suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2013

Au pays des ruffes et des volcans

  

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

L’Hérault où je vis est un livre ouvert sur l’histoire de la terre.  Sa géologie a été particulièrement tourmentée par plusieurs incursions de la Méditerranée puis par les plissements provoqués par la surrection des Pyrénées et des Alpes il y a environ quarante millions d’années. Enfin un épisode volcanique, qui a commencé il y a deux millions d’années et s’est arrêté il y a environ cinq cent mille ans, a enrichi le paysage de coulées de lave et de « necks » comme celui érodé que l’on aperçoit en haut de ce monticule qui fut autrefois un volcan. Aux alentours s’étendent ces « ruffes rouges » terres argileuses sédimentaires contenant de l’oxyde de fer et provenant de lagunes qui ont occupé les lieux de moins trois cent millions à moins deux cent millions d’années.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Nous sommes aux alentours du hameau de Mérifons situé non loin du lac Salagou. Par endroits les ruffes ont conservé la marque d’intenses périodes de sécheresse qui les ont craquelées.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

En d’autres endroits, comme sur la plaque de la Lieude on aperçoit des empreintes laissées par des mammaliens, ancêtres des dinosaures, qui vivaient en ces lieux marécageux.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

La tête fossilisée de l’un d’eux émerge du sol….du moins pourrait-on le croire ! Mais  il ne s’agit que d’un roc de basalte volcanique sculpté par les intempéries.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Ici on croit voir un mur dressé par les anciens mais il s’agit également d’une coulée de lave mise à la verticale, probablement par la surrection des massifs alpin ou pyrénéen.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Là nous sommes face à un morceau d’ancien plateau sédimentaire d’une composition différente des ruffes – ce qui témoigne d’un changement climatique intervenu dans la région -  également bousculé par la surrection des massifs voisins. Gaïa a eu une jeunesse tumultueuse et elle a encore par moments des défoulements intempestifs qui font quelques dégâts et malheureusement de nombreuses victimes.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Non loin de là, un superbe « neck » dénommé la « Roque haute » se dresse dans le paysage.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Vu sous un autre angle il ressemble à un ours dressé, sans doute l’un des seuls qui survivra au massacre programmé de toutes les espèces animales comme on le voit partout : ours, loups, éléphants, tigres, rhinocéros, grands singes, requins sont  pourchassés ou exterminés par la cupidité et la stupidité de l’espèce humaine. Les hommes ne supportent que les animaux qu’ils «bouffent», exploitent ou dominent et exècrent ceux qui  les narguent par leur noblesse et leur goût de la liberté à laquelle ils ont eux mêmes depuis longtemps renoncé. 

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Dans ce paysage étonnant l’eau creuse des ravins qui vous donnent le sentiment de contempler les entrailles vivantes de Gaïa.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Quand les ravins deviennent « canyons » les arbres s’y réfugient car ils y trouvent l’humidité et la relative fraîcheur qui leur permettent de survivre à la fournaise estivale.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Sur les berges des canyons les coulées de lave s’effritent sous l’effet des intempéries et roulent pierre après pierre au fond des canyons. De là ces pierres érodées par l’eau qui y coule par intermittence commenceront leur lent chemin vers la mer. Les roches, que l’on croit immobiles, sont, comme les nuages, de grands voyageurs.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Le vent et la pluie offrent à Gaïa de jolis mamelons et broderies diverses dont je vous laisse apprécier la beauté et la diversité.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons


Et si cette note vous a plu je  vous invite à découvrir

sur mon blog PIQUESEL le récit de mon péripleà travers

le parc des Bardenas Reales en Espagne.


 

Texte & Photos Ulysse

20/06/2013

Interlude hivernal au lac du Salagou

Avant de poursuivre le récit de nos dernières randonnées hivernales, je vous offre un interlude au bord du lac Salagou dont les ruffes rouges vieilles de 200 millions d'années ont été joliment maquillées par la neige en janvier dernier, spectacle rare et enchanteur à cette latitude !

salagou,va

Ces ruffes d'orignie sédimentaire ont été abandonnées par une ancienne mer qui recouvrait une partie de l'actuel Languedoc. Elles ont ensuite été chahutées et soulevées lors d'un épisode volcanique intervenu il y a environ deux millions d'années et dont les derniers soubresauts se sont produits il n'y a que sept mille ans. 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

On aperçoit ici et là un neck volcanique qui émerge des ruffes ainsi que des coulées de lave en basalte noir qui émaillent les flancs des anciens volcans.

 

salagou,va

Les pins et chênes verts qui colonisent les pentes les pentes des anciens volcans forment une toison verte incongrue en ce décor hivernal.

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

Ces anciens volcans sont profondément assoupis, aucun tressaillement ne vient agiter les eaux turquoises du lac, mais soyons vigilants car, comme leurs lointains cousins des monts d'Auvergne, ils n'ont sans doute pas dit leur dernier mot ! Et pour ne pas les réveiller avant l'heure poursuivons notre visite en silence ! 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

 

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

salagou,va

 

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

Vous avez apprécié la visite ? Oui ! Alors je n'attendrai pas le réveil des volcans pour vous y ramener !

 

Si vous appréciez  Eldorad'Oc je vous invite à suivre mon périple en Andalousie sur mon autre blog :

 PIQUESEL

 

et à découvrir mon nouveau blog consacré à la photographie grand format 

 

 FOTORAMA


 

Texte & Photos Ulysse

 

18/03/2011

Dépaysez vous au Salagou !

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Quand la météo annonce une température « frisquette » pour le lendemain matin, il est tentant de rester sous sa couette quand on n’a plus, comme moi, d’obligation d’aller faire tourner la « baratte » pour mettre du beurre dans ses épinards. Quand je parle de « beurre » j’ai conscience qu’avec l’évolution des salaires c’est plutôt de la margarine que les travailleurs d’aujourd’hui  récoltent. Sauf bien sûr nos « courageux » hommes (et femmes ) politiques  qui font don de leur personne à la République et cumulent plusieurs « barattes » à se mettre sous la patte !

Mais chez moi l’appel du grand large l’emporte sur celui de la couette et j’aime à partir dès potron-minet sur les chemins au moment où l’on sent encore l’haleine fraîche de Gaïa qui baille en se réveillant.

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Les vignes qui surplombent le lac du Salagou ont encore leur aspect hivernal, mais on ressent déjà dans la luminosité des rayons du soleil les prémisses du printemps à venir.

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

On est ébahi de trouver en ce lieu des capitelles ayant la forme de ziggourats, ces édifices qui chez les sumériens et les babyloniens symbolisaient la volonté de l’homme d’atteindre le ciel.

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Que des vignerons aient édifié de telles bâtisses destinées au seul  rangement de leurs outils témoigne de leur appartenance à une grande civilisation. Celle-ci nous a laissé en héritage un breuvage digne des dieux qui  nous ouvre aussi le chemin du ciel !

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

Le paysage ici nous parle du travail immense accompli par ces hommes qui génération après génération ont arraché au sol ses os de pierre pour y faire le lit de vitis vinifera.

 

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Dopée par l’air frais matinal Louna, notre "feu-follette", s’envole pour aller contempler le lac Salagou qui étend ses eaux ultramarines au pied du plateau.

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Vous qui rêvez d’exotiques paysages et n’avez aucun mandat de la République qui vous permette de vous y rendre comme notre vaillante Ségolène ou notre ardent François pour un  déplacement « de travail », ne soyez pas désespéré, le Salagou vous offre ses eaux et ses rives enchanteresses. Au passage je suis étonné que notre pays ait encore  autant de problèmes alors que nos élus de tous bords passent leur temps à faire des voyages d’études à l’étranger pour  y chercher des solutions aux dits problèmes !

 

 

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Nous sommes ici au royaume des « ruffes » sédiments argileux ou gréseux imprégnés d’oxyde de fer qui se sont déposés lors de phases d'envahissement lagunaires qui remontent à l'époque permienne (fin de l'ère primaire, entre 280 et 225 millions d'années).

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Dans ce monde minéral, que colonisent des bataillons de pins et de chênes verts d’un tempérament rustique, la floraison d’un amandier  apporte une touche de grâce et de légèreté. Le génie du monde végétal est ici à l’œuvre qui transforme la roche dont il se nourrit en pétales de fleurs.

 

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

 Allez, lâchez donc pour un temps vos « barattes » et venez en ce lieu pour larguer les amarres et vivre quelques moments paradisiaques.  Une goulée d’air pur, deux de ciel bleu et trois de vin du Languedoc vous remettront sur pied !(un flacon d’oeillade » du Mas des Chimères tout proche vous régalerait j’en suis sûr !)

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

Ne vous fiez pas toutefois à la couleur de l’eau qui n’est à cette saison propre à la baignade que si vous avez au moins quatre ascendants esquimos ou si votre organisme supporte, aussi bien que le mien, l’anti-gel !

 

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Mais si vous voulez malgré tout en faire l’expérience et que celle-ci se termine mal pour vous, il y a à proximité une chapelle où l’on pourra vous donner les derniers sacrements (si bien sûr, vous avez reçu les premiers !) dans un site si beau qu'après l'avoir vu , on peut accepter de mourir (bon là je suis un peu Tartuffe car je l'ai vu plusieurs fois et je serais fort marri de devoir à jamais abandonner ma cave).

 

 

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

Il règne en ce lieu une atmosphère si spirituelle que l'on devient en le contemplant pur esprit (c'était il est vrai après le pique-nique qui nous avait permis de  satisfaire nos besoins charnels !)

 


neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 j’ai rarement vu au cours de mes voyages des paysages d’une telle richesse  où le minéral et le végétal s’entremêlent et créent un si sublime maelström de couleurs .

neck,ziggourrat,mas des chimères,salagou

 

Un peu plus loin, un ancien volcan assagi (mais pour combien de temps) dresse son « neck » de basalte au dessus de la plaine. De la violence d’hier est née la beauté d’aujourd’hui. Ne désespérons pas de la vie !

 

Texte et photos Ulysse