suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/05/2011

De la Baie des Paullilles au Cap Béar

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

 Je ne me prive pas de critiquer la coupable négligence, voire la complaisance, des pouvoirs publics à l’égard des atteintes portées à l’environnement qui sont rarement sanctionnées. Mais je sais aussi saluer les initiatives exemplaires qu’ils savent parfois prendre en ce domaine. La réhabilitation du site de la Baie des Paullilles sur le littoral méditerranéen, entre Port Vendres et Banyuls-sur-Mer,  par le Conservatoire du Littoral avec le soutien déterminant du Conseil Général des Pyrénées Orientales, en est une.

 

Ce site a vu s’installer une fabrique d’explosifs en 1870 à l’initiative de Gambetta qui voulait augmenter les capacités de la France en ce domaine, suite à la débâcle de l’armée française contre la Prusse. A cet égard, notons qu'au cours de l’histoire de France, la plupart des victoires de notre armée - celles du « boucher corse » mises à part - l’ont été contre des peuples non armés, notamment  lors de la colonisation de l'Afrique noire, du Maghreb et de l'extrême orient.

L’emplacement de la baie des Paullilles était idéal pour une telle installation car il était isolé de toute agglomération, ce qui limitait les risques en cas d’explosion. En outre il était doté d’une rivière nécessaire à la fabrication de la nitroglycérine et il était situé à proximité d’un port permettant l’expédition sans risque des explosifs.

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

 Cinq générations de catalans vont se succéder sur le site jusqu’en 1984 pour produire de la dynamite qui va être expédiée sur les plus grands chantiers des deux derniers siècles : canal de  Panama, base spatiale de Kourou, site de tirs de Mururoa ou encore Port de Fos sur mer.

 

DSC07869.JPG

 

De fait un village de 300 à 400 personnes s’y est développé fonctionnant en autarcie avec ses logements, son école  et son église. Une émouvante photo de quelques habitants a été reproduite sur l’un des bâtiments restaurés. La vie n’y a pas été exempte de drames puisqu’une série d’explosions ont causé au total plus d’une trentaine de mort. De surcroît le contact avec des produits nocifs  affectait la santé des ouvriers qui n’arriveront à faire reconnaître leurs maladies professionnelles qu’en 1981. Si certains se gavent de bonus en faisant courir des risques aux autres, pour d’autres, comme le chante Maître jacques, qui courent des risques pour eux-mêmes, il n’y a que des cactus !

 

Lors de la fermeture de l’usine en 1984 un promoteur a acheté le site dans le but d’y édifier un complexe immobilier pharaonique (pour les gens à « bonus ») avec une marina de 500 anneaux. Ce projet fou ne verra heureusement pas le jour grâce à une forte mobilisation locale.

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

 C’est en 1998 que le site est finalement racheté par le Conservatoire du Littoral avec le soutien du département en vue de l’ouvrir au public et…. aux ânes catalans dont ils ont entrepris de sauver la race en voie d’extinction.  Des élus qui sauvent « des ânes si doux qui marchent le long des houx » chers au poète, ont droit à mon respect !

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

Outre une vaste prairie et une pinède, le site comporte un magnifique jardin qui entourait l’habitation du directeur du site et qui a été magnifiquement restauré et développé.

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

Le site donne directement sur  « la mer que l’on voit danser le long de golfes clairs avec des reflets changeants «  comme le chantait  Charles

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

On peut se baigner dans la baie des Paullilles où bien alors emprunter le chemin qui mène à la plage de Bernardi où est installé en retrait le domaine du Clos des Paullilles et où je vous conseille d’aller déjeuner ou dîner sur une terrasse où l'on entend murmurer la mer. On peut  également y acheter de divins nectars.

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

De la gauche de la plage de Bernardi (en regardant la mer)  part un magnifique sentier côtier qui vous mène en une heure au Cap Béar

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

Il faut l’emprunter de préférence au printemps lorsque les cistes et les genêts sont en fleurs et que les touristes ne sont pas encore trop nombreux, car il est parfois difficile de s ‘y croiser !

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

De petites criques sauvages où d’heureux terriens ont pu construire une maisonnette sont propices à la baignade, avec le risque toutefois de sortir de l’eau en ressemblant à une pelote d’épingles en raison de la présence d’oursins ! Donc prudence !

 

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

Par endroits le chemin gravit des falaises et vous amène à la hauteur des mouettes qui tentent de vous faire comprendre que vous entrez sur leur domaine.

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

 Mais ne vous laissez pas distraire par ces volatiles et regardez où vous mettez les pieds sinon vous risquez de faire un vol- sans plané- jusqu’à la mer !

 

dynamite,gambetta,cap béar,paullilles

On découvre enfin le cap Béar surmonté de son phare  et dans les replis duquel se niche un hameau qui est l’un des endroits sur tettre qui ressemble le plus à l’idée que je me fais du paradis !

 

Texte & photos Ulysse (éléments d’informations extraits du dépliant remis au superbe centre d’accueil du site des Paullilles, également lieu d’expositions)