suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2015

Ah ! cette baignade divine dans l’Albine

 

 

caroux,albine,calade,ent

 Aujourd’hui, Gibus et moi avons décidé d’aller goûter aux eaux vives de l’Albine, fougueux torrent qui dévale le flanc sud du Caroux.  Nous partons donc à l’assaut de ce massif, cher à nos cœurs, en empruntant la piste qui longe le ruisseau de Saint Martin de l’Arçon et qui est constituée, au départ, d’une superbe calade extrêmement glissante en cas de pluie. Le cantonnier du lieu a trouvé un moyen inattendu d’en prévenir les randonneurs. Qu’il en soit remercié !

 

caroux,albine,calade,ent

Bien qu’il n’y ait, à cette heure matinale, pas d’autres randonneurs dans les parages, nous ne sommes pas seuls. Nous savons, pour les avoir souvent rencontrés, que des « Ents » déambulent dans les châtaigneraies qui recouvrent  les contreforts du Caroux. D’ailleurs nous en apercevons un qui nous surveille, du coin de l'œil, par dessus le muret qui borde le sentier. Ces « Ents » sont d’ardents défenseurs des arbres et gare à celui qui viendrait avec l’intention d’en débiter quelques uns pour en faire des bûches pour sa cheminée. Il ne repartirait pas indemne.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Par contre -  si ça vous dit -  il n’est pas interdit de ramasser du bois mort qui abonde en ces lieux, les torrents grossis par les terribles orages qui sévissent à la fin de l’été emportant tout sur leur passage.

 

 

caroux,albine,calade,ent

La piste que nous empruntons est assez sportive et comporte quelques passages rocheux qui font souffrir mes vieilles  articulations. Mais l’exercice est, dit-on, le meilleur remède contre la décrépitude qui nous affecte tous inéluctablement, alors je marche pour vieillir moins vite et j’ai le sentiment, au demeurant,  que la Camarde, qui n’est plus toute jeune,  n’a pas trop envie de me suivre sur les chemins que j’emprunte.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Bon, cela dit, il ne faut pas tenter le diable, toujours prêt à récupérer quelques ouailles pour ses chaudrons infernaux, et il vaut mieux que l’on regarde autour de nous si un rocher ne va pas nous tomber sur le caillou ! Car un caillou contre un rocher, ça ne  fait pas le poids !

 

 

caroux,albine,calade,ent

Mais le fait de veiller à ce que le ciel ne nous tombe pas sur la tête, ne nous empêche pas d’admirer les merveilles qui nous entourent et qui se nichent parfois au ras du sol, comme ce magnifique lézard vert qui prend le soleil sur un confortable lit de feuilles mortes. Gibus et moi devons avoir des gènes de lézard vert, car c’est aussi une pratique qui nous est chère.

 

 

caroux,albine,calade,ent

D’ailleurs cette rencontre nous incite à faire derechef notre pause pique-nique-sieste sur le Plo de l’Aygue à 1050 mètres d’altitude. Nous sommes loin du brouhaha et de l’agitation de notre monde déboussolé où tous les signaux sont au rouge mais où les journaux télévisés de notre république se préoccupent de savoir quel sera le prénom d’un rejeton de la couronne d’Angleterre ! A la prochaine élection je voterai pour « Guignol ». Ayant refait le plein de polyphénols et de vitamine D, nous traversons le Plo de l’Aygue en vue de rejoindre la piste de Rocarel pour descendre vers la cascade d’Albine.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Le feuillage renaissant des hêtraies qui peuplent les dépressions du plateau est un émerveillement.  Quand l’homme saura reproduire le miracle de la photosynthèse qui est ici à l’œuvre et a donné à notre planète son atmosphère, nous disposerons d’une ressource énergétique inépuisable. C’est en  nous inspirant de la nature pas en la détruisant que nous nous sauverons.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Quel bonheur nous prenons à marcher ainsi en montagne où notre regard appréhende des horizons qui nous semblent infinis et où nous n’avons pour compagnie que les nuages, ces autres merveilleux voyageurs. 

 

 

caroux,albine,calade,ent

Puis nous commençons par entamer la descente par la piste de Rocarel réservée, d’après notre guide, aux randonneurs expérimentés.

 

 

 

 

caroux,albine,calade,ent

Et effectivement, expérimentés il faut l’être, car dans sa partie supérieure la piste suit le lit d’un torrent vertigineux.

 

caroux,albine,calade,ent 

Et nous sommes très heureux que les hêtres nous tendent leurs branches secourables pour nous assister au cours de notre descente.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Nous croisons un vénérable chêne pubescent qui partage, d’une certaine manière, le sort d’Atlas, condamné par Zeus à soutenir la voute céleste. Il retient, en effet, deux énormes rochers qui, sans lui, auraient obstrué le cours du torrent.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Après une bonne demi-heure de descente sportive, nous rejoignons la piste plus facile de la Pomarède qui nous amène au pied de la magnifique cascade d’Albine qui, avec ses 80 mètres de haut,  est la plus haute du Languedoc .

 

 

caroux,albine,calade,ent

Nous ne résistons pas au plaisir de rafraîchir et revigorer nos organismes, mis à rude épreuve par nos pérégrinations,  dans les eaux fraiches et bouillonnantes de l’Albine.

 

 

caroux,albine,calade,ent

Ayant refait le plein d’énergie grâce à ce bain de jouvence, l’ami Gibus se sent des ailes et s’amuse comme un jeune mouflon à franchir d’un saut le cours de l’Albine pour prendre le chemin du retour, tandis que votre serviteur le franchit moins glorieusement en s’y mouillant les pieds ! But nobody’s perfect !

 

 

Et maintenant  je vous invite à aller écouter ma dernière chanson "Je descendais la rivière" sur mon blog OLD NUT (cliquez sur le nom du blog)

Et si vous cherchez une idée de sortie pour votre prochain week-end consultez le magnifique blog d'Ornella (cliquez sur le mot "blog")

 

Texte & Photos Ulysse 

  

 

23:06 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : caroux, albine, calade, ent