suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/12/2015

Balade sur le causse du Larzac

 

Voici une carte de la région où se déroule la randonnée

 (à environ 10kilomètres au sud du Caylar)

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Vous avez sans doute entendu parler du causse du Larzac qui fit l’objet au cours de la décennie 70 d’une mobilisation sans précédent de la population contre l’extension du camp militaire. Outre un mot d’ordre mythique « Gardarèm lo larzac », qui est devenu le titre d’une revue, cette lutte pacifique victorieuse a donné naissance au mouvement altermondialiste français et a popularisé des expériences de retour à la vie naturelle basées sur la non violence promues par Lanza del Vasto dans les « Communauté de l’Arche ». Ce causse à l’aspect austère et au climat rude d’une altitude moyenne de 800mètres occupe le nord du département de l’Hérault.

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

De tous temps il a été occupé par les hommes et on y trouve de très nombreux mégalithes, dont l’aspect monumental me laisse toujours admiratif quant au savoir faire et à l’ingéniosité de leurs bâtisseurs. Peu de gens savent que notre région comporte plus de mégalithes que la Bretagne. A les voir il apparaît évident que les premiers hommes étaient aussi intelligents que nous le sommes, la seule différence tenant à l’accumulation des techniques dont nous jouissons aujourd’hui et qu’au demeurant la grande majorité d’entre nous seraient bien en peine de reproduire (moi le premier !).

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Le plateau du Larzac de nature sédimentaire est soumis à une féroce érosion qui le couvre d’une myriade de rochers ruiniformes.

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Des sculptures naturelles défient ainsi les lois de la pesanteur.

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Les rares endroits épargnés par l’érosion font le bonheur des quelques troupeaux de moutons qui subsistent et offrent à nos regards des horizons infinis. La terre est vaste et belle, camarade, ne tardes pas à te mettre en chemin !

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Nous nous rapprochons du bord du plateau à l’endroit où l’ancienne route du Pas de l’Escalette - la N9 - plongeait de façon périlleuse dans la plaine. Elle est fermée depuis la création de l’autoroute A75, l’une des plus belles autoroutes de France – elle passe par le viaduc de Millau - et gratuite de surcroît !

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Le bord du plateau est un endroit d’une féerique beauté, l’érosion ayant sculpté des tours, des donjons , des châteaux dans le tendre calcaire qui le constitue.

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Je vous laisse en silence contempler ces étonnants reliefs, oeuvres de la pluie et du vent !

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Bon, par précaution, gardez vos distances pour ne pas prendre une pierre sur le carafon ! 

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Je vous conseille de ne pas trop vous approcher de l'arche si vous tenez à la vie !

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Ces rochers laissent penser  que les bâtisseurs des temples d'Angkor sont passés par ici et s'en sont inspirés !

 

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

larzac,peygayrolles de l'escalette,causse,mouton

Nous redescendons sains et saufs dans la plaine  par un chemin de "chèvre" qu'aucune chèvre hélas n'a fréquenté depuis longtemps ! 

 

*******

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont les trois dernières "Gaïa Blues" "Un monde meilleur" et "J'aimais" sont consacrées à l'état alarmant de notre chère planète et sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur

DEEZER

ainsi que sur Spotify, I tunes , Amazon , Google play.... 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical

OLD NUT

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

Texte & Photos Ulysse

25/04/2014

Je veux être berger........

Chères lectrices et chers lecteurs, les petits loups parisiens sont de retour mais avec nos nombreuses activités nous n'avons pas eu le temps d'écrire une nouvelle aventure, aussi je vous ressers une ancienne dont la relecture ou la découverte, pour ceux qui ne la connaissent pas, vous réjouira.

 

DSC05343.JPG

 

Je m’appelle Romain,  j’ai trois ans et trois lunes et je viens de lire le rapport du G.I.E.C sur l’évolution probable du climat au cours de mon existence : ça va être chaud !  Faut dire que vous les adultes (y compris mon papy Ulysse qui se dit écolo)  vous ne vous êtes pas privés, vous vous êtes gavés au pétrole pire que moi avec les fraises Tagada ! Et vous ne semblez pas vraiment vouloir changer vos mauvaises habitudes.

Et c’est  nous, la génération qui monte( pas assez vite à mon goût) , qui allons devoir payer les pots cassés. Pour l’instant, encore heureux  que  je ne paye pas ceux que je casse (et j’en profite !) car je bénéficie de l’immunité  accordée aux mineurs ! Mais trop c’est trop , j’ai décidé de ne pas être plus longtemps complice de cette société gabégienne et orwélienne (je suis petit mais j'ai des lettres !): j’ai décidé d’être berger !

 

DSC05340.JPG

Me voilà donc en route vers l’antique bergerie de Tédenat perdue au milieu d’un océan d’herbes et de buis  sur le  Causse du Larzac, burinée par le vent et le soleil, éclairée le soir par les écharpes d’étoiles chères à Giono, loin des néons où se pâment les vanités humaines.

 

DSC05389.JPG

Certes la route est rude et longue pour mes  jeunes et frêles gambettes et  le soleil arbore sa mine réjouie de juillet, mais à cœur vaillant rien d’impossible ! Et les nuages compatissants font glisser sur ma tête de fraîches ombres, me sachant  innocent dans la tragédie climatique qui se prépare et qui les chassera bientôt de ce pays.

 

DSC05360.JPG

Un magnifique macaon se régale du nectar que distille obligeamment un brin de lavande : comment les adultes peuvent ils mettre en péril de telles merveilles ? Sont ils à ce point écervelés pour ignorer que ce papillon et ce brin de lavande font partie de la trame qui soutient leur existence, comme mon doudou soutient la mienne ?

 

DSC05366.JPG

J’arrive enfin à l’ancienne bergerie de Tédenat  mais, hélas,  je ne vois  pas la queue d’un mouton ni la moustache d’un berger (dans les contes pour enfants, les bergers ont toujours la moustache, comme les présidents portent toujours des Rolex)

 

DSC05369.JPG

Je pousse un tonitruant (ramené à mon échelle !)  « y a quelqu’un ? »  et je vois soudain sortir de la bergerie une charmante bergère, qui présente de surcroît l’immense avantage d’être de ma génération .  Au moins, me dis je, voilà quelqu’un avec lequel je vais pour voir parler d’égal à égal sans  craindre de me faire remonter les bretelles parce que j’ai fait pipi à coté du pot ! Au demeurant les papas qui nous morigènent ne sont pas plus adroits que nous dans ce domaine là !

 

 

DSC05391.JPG

Je hèle la demoiselle mais à mon grand désarroi elle s’enfuit . Je suis assez vexé car je me trouve plutôt mignon et  s’il y a généralement une chose que les garçons ne supportent pas c’est de se faire plaquer par une fille. Mettant mon amour propre dans ma poche je cours comme un dératé après elle, mais la donzelle, qui a des jambes de gazelle, me distance bien vite.

 

 

DSC_0415.JPG

Je m’arrête mon cœur battant à tout rompre d’épuisement ou peut être est ce de déception amoureuse.

 

 

DSC_0434.JPG

Mais étant d’un caractère plutôt bien trempé, j’oublie vite mon infortune et fais une pause pour me régaler d’un morceau de melon que j’avais pris soin d’emporter. Ma brève expérience de la nature humaine m’a appris que les garçons soignaient leurs déceptions amoureuses en ouvrant le frigo et les filles en faisant les magasins. C’est pourquoi le frigo des hommes célibataires est toujours vide tandis que  les placards des filles célibataires sont toujours pleins.

 

 

DSC05397.JPG

Revigoré par cette agape  je prends le chemin du retour renonçant à mon projet de devenir berger sur le Causse. A vrai dire j’avais formé ce projet sur un coup de tête mais je m’aperçois que le retour à la nature, ce n’est pas si évident que ça ! Faudrait dire adieu le matin aux tartines de Nutella et mentalement je ne suis pas encore assez mûr pour ça !

 

 

DSC05405.JPG

Bon, je cause , je cause mais je crois bien que je suis perdu et je suis un peu crevé aussi. Faut dire que j’ai 7 km dans les gambettes qui sont loin d’être aussi grandes que celles de papy Ulysse.

 

DSC05403.JPG

J’aperçois là bas de jolies meules qui feraient un bon matelas pour une petite sieste, mais bon ça me ferait faire un détour….Ho hé ! y a-il quelqu’un qui pourrait me porter ?

 

 

DSC05393.JPG

Soudain une vieille femme au visage ridé et grimaçant s’adresse à moi :

« Bonjour mon petit, que fais tu seul dans ces bois ? t’a-t-on abandonné comme le petit Poucet ?

« Aaaaah ! vous m’avez fait peur madame ! » (propos qui n’est guère galant j’en suis conscient, mais à mon age on ne maîtrise pas encore les règles de la politesse) « Qui êtes vous ? que faites vous ici ?

« Je suis une fileuse du temps,  je veille sur le cycle des saisons, je fais naître puis éclore les bourgeons au printemps et tomber les feuilles l’hiver »

« C’est vous qui nous faites grandir alors ? »

« En quelque sorte oui »

« Ca c’est chouette alors, vous pourriez me faire grandir un peu pour que je puisse attraper la boite de bonbons qui est dans le buffet de la cuisine ? »

« Désolé mais je n’ai pas le pouvoir d’accélérer le temps et même si je le pouvais je ne le ferais pas pour ne  pas te priver de ton enfance, car tu deviendrais alors un adulte incomplet comme un arbre sans fruits. Poursuis ton chemin à ton rythme, jouis de tes doudous et de tes fraises tagada, le monde qui t’attend ne sera pas tendre pour toi ; Tu auras besoin de puiser dans les trésors de ton enfance pour  y tenir droit »

Et sur ces mots elle disparut et je me remis en chemin

 

DSC05408.JPG

Cette discussion philosophique m’ayant épuisé (mes propos habituels font plutôt appel à la trilogie enfantine éternelle pipi-caca-boudin) je reprends mon chemin un brin affamé, mais faute d’avoir été prévoyant ( mais les adultes l’étant eux mêmes rarement, j’ai des excuses de ne pas l‘être) je suis obligé de mâchouiller mon chapeau pour calmer ma faim.

 

DSC05412.JPG

Au bout d’un moment, j’arrive enfin aux portes du village de la Vacquerie dont je suis parti. Je passe devant une porte cochère ornée d’un fer à cheval qui se veut protecteur et je suis sidéré par les enfantillages auxquels s’adonnent ainsi les adultes. Ils nous regardent, en effet, avec un sourire moqueur quand nous croyons au père Noêl, alors qu’ils clouent avec le plus grand sérieux un fer à cheval sur leur porte pour éloigner le mauvais sort.

On se demande parfois si ça vaut le coup de devenir adulte quand on les voit agir. Finalement elle a raison la fileuse du temps je préfère rester petit pour un bout de temps encore et jouir de mes doudous et mes fraises Tagada (encore que je connais des adultes qui se gavent de fraises Tagada, et si on m’embête de trop je donnerai les noms !)

 

 

DSC05414.JPG

Ouf me voilà à la maison !  Je crois que cette nuit je ne vais pas avoir besoin de compter les moutons pour m’endormir ! Mais la prochaine fois que je partirai en vadrouille je mettrai un plus grand chapeau et je prendrai mon GPS !

 

DSC_0443.JPG

PS: Cette agréable et facile balade de 2H30 (7km) est décrite dans l'excellent Topo Guide l'Hérault à pied édité par la fédération Française de Randonnée (N°19 La bergerie de Tédenat)

 

Si vous avez aimé ma précédente  note "maritime" je vous invite sans plus tarder à aller chez Frans pour découvrir quelques merveilleuses photos dans le genre.

 

 

 

PS: Je vous invite également à aller à suivre la suite de nos aventures "décoiffantes" à Karukera sur mon blog PIQUESEL et écouter ma dernière composition "Léo, là Haut" sur  mon blog musical OLD NUT .

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

10:07 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (54) | Tags : tédenat, berger, mouton, rolex