suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/07/2018

Périple dans les Causses (Fin) : à travers le Causse Méjean, de Nîmes le Vieux aux Gorges du Tarn

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Après une nouvelle soirée festive et une nuit « « ronflative » à l’excellentissime Hôtel-Restaurant de la Jonte, nous reprenons nos montures dont le modèle trahit l’ancienneté de leurs propriétaires. Leurs pistons et soupapes sont à peu près dans le même état que les nôtres, mais l’essentiel est que dans nos poumons souffle encore le vent de l’aventure.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Je vous ai rappelé dans mon précédent article que les Causses étaient un vaste plateau sédimentaire créé par une ancienne mer et soulevé lors de la naissance des Pyrénées. Quelques Sirènes de cette époque lointaine ont survécu, dont l’une tente vainement de nous séduire, mais seuls les flots qui sortent d’un flacon de nectar sont propices à nous faire divaguer !

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Nous nous dirigeons vers le chaos rocheux de Nîmes le Vieux et traversons une zone de champs et de prairies parcimonieusement arborés qui enchante nos yeux et nos âmes.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Par endroits, le sol caillouteux et moins fertile est colonisé par un tapis de fleurettes jaunes qui apportent une touche de douceur dans ce paysage austère et envoûtant.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Ces espaces, qui créent un sentiment d’infini, ont de tous temps fasciné les hommes qui y ont laissé des traces de leur présence comme ce menhir, doigt de pierre levé vers le ciel comme une interrogation adressée au Grand Manitou, créateur de cette munificence.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Plus récemment, les hommes y ont édifié également des fermes dont les pierres des murs et les lauzes des toits extraites de notre Terre mère se patinent avec le temps et se couvrent de mousses et lichens. Ainsi ces bâtisses nous donnent –elles le sentiment d’être vivantes et de couver en leur sein des vies humaines dont leurs murs gardent le souvenir.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Au milieu d’un champ, se dresse un arbre solitaire. Son existence m’intrigue. Pour quelle raison a-t-il survécu ? Sa ténacité à vivre a-t-elle ému les hommes qui l’ont ainsi épargné ? Il faut aimer sans réserve les arbres qui ont permis à la vie de naître et de se développer.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Nous voici dans le chaos rocheux de Nîmes le Vieux, ainsi nommé en 1908 par son découvreur Paul Arnal, par analogie avec le site similaire de Montpellier le Vieux découvert 25 ans plus tôt par E.A. Martel. Si ce dernier site est plus impressionnant, Nîmes le Vieux présente l’avantage d’être libre d’accès et d’être beaucoup moins fréquenté, ce qui en préserve l’aspect sauvage.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Ces chaos font effectivement penser à des cités fortifiées en ruines que seul traverse le vent.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

L’on y fait d’étonnantes rencontres comme ce dromadaire esseulé qui semble attendre son chamelier.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Il est difficile de concevoir le temps qu’il a fallut au vent, au gel, à la pluie pour sculpter ces chaos, alors que durant notre vie d’homme, seuls quelques grains de matière auront été dissous. Certains rochers sont dans un équilibre précaire qu’une prochaine pluie, un prochain coup de gel pourrait soudainement rompre. Même les montagnes et les rochers ne sont pas éternels.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Ainsi ces endroits sont propices à la marche méditative et à la prise de conscience de la brièveté et de la fragilité de nos existences. Jouissons de chaque jour qui passe et ne gaspillons pas notre énergie dans des billevesées ou de stériles querelles. Et surtout n’oublions jamais un flacon (voire deux) de nectar « bacchusien » quand nous partons en randonnée, seul breuvage qui, l’heure de la sieste venue, nous ouvre les portes de l’Olympe !

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Le causse Méjean présente au sud une cassure qui permet d’embrasser du regard la ligne bleue des Cévennes.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Quelle diversité, quelle beauté dans le camaïeu de verts qu’offrent les différentes formes de végétation qui recouvrent en ce lieu l’épiderme de Gaïa, notre belle planète.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Nous achevons notre périple en nous dirigeant vers la rive nord du causse qui domine les gorges du Tarn, tout d’abord au lieu dit du Roc de Rieisse…

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

…puis de celui du Roc des Hourtous.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Et là, de nouveau, nous sommes émerveillés de ce que peut, avec le temps, accomplir une modeste et paisible rivière. Avec le temps, nous aussi nous pouvons si nous le voulons déplacer des montagnes ! A vos pelles !

 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Léo, là haut ! "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & photos Ulysse