suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/10/2015

Jeunes et moins jeunes guibolles sur le chemin de Caissenols !

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Hello ! pour les lecteurs de ce blog qui ne me connaissent pas encore je m’appelle Emilie, petite fille d’Ulysse, qui m’a délégué le soin de vous conter notre dernière aventure .

Normalement, les vacances sont une période pendant laquelle on a le droit de se laisser aller, de flemmarder, de faire la grasse matinée sauf quand on a le malheur d’être les petits enfants d’Ulysse. Bon, je galèje parce que même si c’est un peu dur de se lever aux aurores pour partir en rando,  la simple perspective d’aller déguster des saucisses grillées dans le merveilleux refuge de Caissenols nous dédommage de ce sacrifice !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Vous me voyez là en compagnie de mon jeune frère Romain et de Tom, le petit fils de Gibus et Marie, au moment où après une heure de marche on fait une pause « chocolatines » grâce à la délicatesse de Gibus qui a eu l’excellente idée de les acheter le matin même. Les anciens ont parfois la mémoire qui défaille mais pas pour les choses essentielles.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Quand je vois ce magnifique terrain de jeu, j’ai une pensée pour mes amis qui sont restés à Paris pour les vacances. Même s’ils ont des tablettes ou des jeux video à leur disposition ç’est vraiment du pipeau par rapport à ce que la nature nous offre : vent caressant, soleil régénérateur, nuages vagabonds, frondaisons multicolores, espaces infinis.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Et puis il y a ces chemins  séculaires que des générations d’hommes ont parcouru dont on capte l’énergie et qui vous donnent le sentiment qu’en prenant de l’élan on va pouvoir voler !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

A celles et ceux condamnés aux tristes horizons urbains, j’offre cette vue somptueuse sur la montagne de Rosis où l’esprit vole de cime en cime et s’enivre de la beauté du monde.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Nous passons un col orné d’un cairn en équilibre plutôt instable. Il suffirait d’enlever une pierre à la base pour que l’ensemble s’écroule. D’après ce que m’a dit mon papi c’est un peu ce qui se passe avec la nature dont nous détruisons par inconscience des éléments qui permettent notre existence.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Si l’on n’y prend garde la vie, qui partout foisonne et prend des aspects et des formes extraordinaires, va s’effilocher et nos sentiers ne traverseront bientôt plus que des déserts. Ce ne sera pas alors la peine de dépenser des milliards pour aller sur la planète rouge car nous y serons déjà !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Mais revenons à des préoccupations plus triviales dont l’une – tout à fait prioritaire - est de faire cuire les saucisses et pour cela il faut du bois. Comme les garçons sont restés en arrière pour servir de gardes du corps aux mamies qui progressent à leur rythme, je participe avec Gibus et mon papi à la corvée de bois.

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Et voici l’un des moments les plus attendus de nos randonnées : celui où l’on se met à table devant un feu de bois ! C’est un bonheur qu’aucune technologie aussi sophistiquée soit elle n’arrivera à nous procurer. Il est inscrit dans le génome de l’humanité depuis l’invention du feu. Et puis ce qui est fondamental, c’est que le feu de bois est une technologie qui ne demande aucune superstructure à la fois hyper sophistiquée et terriblement fragile comme celles dont dépendent aujourd’hui nos existences.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Et voilà notre « Graal » du jour : des chipos et des merguezs grillées, heureux symbole d’une cohabitation pacifique de deux cultures qui vont contribuer à notre félicité. Dans ce qui vient d’un autre monde, regardons ce qui nous enrichit plutôt que ce qui nous sépare.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

La mimique de mon frérot vous dit combien ce repas fut gargantuesque même si, vu notre jeune âge, nous n’avons pas eu droit aux nectars liquides qui l’accompagnaient.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Au retour, on fait une pause auprès d’un arbre mort dont la ténacité à rester debout impressionne mon papi. A chaque fois il en prend une photo car il y voit une exhortation à ne jamais baisser les bras, à ne jamais renoncer à affronter les intempéries pour aller randonner, à ne jamais laisser du vin au fond d’une bouteille pour célébrer le bonheur d’être en vie et de pouvoir marcher !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Il faut dire que vu le somptueux spectacle que nous offre ce massif, je comprends que mon papi et Gibus y passent une bonne partie de leur vie.  

 

 caissenols,rosis,feu,civilisationEt puis, comme Alice au pays des merveilles, on y fait  d’étonnantes rencontres, tel cet éléphant perdu de la horde qui accompagnait Hannibal  dans son périple pour aller conquérir Rome.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

 

Puis nous repassons au travers du portail de Roquendouire avant de redescendre vers la vallée où nous allons retrouver la « civilisation » dont on sait un peu mieux combien elle est superficielle et fragile et dépendante de la préservation du berceau naturel  où elle a éclôt.

 

  ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont la dernière "Reprends la barre" est un spam et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE EMILIE ET ULYSSE & PHOTOS ULYSSE