massif de l’Espinousse. Cela nous change du bois de Vincennes !


bourdils,cheval,aigle,bougie

Après avoir déposé nos sacs dans le refuge, nous partons faire une première  randonnée vers le Montahut.  Je guide le groupe avec  l’aide de Gibus pour développer mon sens de l’orientation. Il serait temps car à la rentrée je vais devoir aller seule au collège et mes parents ont peur de ne pas me voir revenir !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Les montagnes  du Languedoc sont quand même plus authentiques et plus belles que celles qu’on voit sur les affiches du métro parisien qui nous vantent les mérites de Courchevel ou de Megève qui sont devenues des annexes des Champs Elysées !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Ces lieux sont tellement sauvages que l’on y voit des aigles qui restent posés sereinement sur leurs aires  sans s’inquiéter de notre présence !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Nous voilà au sommet du Montahut. Aucune autre montagne ne le dépasse à l’horizon et nous avons le sentiment de marcher sur le toit du monde.  Quelle expérience enivrante !  Ce n’est pas étonnant que Papy et Gibus passent la moitié de leur vie sur les cimes.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Redescendant du Montahut je trouve un cœur perdu, étant un peu jeune pour m’engager, je laisse ses coordonnées GPS au cas où quelqu’un serait intéressé : : 48°51'28.99" N et 2°17'39.44 E !

  

bourdils,cheval,aigle,bougie

La jeunesse fait rêver les adultes qui en ont la nostalgie mais je peux vous dire que c’est un handicap sur certains des chemins qu’empruntent Gibus et Papy. Il faut souvent que je m’accroche pour ne pas les perdre de vue !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Nous voilà enfin en terrain découvert et mon frère Léo met un point d’honneur à suivre le rythme de Papy et de Gibus. Mon papy ferait bien de se méfier car dans quelques années c’est lui qui sera derrière !


bourdils,cheval,aigle,bougie

Nous croisons un troupeau de chevaux à demi sauvages. Je m’approche d’eux avec douceur et un peu impressionnée (ce qui n’est pas courant chez moi) je les contemple quelques instants en silence…(avec les humains même inconnus,  je suis d’un naturel beaucoup plus volubile !)

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Puis je fais part à un bel étalon noir de mon admiration. Etonnée je l’entends me répondre et me confier qu’il est le petit fils de Jappeloup de Luze qui s’illustra à l’épreuve de saut d’obstacles aux  jeux olympiques de 1988.  Je découvre ainsi que je peux parler aux chevaux mais je ne suis pas sûre que dans le monde qui m’attend ça soit un atout professionnel !

  bourdils,cheval,aigle,bougie

L’étalon me laisse alors lui caresser le museau et me dit que ma main est la plus fraîche et la plus douce de toutes celles qui l’ont caressé. Mais ma maman m’ayant prévenu que tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute, je me demande s’il ne cherche pas ainsi à m’inciter à lui cueillir une bonne botte d’herbes !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Un superbe Alezan un peu jaloux s’approche alors de moi et réclame aussi sa part de caresses.  Magnanime j’acquiesce à sa requête. On dit que le cheval est la plus belle conquête de l’homme, mais moi petite fille j’ai fait la conquête de deux chevaux ! Comme l’a écrit Aragon et chanté son ami Jean Ferrat la femme est vraiment l’avenir de l’homme !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougieRevenus au refuge, vient le moment redouté de la toilette. Comme il faut aller chercher l’eau à la source et qu’elle est aussi froide que celle qui sort d’un frigidaire je me contente de faire une toilette de chat.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 En attendant l'heure du dîner, les adultes nous initient à un drôle de jeu qu'ils appellent la "pétanque" dont le but est de se rapprocher le plus possible d'une petite boule - appelée le "cochonnet" (qui n'a rien d'un cochonnet, mais parfois je renonce à comprendre le monde des adultes) - avec des grosses boules. Quand je pense qu'ils n'arrêtent pas de me tarabuster pour que je ne joue pas avec des jeux électroniques qu'ils jugent idiots, je trouve ça un peu fort de chocolat !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Cela dit, il faut avouer qu'on se laisse vite prendre par ce jeu. On tire, on pointe, on manque souvent sa cible. On s'esclaffe, on rugit, on rit, on peste , bref on s'amuse commes des petits fous. En définitive ce sont les consoles de jeux électroniques qui sont ringardes !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 L'heure du dîner étant enfin arrivée, à la grande stupeur de nos parents Léo et moi  nous précipitons pour mettre  la table (qui est la pire corvée à la maison) et surtout préparer les bougies qui seront, la nuit venue, notre seul éclairage.  La fascination de l’homme pour le feu qui vient du fond des âges survit intacte dans le cœur de chaque enfant.

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Puis Gibus aidé de Léo commencent à préparer la fondue savoyarde.  On a beau être revenus cent ans en arrière, ce n’est pas pour autant que les femmes sont condamnées à faire la cuisine ! C’est d’ailleurs aussi bien car Gibus est vraiment le roi de la fondue !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Pendant que les hommes débouchent les bouteilles de vin de Seyssel, (ce qui vu le nombre demande un certain  temps !) , je prends la relève sur les fourneaux.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Vient alors l’heure magique du repas pris à la clarté  mouvante des chandelles. L’univers se réduit à une bulle de lumière orange    nos voix sont plus présentes que nos visages conférant à nos propos une densité inhabituelle et créant une ambiance de mystère. La fée électricité ne serait-elle pas finalement une sorcière qui nous aurait jeté un sort avec ses télés et ses jeux électroniques qui nous hypnotisent et nous font perdre le sens du dialogue et de la fraternité ?

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Les « anciens »  (je m’excuse auprès d’eux mais je n’ai pas trouvé d’autre adjectif)  évoquent alors la fragilité de notre monde moderne qu’une immense panne électrique ou des séismes terribles rendraient impotent et le risque qu’un jour nous ayons à revenir à des conditions de vie plus simples et frugales. Moi je ne suis pas contre si dans ce monde là il y a toujours des bonbons !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 

 

Un peu fatiguée par cette longue journée et les discussions philosophiques des « anciens » je commence à m’endormir sur l’épaule de ma Mamy.


bourdils,cheval,aigle,bougie

 Je donne ainsi le signal de l’extinction des bougies. Ce qui est sympathique dans ce mode de vie à l’ancienne c’est que les grands n’ont plus de privilège, ils se couchent à la même heure que les petits !

 

 PS : Le titre de cette note est inspiré du magnifique film de Robert Redford « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux »

 

Texte et photos Ulysse


 

10:16 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : bourdils, cheval, aigle, bougie