suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2013

Rangez vos cartes postales....


Je m'absente quelque temps et poste des notes tirées de mes archives.

Je vous remercie de votre visite

DSC06681.JPG



Rangez vos cartes postales,

De golfes clairs aux eaux bleutées,

Quand la Méditerranée s'emballe,

L'heure n'est plus à rêver !


DSC06734.JPG



Adieu les doux flic-flacs,

Sur le ventre replet,

De nonchalantes barques,

Dans des criques ombragées.


DSC06625-1.JPG



Quand elle se met à rugir,

Le phare d'Agde surpris,

A bien du mal se tenir,

Droit comme un «  i » .


DSC06641.JPG



On la croit alors en colère,

Mais on se méprend,

Le coupable, ce faux frère,

Est le Grec, son amant


DSC06697.JPG



Quand il pose sur ses hanches,

Ses doigts brulés par le soleil,

Un orgasme immense,

La projette vers le cie
l.


DSC06654.JPG



Le vieux lion*, du bord de l'eau,

Contemple leur étreinte,

Ses rugissements font écho,

A leurs râles et leurs plaintes.


DSC06683.JPG



Les ailes immobiles,

Les plumes lissées,

Une mouette gracile,

Vient l'oeil se rincer !


DSC06753-1.JPG



L'écume qui bouillonne,

Le fracas des eaux,

Rien vraiment n'impressionne ,

Cet audacieux oiseau.


DSC06617.JPG



Le Grec pétrit les vagues,

Poitrine tumultueuse,

De sa maîtresse qui divague,

Sous ses caresses fougueuses.


DSC06615.JPG



Aussi soudaine que rare,

Survient une accalmie,

Le rivage devient un miroir,

Où un vague soleil luit.


DSC06746.JPG



Mais leur danse sur le mole,

Reprend de plus belle,

Et le Grec orne d'écume les épaules

Accueillantes de sa belle


DSC06744.JPG



PS : Ces photos ont été prises au Cap d'Agde . Le Grec est le vent venant de l'Est qui souffle parfois violemment et provoque des tempêtes surtout l'hiver.


* Par ailleurs, si vous voulez connaître 'histoire du Lion du Golfe cliquez ici



Textes & Photos Ulysse

09/05/2010

Homme libre toujours tu chériras la mer …

 

DSC08810.JPG

 

 

Homme libre toujours tu chériras la mer,

La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme

Dans le déroulement infini de sa lame,

Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

........

Ainsi parlait le poète Charles Baudelaire et aujourd’hui des millions de gens suivent ce précepte et se précipitent dès qu’ils le peuvent au bord de la grande bleue. Les uns, enfants décomplexés des « soixante-huitards qui ont cherché la plage sous les pavés du quartier latin, sont adeptes du « sea, sex and sun » et les autres, zombies broyés par le rouleau compresseur du capitalisme financier, pratiquent avec résignation le « sea, sieste and sun ».

Et les vagues de la mer, autrefois si souvent meurtrières, ne font plus aujourd’hui que bercer de leur clapotis des idylles saisonnières incluses dans les forfaits des clubs-vacances et qui faneront quand tomberont les premières feuilles mortes.

 

 

DSC08811.JPG

Dans les temps anciens un homme qui se prétendait fils de dieu a, selon les légendes chrétiennes, réussit l’exploit de marcher sur l’eau et, par ce miracle, remisé au placard les dieux de l’Olympe. Aujourd’hui avec l’aide d’Eole, qui prend ainsi sa revanche, tout un chacun peut défier les lois de la pesanteur et glisser sur les flots.

 

 

DSC08817.JPG

Les lames de leurs skis tracent sur l’épiderme de la mer, qui magnanime les laisse faire, de longues blessures ourlées d’écume blanche.

 

 

DSC08833.JPG

L’homme en tire un fallacieux sentiment de puissance. Il croit être le maître de cette mer immense dont il écume les richesses sans vergogne . Mais son pouvoir n’est qu’un fétu de paille, car ce que la mer a décidé de prendre ou de reprendre, rien n’y personne ne peut l’en empêcher.

 

 

DSC00758.JPG

Par un incessant travail de sape, elle ronge , grignote, démantèle, dissout caps et falaises qui finissent en tas de sable

 

 

DSC00677.JPG

Sous le regard ébahi d’un vieux pirate, elle engloutit peu à peu des îles dont les lambeaux servent d’égouttoir aux cormorans qui viennent y faire sécher leurs ailes détrempées.

 

 

DSC08132.JPG

Mais elle sait se montrer avenante quand une belle sirène africaine s’y baigne …..

 

 

DSC05438.JPG

 

 

…sous le regard émoustillé d’un descendant de King-kong qui s’est jeté à la mer pour échapper à la vindicte des humains.

 

 

DSC08170.JPG

Quant elle en a assez d’être pillée et polluée elle envoie vers les rivages une vague solitaire annonciatrice de sa colère qui menace.

 

 

DSC00346.JPG

 

 

Nul port n’est alors à l’abri de ses langues salées qui peuvent happer et engloutir n’importe quel bateau comme un vulgaire bulot.

 

 

DSC06649.JPG

Et ce n’est pas le lion du golfe, aussi vaillant soit-il, qui peut l’amadouer et la soumettre.

 

 

DSC06533.JPG

Elle se déchaîne alors, donnant toute la mesure de sa puissance et on comprend que sa beauté sauvage ait inspiré à la plume de Victor l’immortel « Océnano nox »

 

 

DSC06754.JPG

Les mouettes sont alors à la fête et se gaussent des bipèdes pliés en deux par dessus les bastingages en se tenant les entrailles et implorant son pardon pour lui avoir manqué de respect

 

 

DSC08055.JPG

Et puis s’étant défoulée, la mer s’apaise. Les dieux pétochards qui s’étaient réfugiés sur l’Olympe, viennent s’en assurer en jetant un œil à travers les nuées. Les humains peu à peu s’enhardissent et reviennent sur la plage

 

 

DSC07819.JPG

Les bateaux de pêche profitent alors lâchement de la trêve pour jeter leurs filets, accompagnés par une nuée de mouettes qui réclament à grands cris leur part du butin

 

 

DSC07950.JPG

D’humeur badine la mer s’entend alors avec Eole pour faire « mariner » un voileux présomptueux parti à sa conquête.

 

 

soleil tamarissière 079.jpg

Et puis le soir tombant , elle s'offre à la caresse des rayons du soleil couchant

 

 

DSC08235.JPG

 

 

C’est l’heure où les voiles des bateaux des pseudo marins se prennent à rêver du cap Horn au pied de mâts orgueilleux qui n’ont jamais reçu d’embruns.

 

DSC08238.JPG

 

 

Texte & Photos Ulysse

 

09:42 Publié dans Divagations | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : mer, baudelaire, hugo, lion