suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2011

Rêverie au bord de l'étang de Maguelonne

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Corps à corps entre la mer et  la terre,

Lagune, tu accueilles ma solitude,

Et dissous mes confortables certitudes,

Dans tes mouvantes frontières.

 

La passerelle sur laquelle je m’engage,

Rend mon retour incertain,

Mais pourquoi se soucier de demain,

Puisque la mort est au bout du voyage !

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Des murs séparant les anciennes salines,

Ne subsistent que les pieux de châtaigniers

Qui forment une broderie argentée,

Ourlant une nappe d’eau opaline.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Ils servent d’opportuns perchoirs,

Aux mouettes constamment à l’affût,

De poissons insouciants du péril imprévu,

Tapi dans un monde qu’ils ne peuvent voir.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

L’eau ici nous enseigne que les couleurs,

Ne sont que virtuelles et éphémères,

Passant du gris au bleu outremer

Comme nos vies, selon l’heure.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

 

L’antique station de pompage,

Contemple nostalgique et désoeuvrée,

La mer généreuse dont les eaux salées,

Couvrait autrefois d’or blanc le paysage.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Une élégante et impudique avocette,

Me montre sans gène aucune  ses dessous,

Affairée à traquer dans le sable mou,

Un festin de mollusques et de crevettes.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Mais ma présence très vite l’indispose ,

Elle s’envole alors  d’un seul coup d’aile,

Sa grâce et sa beauté rayonnent dans  le ciel,

Et je me laisse aller à la douceur des choses. *

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Des hordes de folle-avoine promènent,

Leur diaphane toison d’or sur les talus.

Quand l’homme de la terre aura disparu,

Reviendra alors le temps de l’Eden.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Mais en ces lieux de paisible apparence ,

La mort rode à tout instant,

Un moucheron l’apprend à ses dépends,

Happé en plein vol : brève existence !

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

La nature n’a pas de sentiment, tout l’indiffère,

Nous prenons pour de la cruauté,

Ce qui n’est que l’incessant ballet,

De la vie et de la mort : déroutant mystère !

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Un troupeau de moutons célestes

Animent soudain le paysage,

Comme eux nous ne sommes que de passage,

Jouissons des  jours qui nous restent.

 

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Ce ciel et ce nuage sont irréels,

Les choses auxquelles nous croyons,

Ne sont elles que des illusions,

Ballets d’atomes venus du ciel ?

 

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

 

Peu à peu le jour régresse,

Et doucement le monde sombre,

Dans un cotonneux manteau d’ombre,

Avons nous tenu nos promesses ?

 

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

 

Captant les derniers rayons du soleil,

La lagune se couvre d’argent,

Sa beauté est au firmament,

Comment la mort nous cueillera-t-elle ?

 

* Vers inspiré par un poème de  Paul-Jean Toulet "En Arles"


PS: Je vous invite à aller consulter sur le blog de Michelle l'émouvante vidéo tournée par José Carlos Meirelles sur la protection des tribus isolées 


Texte & Photos Ulysse

 

 

 

 

28/01/2009

Entre mer et lagune, voici Maguelonne....

E.JPG


Au menu de ce jour, je vous propose une balade qui devrait ravir à la fois ceux (et celles) que la moindre grimpette

effaie et ceux (et celles) qui ont le gosier en pente, ce qui, dans un pays de vignobles comme le nôtre, risque de créer une

belle affluence...


Je vous invite, en effet à vous rendre à la cathédrale de Maguelone, qui émerge solitaire d'un écrin de cèdres, de pins

parasols, et de vignes sur un ancien ilôt volcanique rattaché aujourd'hui au cordon dunaire qui va de Palavas à

Frontignan (34)



A.JPG


Je vous conseille d'y accéder en passant par le village de Villeneuve les Maguelone et le pont mobile menant

à une porte fortifiée construite au XIXème siècle en souvenir des fortifications qui protégeaient autrefois le site.

B.JPG


Le chemin qui mène à la cathédrale fait le tour de l'ancien ilôt en longeant l'étang, de l'Arnel, vous donnant

le sentiment euphorisant de marcher sur les eaux ....Une pancarte y est plantée qui indique la direction de Rome;

on en verra la raison tout à l'heure....


C.JPG


Les nuages heureux de trouver une eau aussi sereine rivalisent de coquetterie et s'arrêtent un instant pour s'y mirer.

F.JPG


On arrive enfin au pied d'un formidable édifice mi-château fort mi-cathédrale dont l'histoire fort mouvementée

mérite d'être contée.


Ce site a vu passer en effet les romains, les étrusques puis les wisigoths qui y construisent une nécropole et enfin

les musulmans que Charles Martel chasse en 737 en dévastant les lieux, qui deviennent une base épisodique pour

les pirates qui mènent des raids sur le rivage.


De 1030 à 1060 l'évêque Arnaud édifie un pont pour relier l'ilôt à la terre ferme et y construit une première cathédrale,

dont il ne reste qu'une chapelle intégrée dans le flanc sud de l'actuelle édifice. En 1085, le seigneur du lieu, Pierre de

Melgueil en fait don au Pape grégoire VII qui la déclare « 2ème après celle de Rome et lui accorde le port des armes

pontificales, à savoir les clés de Saint Pierre.


G.JPG


Ce lieu devient alors le refuge des papes lors des troubles affectant épisodiquement Rome.Il reçoit également

la visite de hautes personnalités de l'église, ce qui , conjugué aux produits des salines et de la pêche, assure sa prospérité.

S'agissant de la présence des papes je fais juste un aparté sur le fait qu'elle a assuré la célébrité de Palavas qui est à 3Km

de Maguelonne . C'était en effet le lieu des bains du Saint Siège; son nom vient de l'abréviation de la formule latine

Posterium Angelicum Lavas qui est de devenue P.A Lavas et qui veut dire lieu du lavage du postérieur des anges

les papes ayant à cette époque dans la hiérarchie catholique le même rang que les anges.


Une seconde cathédrale est construite au cours du XIIème siècle avec un cloître à deux étages, un logis pour l'évêque

et des bâtiments pour héberger les nombreux visiteurs. Mais compte tenu de son isolement et de sa richesse, ses

concepteurs lui donnent l'allure d'une forteresse protégée par des fortifications.



H.JPG


L'évêché atteint son plein essor au XIVème siècle, époque à laquelle il héberge 60 chanoines qui sont réputés

pour leur hospitalité et leur générosité ( qualité rare chez les gens d'église à cette époque là). Mais le développement de

Montpellier avec ses marchés et ses universités conduit au transfert de l'évêché dans cette ville et le déclin de Maguelone.


Le coup de grâce lui est donné par Richelieu qui fait démanteler ses fortifications à la suite d'un affrontement à Villeneuve

entre les troupes de Louis XIII et celle de son frère le Duc d'Orléans, afin, selon les dires de ce triste sire, « que les

factieux ne puissent se prévaloir de cette place pour troubler l'ordre public ».


Aujourd'hui, l'ordre public n'est troublé que par les merles et les pies qui se chamaillent dans les arbres qui l'entourent

et isolent ce lieu du reste du monde. Il faut en remercer Frédéric Fabrèges qui a racheté le site en 1852 pour le restaurer

avant qu'il ne soit restitué au diocèse un siècle plus tard.


Le tympan du portail montre un Christ en majesté entouré d'un âne, d'un aigle, d'un lion et d'un boeuf, ce qui devrait

réconforter tous ceux (dont je fais partie) qui ont été traités de bougre d'âne dans leur vie, car être jugé digne d'une

telle compagnie est plutôt valorisant


I.JPGPour pénétrer dans la cathédrale, on passe entre Saint Paul (à gauche), auquel, si l'on est un mécréant

comme moi, il vaut mieux éviter de tourner le dos vu l'épée qu'il brandit et Saint Pierre (à droite) muni

des clés du paradis.





J.JPG Averti de la chose, j'avais pris avec moi de la pâte à modeler pour prendre l'empreinte

de clés, comme cela si jamais, le jour de mon trépas venu, Saint Pierre me refuse le gîte et

le couvert, je pourrai me faufiler en douce pendant qu'il fera la sieste (d'après un ange de mes amis,

il pique un petit roupillon tous les après midi en 14H et 15h). Si vous souhaitez faire de même,

pensez à demander à quelqu'un de votre entourage de masquer la vue de Saint Paul pendant que vous

procédez au moulage,si vous ne voulez pas prendre un coup d'épée dans le dos ! (qu'est ce que l'on dit à Ulysse ?)

JB.JPG


La voûte sobre de la nef de style roman s'élève à près de 20 m de haut. La tribune des chanoines y est

suspendue à mi-hauteur ce qui leur permettait à bon compte de toujours dominer la situation !



K.JPG

Ce lieu majestueux et austère qui invite à la méditation comporte toutefois un élément de douceur prenant la

forme d'une statue de Marie...Mais le jour où j'ai visité Maguelonne, Marie avait un regard effaré comme si elle

apercevait le diable en personne. Je crus tout d'abord que ce regard m'était personnellement destiné. Certes me

suis je dit, j'ai déjà rompu la plupart de mes bonnes résolutions prises au début de l'année et me goinfre de chocolat

et consomme beaucoup de vin de messe sans aller à la messe, mais cela ne mérite quand même pas ce regard

courroucé !



Et puis, je constatai que malgré mon éloignement, elle ne changeait pas de regard et je compris alors en

voyant une souris trotter dans l'église quel était le motif de son effroi ! Je chassai derechef la souris et Marie retrouva

le sourire ! Mais sans doute que la souris sera bien vite revenue après mon départ !


DSC08873.JPG



L'autre élément de douceur qui tempère l'austérité des lieux est la présence de vignes exploitées par un centre

de réinsertion de personnes adultes handicapées sous la supervision de l'école d'agronomie de Montpellier avec la

collaboration de l'Inra et qui produit de délicieux vins vendus sous le nom du Domaine du Chapître.


L.JPG


M'étant longuement attardé à comparer leurs arômes respectifs, je n'avais pas vu le soleil décliner et au moment

de regagner la terre ferme j'eus la surprise de voir 1°) que le pont mobile ne l'était plus et 2°) qu'il était dans une position

où je devais jouer les canards pour rejoindre mon véhicule. Par chance, ou grâce sans doute à l'intervention de Marie que

j'avais sauvée de la souris, une barque m'attendait me permettant de faire la traversée.


Et c'est le moment, en nous laissant bercer par les eaux tranquilles de l'étang que je vous invite à découvrir la belle légende

de Maguelone et l'épître romantique qu'elle a inspiré à Clément Marot sur
ce site.

M.JPG


Et pour finir ce pèlerinage en beauté,

Et vous remercier de m'avoir accompagné,

Abandonnons un instant les rames,

Laissons nous dériver sous les cieux qui s'enflamment ,

Et rêvons que nous sommes flamants roses,

Jouissant jusqu'au bout de nos ailes de la douceur des choses.


Texte & Photos Ulysse