suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2014

De Roqueredonde à la Bastide des Fonts !

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Il n’est rien qui ne m’enthousiasme plus que de passer ma journée sur les chemins. Je pars de bon matin pour, comme l’a écrit Rûmi, ce grand poète persan du XIIème siècle  « écouter les secrets que la fraîcheur de l’aube a à me dire ».

Partons donc, en ce frais matin de novembre, de Roqueredonde, village dont le joli nom recouvre au demeurant un bric à brac de maisons disparates sans charme qui dépare le superbe plateau de l’Escandorgue. Mais il en est hélas souvent ainsi dans nos villages du Languedoc où les maires tolèrent souvent n’importe quoi en matière d’urbanisme.   L’ancienne cité épiscopale de Lodève située en contrebas du plateau comporte, en revanche, de nombreux attraits touristiques.

Ma première rencontre du jour est un charmant cheval à l’œil pétillant de malice qui se réjouit d’avoir de la compagnie de si bon matin et qui me souhaite bonne route. Il aimerait bien lui aussi partir à l’aventure mais hélas, déplore-t-il, les chevaux ne sont pas libres en ce pays et de toute façon les hommes se sont appropriés tous les pâturages où cavalcadaient leurs aïeux pour les entourer de barbelés. Que voulez vous que je lui réponde ? Les animaux sauvages qui survivent sur notre planète voient un peu plus chaque jour leurs espaces de liberté restreints quand ils ne sont pas exterminés. Et les hommes eux même perdent peu à peu à leur propre liberté et se voient imposer par les multinationales engagées dans une féroce course aux mega-profits des conditions de vie qui se rapprochent de celle des esclaves de l’antiquité.

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue 

Oh ! Certes  les temps anciens n’étaient pas non plus idylliques, la vie était rude, mais chaque homme avait un métier et un  rôle social qui préservait sa dignité. Aujourd’hui les hommes sont de simples paramètres d’ajustement du processus de production dont le but n’est plus le développement d’une société épanouie et harmonieuse mais l’addition de quelques zéros sur le compte en banque de squales réfugiés aux bien nommées îles caïmans .

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Mais revenons aux bonheurs simples et intenses que me procure l’immersion au cœur de la nature. J’aime dans nos paysages voir la ronde des saisons à l’oeuvre. Elle me rappelle que nous ne sommes que de passage et qu’aussi vigoureuses que soient aujourd’hui mes gambettes, un jour elles me laisseront en plant et je m’abattrai alors plus vite que ce vieil arbre mort qui bénéficie d’un sursis post mortem.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

La silhouette décharnée de cet autre arbre mort nous appelle à une autre vigilance et à un autre devoir. Car si nous mourrons, d’autres nous suivent et nous suivront pendant longtemps encore, du moins faut-il l’espérer. Et comme disaient les amérindiens, qui étaient des sages, nous empruntons la terre à nos ancêtres et nous la rendons à nos enfants, alors prenons en soin !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Le petit groupe d’amis qui m’accompagnent partagent la passion de la randonnée et l’amour de la nature qui  nourrit notre âme en émotions et en bonheurs, mieux que ne sauront jamais le faire les jeux vidéos les plus sophistiqués.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Nous arrivons à l’étonnante et pittoresque  Chapelle de Bouviala dont l’importance surprend dans une zone aussi déserte. Là aussi le temps a passé sa rude éponge et rayé du territoire un village qui était un chef lieu sous l’ancien régime. La chapelle doit sa « résurrection » à une association de bénévoles dont l’action est hélas un peu vaine puisque la chapelle est fermée, comme la plupart aujourd’hui des édifices religieux. Il faut dire qu’en ces temps où le vandalisme tient lieu de mode d’expression, Dieu s’est révélé être un piètre garde chiourme. Mais n’est-il pas infiniment bon et indulgent par essence, même à l’égard des triples cons !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Soudain une ombre défile sur le paysage et nous levons le nez vers le ciel pour voir si le nuage qui passe est annonciateur d’une dégradation du temps.   Nous apercevons alors un troupeau d’oies sauvages qui traversent le ciel, magnifique symbole de la vie libre et sauvage dont jouissent encore  heureusement une partie des êtres qui peuplent notre terre, mais pour combien de temps ?

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

 

L’une d’entre elles ayant bien voulu me prendre sur son dos, j’ai pu prendre cette photo qui  vous donne une petite idée du paysage qu’elles survolent.  S’il n’existait pas cette triste engeance des chasseurs cela me donnerait envie d’être l’une des leurs.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Nous parvenons en vue du village de la Bastide des Fonts auquel nous allons accéder par un chemin qui emprunte une brèche ouverte dans la falaise sur laquelle il est juché.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Le village n’a guère d’intérêt hormis deux statues qui ornent son monument aux morts, dont celle d’une vierge qui semble contempler son enfant en ayant conscience du triste destin qui lui est réservé. On perçoit dans ce visage de pierre légèrement incliné,  le poids d’une terrible peine, d’une  infinie compassion. Le sculpteur, qui est un enfant du pays sans aucune notoriété, n’aurait, à mon avis, pas à rougir  devant Michel Ange.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

La beauté des paysages que l’on aperçoit depuis le village ne peut qu’accoutumer les « âmes » qui y vivent à la beauté et à l’essence divine des choses.  Je dis « divine » bien que je ne sois adepte d’aucune religion car je pense que l’univers est spirituel et donc bien évidemment  tout ce qui en est issu, même les crétins. Mais comme disent les chrétiens « les voies du ciel sont impénétrables » !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorguePersonnellement, je suis fasciné par ces lignes de montagnes qui se succèdent dans la brumeuse « bleuitude » de l’horizon. Il me reste tant de chemins à parcourir  et il est frustrant de savoir que je n’aurai pas le temps de les explorer….mais, foi d’Ulysse je reviendrai !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Et voici encore quelques arbres morts au champ d’honneur, spectacle toujours émouvant à voir et devant lequel les humains devraient toujours consacrer une minute de silence afin de les remercier de leurs bons et loyaux services à créer, par leurs feuilles, l’humus nourricier et l’oxygène que l’on respire.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Alors que le mouton est l’animal le plus stupide et farouche du monde, nous en croisons qui viennent spontanément à notre rencontre. Diantre ! Aurions nous également des têtes de mouton ou bien en exhale –t-on l’odeur, ce qui ne serait guère à notre avantage ! Nous préférons penser que l’un de nous ressemble au berger !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Toujours est-il qu’ils nous suivent un bon moment, parfois hésitants et se retournant, ayant sans doute conscience de s’éloigner dangereusement du reste du troupeau.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Et puis soudainement ils nous abandonnent et tournent casaque, ayant sans doute pris conscience de leur audace inconsidérée. Chassez le naturel, il revient au galop !   C’est un peu comme ce cher François qui nous assure, promis juré, qu’il n’ y aura plus d’augmentation d’impôts !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Cette photo en dit beaucoup sur le génie des anciens qui ont su préserver entre leurs parcelles des haies où trouvent refuge un monde d’insectes et d’oiseaux. On ferait bien de s’en inspirer plutôt que d’aller installer de monstrueuses fermes aux milles vaches qui créeront un marécage de lisier pour produire du coca-colait !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Défendons une agriculture familiale respectueuse des paysages et de l’environnement, comme ont su la pratiquer des dizaines de générations de paysans, même s’il ne sont pas toujours exemplaires en matière d’utilisation de pesticides ou de recyclage de leurs déchets et veilles machines. Ils ont su faire de la campagne française l’une des plus belles du monde malgré les « scories » que l’on peut y voir ici et là . Et pour une fois je les salue au passage car souvent dure est leur existence et ils ne sont pas rémunérés à la valeur de ce qu’ils apportent à notre société.

  

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur mon blog musical OLD NUT pour écouter ma nouvelle chanson MEDIADEAD Cliquez :

 

ICI

 

 

Texte & Photos Ulysse (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable)

 

02/05/2014

A la recherche du trésor de Montferrand !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

 Chères lectrices et chers lecteurs d’Eldorad’Oc, vous avez demandé de nos nouvelles et bien nous voici, Emilie et Romain, descendus de la capitale pour purifier, dans les effluves garriguéennes du Languedoc, nos alvéoles pulmonaires polluées par les miasmes de l’air parisien.  Nous vous proposons aujourd’hui de faire  d’une pierre deux coups, ou plutôt d’une pierre deux (gros) cailloux,  puisque nous allons visiter deux châteaux.  Mais attention il ne s’agit pas de châteaux genre «  Moulinsart » (au demeurant fort beau)  pour touristes en tongs que l’on amène par cars jusqu’à la grille d’entrée. Ce sont des châteaux à la façon d’Eldorad’Oc où il vous faut crapahuter pour y accéder ! A vrai dire, nous on préfère parce que nous avons droit à des indemnités compensatoires du type « cookies au chocolat », canettes d’orangina, bonbecs, la dolce vita, quoi !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Le premier château où nous vous emmenons est celui de Viviourès qui  a été édifié la fin du XIIIème ou au début du XIVème siècle par Guillaume de Pian, ancien sénéchal de Carcassonne, sur le sommet de l’Hortus qui fait face au Pic Saint Loup.  Ses fortifications, qui ont été fortement endommagées par les intempéries,  ont encore néanmoins belle allure, un peu comme notre papi ….

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Arrivant au pied du château on se demande vraiment comment on va pouvoir y monter . Mais on sait bien que notre ancêtre ne nous a pas emmené aussi haut pour un pur exercice de contemplation. Sur Eldorad’oc c’est l’action avant tout …et on n’a pas intérêt à trainer !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Comme vous vous en doutez, il y a un passage qui contourne le pied du château et qui permet d’y accéder…

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

N’empêche que le contournement n’est pas de tout repos car au vu des murailles branlantes perchées au dessus de nos têtes on se demande si on ne va pas recevoir une pierre sur la cafetière ! Ce qui ferait du café très très serré !!

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Mais  nous arrivons sains et saufs à bon port,  sauf que deux cerbères  armés de hallebardes nous interdisent l’entrée… Bon, vous avez compris que nous sommes encore à un âge où les châteaux forts nous font fantasmer…!

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Des arbustes se sont  s’installés à l’abri des fortifications. Ils prennent néanmoins le risque d’être un jour  brisés par ces murs qui aujourd’hui les protègent du Mistral et de la Tramontane. Amis aujourd’hui, ennemis demain, tels sont les aléas de la vie et des cours de récré  !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Ces arbres confèrent au site un caractère éminemment romantique. La chanson du vent dans leurs hautes branches remplace le son des harpes et des violes qui devaient autrefois résonner dans les salles aujourd’hui désertées. Et oui malgré l’invention du Rap et du Hip Hop à l’école on nous parle encore, et c’est heureux , des troubadours !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous imaginons les soldats postés à l’affût d’un éventuel assaut et nous sortons nos arcs imaginaires, ce qui nous procure bien plus de plaisir que n’importe quel jeu vidéo. Bon c’est vrai que nos parents un peu « vieux jeu »  ne nous laissent pas  vraiment le choix, mais un château fort en vrai, c’est vraiment EXTRA !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Malgré l’isolement des lieux, ceux qui y qui vivaient  ne devaient pas  s’ennuyer tant est somptueux le spectacle dont on y jouit et qui change en fonction des heures de la journée. Cela dit on veut bien reconnaître que de  regarder à la téloche « Les pirates des Caraïbes » ou le Seigneur des Anneaux » c’est pas mal non plus. Mais c’est super de pouvoir faire les deux !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous nous dirigeons maintenant vers le le Château de Montferrand situé sur les contreforts orientaux du Pic Saint Loup. Construit au début du XIIème siècle,  il a été confisqué par le roi de France au comte de Toulouse pendant l’infâme guerre contre les Albigeois (cathares). Il a ensuite successivement appartenu aux protestants puis aux catholiques pendant les guerres de religion.  Vous ne trouvez pas que les hommes sont un peu bêtes de se battre au nom d’un même dieu qui, s’il existe, doit s’affliger de leurs stupides querelles.

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

 

Après une heure de grimpette nous parvenons au pied des murailles plus ébréchées que celles de Viviourès. Il doit son triste état au  roi scélérat Louis XIV qui a donné l’ordre de le démolir. Heureusement la difficulté de la tâche a permis de préserver une partie des bâtiments. Finalement ce qui est ennuyeux dans l’histoire de France c’est le nombre de rois ou de présidents fous, débiles, corrompus ou stupides que l’on y croise !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Soudain une voix nous hèle. Nous apercevons alors sur le bord du chemin un personnage qui prétend être le comte de Melgueil qui, selon ses dires, aurait édifié le château.  Il y aurait enfoui un trésor dans un souterrain de l’une des salles – sans se rappeler précisément laquelle - mais ses jambes atrophiées l’empêchent d’aller le récupérer. Il a attendu, nous dit-il, que des enfants passent en ces lieux pour leur confier son secret, car il ne fait pas confiance aux adultes.  Il n’a pas tort car c’est vrai qu’ils ne sont pas toujours fiables, vu qu’ils s’autorisent des choses qu’ils nous interdisent de faire : par exemple se gaver de bonbons ou de chocolat !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Excités par l’idée de chercher un trésor nous nous précipitons vers le château et pénétrons dans son enceinte.

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

 

Le château est effectivement en piteux état mais le site est grandiose avec en enfilade une vue sur le bec rocheux du Pic Saint loup.

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Notre papi nous a expliqué que le Pic Saint loup est né du renversement à la verticale du plateau sédimentaire laissé par une ancienne mer lorsque les Pyrénées se sont soulevées il y a quarante cinq millions d’années en chamboulant tout le sud de la France (enfin ce n’était pas la France à l’époque !)

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Et nous apercevons en face sur la falaise de l’Hortus le château de Viviourès où nous étions quelques heures avant. Nous sommes à vrai dire admiratifs du chemin que nous avons parcouru en une seule journée ! J’espère que vous l’êtes aussi chères lectrices et chers lecteurs, même si entres les deux on a pris la voiture, mais bon il faut quand même  y grimper aux deux châteaux !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous explorons les salles les unes après les autres en jetant un œil inquiet aux murs et plafonds dont les pierres disjointes ne nous inspirent guère confiance. Notre vie, qui promet d’être encore longue, vaut plus qu’un trésor ! D’autant plus que nous n’avons pas encore de descendants qui pourraient en hériter !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous apercevons un premier souterrain dont l’aspect est peu engageant…. Mon frère est très hésitant pour s’y engager 

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Mais prenant son courage à deux mains et surtout poussé par dans le dos par mes soins , Romain s’y engage et je le suis à distance,  tous deux alléchés à l’idée, si jamais nous trouvions le trésor, de pouvoir faire une razzia chez Haribo!  (les grands c’est chez Ferraillerie, Merdecédès ou Cuitons qu’ils vont, à chacun ses folies !)

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Après avoir cheminé dans plusieurs salles, le cœur battant, nous finissons par tomber sur un passage au ras du sol qui doit mener au trésor. Mais ni l’un ni l’autre n’avons le courage de ramper pour aller le vérifier surtout que nous n’avons pas de lampe de poche. Nous demandons alors à papi qui  refuse d’y aller prétextant que l’histoire du comte de Melgueil n’est que calembredaine (un mot que l’on ne connaissait pas mais que l’on a compris rien qu’à voir sa mine). Bon maintenant que vous connaissez l’endroit, si vous avez un jour le courage d’y aller nous comptons sur votre honnêteté pour partager le trésor. Si vous le trouvez, faites le savoir à notre papi qui nous transmettra l’info. Nous acceptons les chèques . 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous redescendons du château le cœur dépité mais comptant sur vous si jamais un jour vous trouvez le trésor pour nous faire signe !

A la prochaine !

 

PS: Je vous invite également à aller à suivre la suite de nos aventures "décoiffantes" à Karukera sur mon blog PIQUESEL et écouter ma dernière composition "Ainsi va le monde... sur  mon blog musical OLD NUT (cliquez sur les noms des blogs pour y accéder).

 

Puisque vous appréciez mon blog , vous aimez à priori la nature, aussi je vous invite à voir ICI cette époustouflante vidéo sur la traque d'un écureuil par un rapace : 3minutes 30 d'émotion et de bonheur !

 

Photos & Texte Ulysse (ce dernier pour le compte d’Emilie et Romain repartis vers Paris)   

07/06/2013

Cinquième rencontre franco-belge au sommet

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais l’année dernière notre prez’ François  m’avait confié la délicate mission de négocier avec des industriels belges la signature d’un contrat de licence, détenue par une société française, relatif à la production de frites hélicoïdales. Ces frites, dont raffolent les belges,  ont en effet un croustillant incomparable du fait de leur forme particulière qui favorise la cuisson  et,  "cherry on the cake" (comme disent les grands-bretons), retiennent  mieux la moutarde et le Ketchup. Cette opération commerciale a contribué, au demeurant, à limiter l’ampleur de notre déficit commercial qui commence à ressembler au Grand canyon, comme d’ailleurs ceux de nos comptes publics et de la Sécurité sociale. A mon avis plutôt que de confier la gestion de nos finances à de foireux  énarques, on ferait mieux d’appeler des alpinistes à la rescousse car eux n’ont pas peur du vide !

 Mais nos amis belges nous ont fait part d’une difficulté car il s’est avéré que la frite hélicoïdale - qui en Belgique est souvent consommée en plein air dans des petits cornets en papier - est très sensible au vent qui souffle dans leur pays quasiment en permanence. Les consommateurs se sont donc plaints de voir une grande partie de leurs frites s’envoler avant qu’ils n’aient eu le temps de les consommer.

Pour remédier à ce problème, la société française a légèrement modifié la courbure de la frite, ce qui impliquait toutefois la négociation d’un avenant au contrat. Pour ce faire, nous sommes convenus d’une réunion avec la délégation belge au sommet du Caroux , endroit venté par excellence, afin de tester la nouvelle frite hélicoïdale.

Nous voilà donc partis vers le sommet en empruntant l’antique voie caladée des Fleysses construite par les romains et qui est dans un état remarquable malgré ses deux mille ans ! Mes genoux sont moins vieux que ça et ils ne sont pas dans le même état!

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Le Caroux est un site remarquable, refuge d’êtres étranges que l’on croise au détour des chemins et dont les yeux vides sont des fenêtres ouvertes sur le mystère de l’univers.

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

 

Dans ce milieu aujourd’hui totalement sauvage et inhabité, les générations antérieures ont laissé quelques traces de leur passage, témoins d’activités aujourd’hui abandonnées, telles que la culture de châtaigneraies et la fabrication de charbon de bois.

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Le monde végétal y a une densité et une vitalité étonnantes et je ne serai pas surpris qu’un jour ici les arbres se mettent à marcher .

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Dans ce massif de gneiss Gaïa notre planète montre avec impudeur ses vieux os et ses rides qui donnent pourtant naissance à des splendeurs.

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Nous choisissons une ancienne carrière où le vent s’engouffre en tourbillonnant pour pique-niquer et tester ainsi la résistance à l’envol de la nouvelle frite hélicoïdale.  A notre grand soulagement le test est concluant, les frites restant dans leurs cornets en papier amenés à cet effet. Je suis soulagé, car François dont la cote de popularité n’est visible qu’au microscope, m’aurait chèrement fait payer un échec. Il ne reste plus qu’à convaincre les chinois d’abandonner le riz pour la frite hélicoïdale et la France est sauvée. On pourrait même imaginer de rallumer les hauts fourneaux de Florange pour les faire cuire car dans ce cas il faudrait des millions de tonnes  pour satisfaire les dizaines de millions de touristes chinois qui vont bientôt débarquer. Songe y Arnauld il y a un coup à faire en ce domaine !

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Nous prenons le chemin du retour qui traverse le rafraîchissant et bucolique torrent de Madale. Celui-ci a creusé en aval des gorges dont la traversée nous a laissé à Gibus et moi-même quelques souvenirs épiques !

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignierNous rencontrons en chemin un étonnant représentant de la race chevaline qui arbore la robe d’une vache Hollstein . C’est à se demander si  papa n’a pas fauté avec une dame de cette espèce ! Mais cela dit le rejeton est magnifique !

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Puis nous traversons la somptueuse forêt des Ecrivains combattants, ainsi dénommée car des stèles ornent ses allées qui rendent hommage aux écrivains morts au front pendant la première guerre mondiale.

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Nous croisons d’autres êtres fabuleux tel ce châtaignier-capricorne qui est aussi inoffensif qu’ effrayant.

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Mais dans le Caroux la beauté et l’étrangeté se trouvent à tous les étages comme en témoigne cette magnifique orchidée Livador arbolivum dont l’inflorescence semble prête à s’envoler.

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Nous approchons du pittoresque village de Vernet dont les heureux habitants ont le Caroux comme terrain de jeux

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Mais un terrible molosse en défend l’accès auquel nous donnons le reste des frites hélicoïdales pour l’amadouer.  Le molosse reconnaissant nous laisse passer sans tenter de goûter à nos arrières trains, ce qui me laisse penser qu’en plus du marché chinois la frite hélicoïdale pourrait aussi être utilisée dans l’alimentation pour les chiens . Ceci ouvre des perspectives illimitées quand on voit que la moitié des rayons de supermarché sont aujourd’hui destinés à nos compagnons poilus. Penses y Arnaud il y a un coup à faire pour relancer l’emploi en France !

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Un orage menace et nous arrivons juste à temps au gîte où s’est installée la délégation belge, qui profite de cette négociation pour faire du tourisme dans la région .

 

frite hélicoïdale,capimont,caroux,châtaignier

Après avoir signé les documents relatifs à l’avenant, nous sommes fort aimablement invités à  dîner, nos amis belges nous faisant l’honneur de servir à cette occasion un vin de la région, opportunément appelé Caroux, produit par les caves de Capimont.  La soirée est des plus chaleureuses mais comment pourrait-il en être autrement quand des belges vous invitent à leur table.

 

Merci à Marc, Myriam,  Eric, Jean-Marie, Anne-Marie, Raymond et Jacqueline pour cette délicieuse journée et à l’année prochaine pour une nouvelle rencontre au sommet Franco-Belge !

 

 

Si vous appréciez  Eldorad'Oc je vous invite à suivre mon périple en Andalousie sur mon autre blog :

 

 

 

 


 

 

 

et à découvrir mon nouveau blog consacré à la photographie 

 

 

 

 

 

 


 


 

ATTENTION !

Vous connaissez le rôle que jouent les abeilles dans la pollennisation des plantes et la production fruitière. Or la pseudo-interdiction des néonicotinoides annoncée par la Commission Européenne est en fait un leurre échafaudé par les firmes agrochimiques pour faire accepter définitivement leurs pesticides tueurs d'abeilles!

Si nous n'agissons pas immédiatement, ce plan entrera en vigueur dans les jours qui viennent. Je vous invite donc  à signer la pétition en cliquant ICI pour les stopper ! 


 


Texte @ Photos Ulyss

07/12/2012

Le rocher des deux vierges

 

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Sur cette terre où vivent – ou, plutôt, pour beaucoup d’entre nous, survivent - plus de six milliards d’êtres humains, nous faisons partie, mes amis et moi, des rares privilégiés qui pouvons nous dire le matin en nous levant : « Tiens il fait beau ! Si on allait se balader ! » Et comme la météo est généralement clémente dans le Languedoc où nous vivons, nous partons souvent en vadrouille, ce qui est bon, au demeurant, pour le moral et la santé. Car, s’il est vrai que la confiture attire les mouches comme « l’oseille » les aigrefins, une journée de chemin éloigne le médecin ! D’ailleurs, les cotisations des randonneurs à la « sécu » devraient être inversement proportionnelle aux kilomètres parcourus ! 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Nous voilà donc partis, aux aurores, du village de Saint Jean de la Blaquière, en direction du rocher des Deux Vierges, qui domine le plateau de Mougères de ses 539 mètres. Des chevaux s’ébrouent dans un pré, enivrés de la liberté de pouvoir ainsi galoper en jouissant du soleil et de l’air frais de ce matin d’automne ; magnifique et émouvante manifestation du miracle de la vie qui a éclos - par quel hasard ? – un jour sur notre planète.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Si la contemplation des animaux en liberté est un spectacle exaltant, le règne végétal n’est pas en reste quant aux merveilles qu’il offre à nos regards, pour peu que l’on prenne le temps d’observer le monde qui nous entoure. La moindre haie, le moindre bosquet recèle des trésors, telle  cette salsepareille, liane vivace à la tige volubile et aux feuilles cordiformes dont les grappes de fruits rouges ressemblent à des groseilles, mais qui ne sont, hélas, pas comestibles. Ses racines auraient, par contre de nombreuses vertus médicinales, dont celle d’être aphrodisiaques, ce que je n’ai pas testé !

Cette plante d’allure fragile, qui se plait en Languedoc, rend les lieux où elle s’installe, impénétrables ! Avec ses cœurs multiples elle est, en fait, une grande sentimentale qui ne vous lâche plus une fois qu’elle vous a enlacé ! Les minuscules épines qui ornent ses feuilles et ses tiges extrêmement résistantes  s’accrochent, en effet, à vos vêtements comme des milliers d’hameçons et vous empêchent d’avancer et même de reculer une fois que vous vous y être frottés.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Mais, avertis de ses mœurs, nous avons échappé à son emprise et poursuivons notre chemin qui passe à proximité d’une superbe capitelle (dénommée borie en Provence et Cadole en Bourgogne). Ces huttes de pierre servaient autrefois d’abri pour ranger les outils ou se protéger des intempéries. Il devait aussi y faire bon conter fleurette les jours de grosse chaleur à la pause du midi après avoir sucé une racine de salsepareille !!

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Il faut reconnaître que ces édifices ont une autre allure que les horribles abris de jardin métalliques ou en parpaings bruts contemporains qui défigurent aujourd’hui nombre de champs  et jardins. La société de consommation dont la pérennité repose sur la production d’objets jetables purement utilitaires fabriqués par d’autres  a rompu la filiation qui existait autrefois entre l’homme et son environnement et détruit en nous le sens des responsabilités qui liait les anciens aux générations futures. Ces derniers construisaient alors leur maison en pensant à leur descendance et en l’intégrant le mieux possible au lieu où elle était édifiée . Au demeurant, ils empruntaient à la terre elle-même les matériaux pour la fabriquer (terre, pierres, paille et bois ) et il y avait ainsi une continuité « génétique » entre notre planète et les œuvres humaines, fondement de leur beauté.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Et quand l’homme  raclait  la couenne  de notre planète pour y tracer des chemins, il le faisait avec délicatesse en suivant ses formes sensuelles. D’ailleurs, ne sentez vous pas monter en vous  un désir de fusion cosmique en contemplant cette piste de terre sanguine qui sinue dans la toison verte de Gaïa ? (non ! non ! je ne fume aucune sorte d’herbe !)

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Notre chemin passe près d’une autre oeuvre lapidaire multimillénaire qui témoigne de l’intelligence et du savoir faire de nos lointains ancêtres. Je me sens à leur égard  plein d’humilité, moi qui ai du mal à planter un clou sans me taper sur les doigts.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Les dolmens étaient des monuments funéraires et je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ceux qui y ont été inhumés - d'après les fouilles 7 personnes l'auraient été sur ce site -  dont les atomes virevoltent peut être encore dans les parages et que nous inspirons ainsi à notre insu. Ainsi leur redonnons nous, en quelque sorte, un souffle de vie. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces fascinants mégalithes, visitez le passionnant site de Noisette.


vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer cette seconde capitelle qui s’élève dans cette jeune oliveraie. Il est réconfortant de voir cette culture se développer dans notre région car elle favorise à la fois le maintien de la ruralité tout en préservant le paysage du mitage par de hideux lotissements ou sa transformation en tristes friches.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Mais après avoir ainsi baguenaudé le nez au vent en admirant les merveilles environnantes, les choses sérieuses commencent. Nous arrivons, en effet, au pied du rocher des Vierges et le chemin se fait beaucoup plus pentu.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Mais notre entraînement est tel que c’est à peine essoufflés que nous arrivons au sommet du rocher où nous accueillent effectivement deux « vierges » (c’est ce que prétend la tradition) pluricentenaires (le climat du Languedoc conserve !) en pleine discussion. On peut se demander d’ailleurs si celle de droite n’est pas musulmane, car elle porte la burqa,  ce qui ne serait pas impossible vu que les sarrasins ont envahi la Septimanie (actuel Languedoc)  au début du VIIIème siècle.

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Le vent favorable porte à nos oreilles des bribes de leur conversation dans lesquels nous percevons les mots de « tajine d’agneau » (ce qui nous confirme que l’une d’elle est musulmane) et « de bourride sètoise ». Sont elles vraiment vierges,  peut-être ? Mais gourmandes, elles sont assurément !

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Nous nous dirigeons alors vers le point de vue d’où l’on jouit  - nous le savons, pour y être déjà venu – d’un superbe panorama. Mais avant de contempler ce dernier, mon oeil qui toujours est à l’affût de choses à découvrir est attiré par une scène étonnante : une tige de lierre s’est lancé à l’assaut de deux rochers superposés, émouvante illustration de l’extraordinaire vitalité et faculté d’adaptation du règne végétal. Vous allez vous dire que je suis un peu bizarre pour tomber ainsi en extase devant une tige de lierre, mais je pense que je ne le suis pas plus que ceux qui sont accro à « Poubelle la vie ! » A chacun ses lubies !

 

vierge,vacquerie,hollande,sarrasin

Parvenus au point de vue, celui-ci , une fois de plus, ne nous déçoit pas. La vue couvre les monts d’Orb et s’étend jusqu’à la falaise qui marque la limite du causse du Larzac . On comprend qu’un château y ait été construit dès le Xème siècle par les seigneurs locaux pour surveiller et protéger leurs possessions. Il n’en subsiste que quelques moignons de murs qui se confondent avec les rochers dolomitiques ruiniformes qui hérissent les flancs du mont.

Bon, il est l’heure pour nous de pique-niquer et cette plate-forme rocheuse est un endroit idéal. Si vous souhaitez vous joindre à nous, vous pouvez prendre place mais à la condition que vous ayez amené avec vous quelques flacons ! 

Pour notre part nous avons choisi un flacon judicieusement dénommé "le rêve" du domaine des Fusionnels, un vin de l'appellation Faugères, élégant, fruité et d'une texture soyeuse que nous consommerons, bien évidemment, avec notre copine "Modération" !


Texte & Photos Ulysse