suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/03/2008

Périple dans le Grand Nord (2ème partie)

A L'ASSAUT DU PLOMB DU CANTAL !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08708.JPG


L'arc-en-ciel aperçu la veille était trompeur ! L'amélioration du temps que nous en

espérions eut pour seul effet de transformer la neige en pluie, ce qui, pour nous, revenait,

comme pour ce cher Ulysse (le vrai, celui de la Toison d'Or) à tomber du tourbillon de

Charybde aux écueils de Sylla, car tous ceux qui pratiquent la marche à pied savent que la

pluie, plus que le froid, est le pire ennemi du randonneur.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08569.JPG


N'ayant aucunement l'envie d'être transformés en serpillère ou en éponge, nous

différâmes une fois de plus notre projet de gravir le Plomb du Cantal pour nous réfugier dans les

musées de la région. Nos pas nous emmenèrent vers La Maison de la Pinatelle à Chalinargues qui

est un magnifique espace scénographique de découverte des paysages volcaniques du Cantal

dont je vous recommande la visite.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08601.JPG


Heureusement le lendemain matin, le soleil daigna enfin pointer son nez et le temps

d'avaler un bol de vin chaud agrémenté d'un demi saucisson (chacun ! je vous ai dit

que l'adresse était bonne !) nous partîmes, raquettes aux pieds et le moral au beau fixe, à

l'assaut du Plomb de Cantal (1855m) à partir du Col de Prat de Bouc.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08606.JPG


Quel régal de marcher sans avoir à se battre contre le blizzard et à pouvoir ainsi jouir

du somptueux spectacle ( termes un peu convenus j'en conviens chers lecteurs, mais parole

d'ancien scout, c'était vraiment chouette) des Monts du Cantal, bercé par le doux crissement

de nos raquettes sur la neige.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08610.JPG


Même la pente qui devenait plus raide au fur et à mesure que nous progressions et qui

nous coupait le souffle n'entamait pas notre bonheur.


Remi, le grand Suisse du groupe, qui est un expert exigeant en matière de neige, trouvait que la

neige cantalienne valait finalement le détour


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08611.JPG


Nous avalâmes les pentes les unes après les autres sans faiblir dopés par la beauté des

montagnes environnantes. Car la beauté des paysages et la sensation de force et de liberté

que l'on éprouve à marcher sont une « drogue » qui procure un bien être inégalable dont on peut

difficilement se passer une fois que l'on y a goûté (excusez ma prose ampoulée, mais le vin

chaud rend lyrique !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08631.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08640.JPG


A l'approche du sommet, notre viel ennemi le blizzard qui nous avait laissé peinards

pendant notre ascension nous attendait !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08634.JPG


Ne nous laissant pas impressionner par ce viel auvergnat grincheux, nous accédâmes au

sommet en un temps record, (formule tout à fait creuse j'en conviens encore, vu

que notre temps n'a pas été homologué et qu'il n'y avait aucun record à battre, le Plomb du

Cantal étant moins courru par les alpinistes professionnels que l'Everest ou l'Annapurna)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08643.JPG


Notre ami Gibus, le petit suisse du groupe (par rapport à Remi!) , qui dans une vie

antérieure a du être un saint bernard dévoué au sauvetage des montagnards en perdition, sortit

alors de l'une de ses poches une flasque de marc de Haute-Savoie pour célébrer notre exploit .

La jouissance que nous procura ce breuvage convertirait à la marche n'importe quel cul de

jatte.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08644.JPG


Lors de la descente, le blizzard sans doute vexé de notre indifférence à son égard

redoubla de violence pour nous égarer et nous mener sur des pentes vertigineuses.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08652.JPG


La seule solution raisonnable fut pour nous de quitter la position verticale (ce que le

marc servi par Gibus nous aida à faire) pour utiliser notre arrière train comme moyen de

locomotion, le temps de retrouver des conditions de marche moins risquées.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08654-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08657.JPG


Parvenus en vue du col, nous nous mîmes en roue libre sur les pentes molletonnées en

admirant le magnifique paysage marbré de neige


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08664.JPG


Il nous fallait toutefois prendre garde à ne pas sombrer dans les chausses-trappes

creusés par les torrents coulant par endroits sous le manteau neigeux.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08673.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08680.JPG


Un chien de traineau apparemment affamé nous regarda passer fort dépité que l'un

d'entre nous n'ait pas succombé dans cette périlleuse aventure


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08685.JPG


Le pilote d'un avion qui passait au dessus de nous eut le mauvais réflexe de vouloir

nous saluer ce qui lui fit lacher le manche provoquant sa chute sur la colline d'en face.



Revenus à l'hotel nous fêtâmes dignement notre ascension en épuisant la réserve de

vin chaud de l'hotel (pour ceux qui ne me connaissent pas, la chaise vide sur la photo, c'est

moi!). Chaud le vin ! chaud !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08732.JPG


Et c'est ainsi que se termine le récit de mon périple dans le « Grand Nord » je ne doute

pas de vous avoir donné l'envie de suivre mes pas !

Texte & Photos Ulysse