suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2015

Je suis allé au bal des ceps ! (reprise d'archive)

 
 
A.JPG


Hier matin, je suis allé me balader à travers le vignoble de Pomerols (34) où de nombreux vignerons s'affairaient à la taille des vignes, comme il est habituel à cette époque de l'année. Passant près de l'un d'entre eux, je le salue et lui dis mon admiration pour ce noble et dur métier, aussi plein d'aléas que de bonheurs partagés. Voyant qu'il a affaire à un gosier confraternel, le vigneron me tient alors des propos surprenants. « Vous tombez bien » me dit il « nous sommes le 22 janvier, le jour de la Saint Vincent, le patron des vignerons et ce soir si vous le voulez bien je vous emmène au bal des ceps ! » « Au bal des ceps ? diantre ! De quoi s'agit-il ? » rétorquai-je « Je vous expliquerai ce soir, retrouvons nous à 17 heures au pied du grand amandier que vous apercevez là bas » et joignant le geste à la parole, il me montre du doigt un arbre magnifique juché sur le coteau. « Entendu » lui dis je un peu interloqué et, sur ces paroles, je le quitte et poursuis mon chemin, attendant avec impatience l'heure du rendez vous qu'il m'a fixé

B.JPG


A l'heure dite, je le retrouve au pied de l'amandier alors que le soleil plonge vers l'horizon. Me prenant le bras, il m'entraîne un peu plus loin sur le coteau et m'invite à m' accroupir auprès d'un second amandier surplombant des vignes.

Il entreprend alors de m'expliquer la raison de notre présence ici :«  En 1565, en pleine guerre de religion, les vignerons de la région ayant adhéré à la foi protestante, craignant les représailles, se réunissaient la nuit en ce lieu pour prier. Une nuit, la veille de la Saint Vincent, un vagabond qui passait par là les surprend et, espérant une récompense, s'en va les dénoncer à l'évêché de Pézenas. Celui ci demande au commandant des dragons de l'armée royale stationnés dans la région d'intervenir.

La nuit suivante, l'assemblée de protestants se retrouve encerclée par les dragons et est sur le point d'être massacrés quans soudain, Merlin l'enchanteur qui était en villégiature à la station thermale de Balaruc les bains pour soigner ses rhumatismes et profitait de l'occasion pour cueillir à l'heure de la pleine lune des herbes médicinales dans la garrigue, intervient !

S'interposant entre les protestants et les dragons, il brandit sa baguette magique et leur jette un sort en leur disant « Maudits dragons, soyez transformés en ceps qui garderont votre âme prisonnière pendant 500 ans pendant lesquels vous subirez la pluie et le gel l'hiver et la fournaise l'été »

C.JPG


"Mais la fée Viviane, dont il était éperdument amoureux et qui l'accompagnait dans tous ses voyages, surgit à ce moment là et implora la clémence de Merlin afin qu'il atténue le sort jeté aux malheureux dragons, en faisant valoir qu'ils étaient soumis aux ordres du roi et n'agissaient pas selon leur propre volonté.

D.JPG


Cédant à la requête de sa bien aimé Merlin accepta que le jour de la Saint Vincent les ceps puissent une demi heure avant le coucher du soleil se libérer de la terre et danser .jusqu'à la disparition du soleil. »

E.JPG


Pendant que le vigneron contait son histoire, je voyais effectivement à ma grande stupeur, les ceps s'animer et danser au son de la brise qui s'était levée. Celle-ci, petite fille des alizés transportait avec elle des airs de reggae et de samba transformant le coteau en un « dance-floor » des plus animés.

F.JPG



Mais au fur et mesure que le soleil déclinait, le rythme de la danse ralentissait ...

H.JPG


En plongeant sur la ligne d'horizon le soleil aspergea l'ensemble du ciel de marmelade d'orange avant de disparaître et de ramener ainsi les ceps à leur séculaire immobilité jusqu'à la prochaine Saint vincent.

G.JPG


Nous levant pour quitter les lieux, je le remerciai chaudement de m'avoir permis de contempler cet étonnant spectacle. « Ce fut un grand plaisir de partager ce moment avec un disciple de Bacchus » me dit il, « mais je vous demande de ne pas dévoiler cet endroit, sinon des cars entiers de touristes vont y débarquer et piétiner nos vignes! »

Désolé donc, de ne pas pouvoir vous en dire plus, mais avec la photo de l'amandier les petits futés pourront peut être trouver l'endroit ! On s'y verra donc peut être à une prochaine Saint Vincent ! Mais n'oubliez pas que vous n'avez que jusqu'en 2065, date à laquelle le sort jeté par Merlin sera levé ! !


I.JPG

 

Après ce conte si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur mon blog musical OLD NUT pour écouter ma derrière chanson  "Liberté, Fraternité, Charlie" et les autres si affinité!

(cliquez sur le nom du blog pour y accéder) 


Texte & Photos Ulysse