suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2016

Retour au port....

DSC07195.JPG

J'ai toujours été fasciné par la mer, ce vaste « mystère » liquide où est née la vie. Et je suis admiratif des marins qui la sillonnent. Mais que l'on m'entende bien, quand je parle de marins, je pense aux « voileux » ou aux pêcheurs « artisans » qui dans leurs frêles esquifs affrontent ses colères au péril de leur vie. Pour moi, ce terme ne s'applique pas aux «yatcheux bunkerisés » ni aux voyous de la mer qui sur leurs immenses thoniers ou chalutiers traquent à l'aide de sonars et, dans certains cas d'avions, les bans de poissons et désertifient le fond des mers en traînant leurs chaluts sur les plateaux maritimes où ils dévastent tout.

 

DSC05918.JPG

Ces "pirates de la mer", dont certains ne savent même pas que la mer est salée et qui n'ont jamais reçu un paquet d'écume, amassent des fortunes en détruisant l'équilibre halieutique. Face à la raréfaction de la ressource qu'ils ont créée et qu'ils continuent de nier ces gredins tendent aujourd'hui sans vergogne leur sébille vers les pouvoirs publics pour qu'ils les aident à continuer de piller les mers ou à se reconvertir ou leur assurer une retraite dorée. Lire ICI un accablant rapport sur ce point.

 

DSC05944.JPG

Et les pouvoirs publics cèdent comme à l'habitude, fidèles, au principe qui régit le capitalisme  actuel et qui se résume à la privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes des groupes de pression ayant une capacité de pression et donc de nuisance sur la société.  Et leur liste est longue qui comprend,  outre les pêcheurs "industriels" les transporteurs routiers, les banques, les groupes pétrochimique, les agriculteurs affiliés à la FNSEA....

 

DSC05983.JPG

Définitivement désespéré par le manque de courage de nos hommes politiques face à la catastrophe écologique annoncée, il ne me reste que les mots pour célébrer ceux qui par leur comportement responsable oeuvrent à la préservation de la richesse et de la beauté de ce monde. J'ai donc écrit ce poème en hommage aux vrais marins.





Jours gris,
Jours blancs,
Nuées orageuses.

Forte pluie,
Grand vent,
Vagues monstrueuses.


La peur,
Le froid,
Gouffres amers.

Le bonheur,
Parfois,
Par grand ciel clair.

DSC07198.JPG



Fourbus,
Fouettés,
Par les embruns,

Têtus,
Rablés,
Rudes marins.



Vies fragiles,
Au bout d'un fil,
Un trait dans l'eau.

Blanc sillage,
Qu'un naufrage,
Peut rompre bientôt.

DSC05947.JPG



Nuit noire,
Prendre le quart,
Ensommeillé,

Les étoiles,
Au ciel s'installent,
L'heure de rêver.


Là bas à terre,
Amours amères,
En pointillés,

De vague en vague,
Vies qui divaguent,
Démâtées

DSC07204.JPG



Terre en vue,
Ombre ténue,
Derniers efforts,

Ballet de mouettes
Qui font la quête
Retour au port !

DSC05968.JPG

*****

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous mes chansons publiées sur mon blog musical OLD NUT . Certaines d'entre elles sont reprises et illustrées par des photos sur mon blog PIQUESEL (Cliquez sur les noms de blog pour y accéder).


Texte & Photos Ulysse

24/07/2010

Emilie et les deux canards ! (reprise d'archive)

medium_DSC05336.JPG


Sur le quai du port de Marseillan,
Deux canards cancanaient à tout va,
Et se moquaient joyeusement
Des touristes qui passaient par là

Combien a t il d'oeufs dans son ventre
Pour être aussi gros celui là ?
Je me demande comment il entre
Dans son pantalon ma foi !

Ce n'était pas du goût d'Emilie
Offusquée par ce tintamarre
S'approchant d'eux elle leur dit
Fermez votre bec les canards !

Oh très chère demoiselle
Dirent en coeur les emplumés
Vous n'etes certainement pas celle
Qui peut rabattre notre caquet

Car nous avons ouîe dire qu'à l'école
Vous n'êtes pas des plus sages
Et que vous collectionnez les colles
A cause de votre bavardage

Vexée comme une Mouette
Qui aurait perdu son Chandon
Emilie prit la poudre d'escampette
Et se souvint de la leçon.

Texte & Photo Ulysse



PS: Pour les buveurs d'eau qui ne connaissent pas l'expression "une mouette qui a perdu son chandon" elle est inspirée de la célèbre marque de Champagne Mouet & Chandon!