suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2014

Fondue savoyarde et nuitée au refuge de Caissenols

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Partout dans les media les publicités célèbrent la jeunesse et le privilège d’avoir la peau du visage et du cul lisse ! Ils présentent les seniors comme des gens perclus de rhumatismes, rongés par l’arthrose et obligés de se mettre des tonnes d’onguents sur la pomme pour ne pas effrayer leurs petits enfants. Et bien les seniors dont je fais partie, ainsi que mes amis Gibus, Marie et Cie,  « cambronnent »   les publicistes et les renvoient à leurs publicités débiles en les défiant de pouvoir nous suivre avec un sac de 15 kilogs sur le dos pour aller passer une nuit dans le refuge de Caissenols situé au coeur du massif du Haut Languedoc.

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Car ces publicistes veulent nous faire croire qu’avoir la peau des fesses et du visage lisse est un « must », le but ultime d’une vie humaine et que la vieillesse est un naufrage qu’il faut dissimuler.  Cela revient au même que de dire que la morne plaine de la Beauce est plus belle que cette galaxie de montagnes bleutées que vous apercevez, magnifiques rides de Gaïa, notre belle planète, et qui nous racontent sa vie tumultueuse. Nos rides sont les mémoires de nos vies.

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Car de même que ces montagnes en leurs replis abritent des trésors de beauté chacune de nos rides, chaque craquement de nos articulations est une bribe de notre histoire, une source de sérénité.  Ces rides  et craquements nous enseignent à ne pas nous fier aux apparences, à prendre le temps de vivre et à profiter de chaque instant.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Et pour nous les torrents de montagne sont de plus efficaces bains de jouvence que les crèmes de « perlimpinspins » vendus à prix d’or par les marchands du temple du jeunisme.

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

D’ailleurs ce vieux berger ridé qui a trouvé refuge sur les contreforts du Plo des Brus se réjouit de voir notre groupe de seniors avaler les pentes comme le feraient de jeunes mouflons (bon là j’exagère un peu !)

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Et c’est dans une forme quasi olympique que nous arrivons au refuge à peine essoufflés – bon un peu quand même - par l’exercice !

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

La première chose que nous faisons est d’allumer un feu, bien qu’il fasse à cette heure une température encore estivale, afin de réchauffer les lieux en prévision de la nuit toujours fraîche en montagne.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Puis nous allons aménager notre dortoir dont le confort spartiate ne nous effraie pas, notre épiderme étant aussi rude que les planches sur lesquelles nous allons quasiment dormir !

 

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

En attendant l’heure de l’apéritif chacun vaque à ses occupations, Marie se plongeant dans une lecture de circonstance sur les bonheurs et enrichissements que nous apporte la marche à pied. Pour ma part je peux vous dire que mon inspiration, que ce soit pour les articles de ce blog ou les chansons que je publie sur Old Nut, vient de mes pieds dont le choc sur le sol joue l’effet d’une pompe qui envoie mon sang oxygéné par la marche comme un geyser jusqu’à mon cerveau.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflonArrive (enfin !!!!) l’heure de l’apéritif. Je n’ai normalement pas le droit de publier cette photo en raison des dispositions de la loi Evin, mais je sais que si jamais je subissais les foudres de la puissance publique à cet égard  une pétition circulerait très vite sur internet signée par des milliers de lecteurs. Donc je n’hésite pas à braver cet interdit  pour vous montrer que la marche pour nous n’est pas sœur de l’ascétisme.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Maître Gibus commence ensuite à nous préparer sa fondue dont l’excellence, si elle était connue, lui vaudrait sans aucun doute le titre de meilleur « fondeur » de France.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Manger une fondue est toujours un exercice délicat car celui qui fait tomber son morceau de pain dans la fondue doit faire un tour de table à cloche-pied,  temps pendant lequel les autres convives ne se privent pas de prendre de l’avance ! Le monde est sans pitié !

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

En soi la fondue de Gibus, comme je l’ai dit, est un régal mais elle est rendue plus délicieuse encore par le fait qu’elle est accompagnée d’une tradition suisse dite « le coup du milieu » qui consiste à boire un petit verre  de Kirsch pour faciliter la digestion du fromage  quand le caquelon est à moitié vide! je pense que cette fois ci je vais vraiment avoir des problèmes avec la loi Evin !

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Etant, malgré les apparences, des gens raisonnables nous finissons notre repas en buvant une tisane, ingrédient connu aussi sous le vocable plus imagé de « pisse-mémée » mais  les « pépés » que nous sommes étant aussi concernés . Et je ne vous dis pas le plaisir qu’il y a à descendre et remonter en pleine nuit l’échelle de meunier qui mène au dortoir pour aller faire pipi dehors.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Nous flânons ensuite sur la terrasse jusqu’à une heure avancée de la nuit en refaisant le monde comme tous ceux qui ont échoué à faire de cette terre le paradis qu’elle pourrait devenir avec un peu d’amour et de bonne volonté.

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Une dernière courte balade nous permet de contempler les étoiles en s’interrogeant sur l’existence d’un grand horloger là haut et  en s’inquiétant de savoir s’il a déjà programmé notre heure  terminale. Penser de temps en temps à sa fin aide à ne pas perdre sa vie à des futilités et à dire à ceux que l’on aime qu’on les aime pendant qu’il est encore temps.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

En tous les cas, le grand horloger nous a laissé dormir tranquille et on a même pu descendre et remonter  dans la nuit l’échelle sans succomber. Ce qui nous permet de jouir d’un  merveilleux petit déjeuner  pour prendre des forces avant d’arpenter le chemin du retour.

 

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Je signe le livre d’or pour remercier l’association qui gère ce refuge du remarquable travail de restauration qu’elle a accomplit et qui permet ainsi aux randonneurs de passer des moments idylliques en montagne.

 

 

caissenols,kirsch,fondue,mouflon

Nous voilà sur le départ mais déjà prêts à renouveler l’expérience dès que l’occasion s’en présentera. Et vous constatez à la vue de nos sacs qu’à défaut d’avoir la peau du cul lisse on a encore les épaules solides !

 

PS : Je vous invite également à aller à écouter ma dernière composition L'AVENTURIERE sur  mon blog musical OLD NUT .

 

Texte & Photos Ulysse (sauf les deux dernières prises par Marie contrairement à ce qui est indiqué sur la photo)