suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/09/2018

Balade autour de mon village

 

village,corneille,nucléaire,nuages

La météo annonçant des orages sur les monts de l’arrière pays où je vais habituellement frotter mes semelles, j'ai décidé, ce matin là, d’aller faire un tour autour de mon village. Les vignes en sont si proches que le curieux clocher rectangulaire de son église semble en émerger ce qui fait que les paroissiens du lieu prient au cœur des Vignes du Seigneur !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Me voilà donc parti de ma chaumière « pédibus cum jambis » sur une petite route vicinale bordée d’un magnifique amandier dont les fleurs annoncent la venue du printemps et dont on cueille les fruits au mitan de l’été. Nous allons voir que nul n'est besoin de voyager loin pour découvrir des merveilles qui se trouvent souvent au coin de la rue ! La beauté comme le bonheur sont souvent dans le pré d'à côté !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Vers le nord-ouest, où se dressent les montagnes du Haut-Languedoc et notamment le Caroux où souvent je vous emmène, les dieux païens - que je vénère – qui s’y sont réunis pour leur banquet annuel, semblent avoir par mégarde renversé une énorme barrique de chantilly sur les flancs de cet auguste sommet.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Je crains un instant que ces énormes masses laiteuses ne m’engloutissent, mais une vaillante brise venue de la Méditerranée empêche leur avancée.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Rassuré quant à mon sort, j’admire alors leur lent ballet dans le ciel sous la poussée de vents contraires qui les déforment sans cesse, faisant apparaître de façon éphémère un fabuleux bestiaire. D’ailleurs, apercevez-vous perché là haut ce cosaque moustachu à qui un compagnon de profil susurre quelque confidence à l’oreille ?

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais laissons, pour le moment, les merveilles du ciel pour aller à la découverte de celles qui sont à portée de main, comme cette tête d’ail à fleurs aiguës fièrement dressée sur sa hampe. Ses multiples clochettes ressemblent aux becs de minuscules oisillons attendant la becquée.

 

village,corneille,nucléaire,nuages Admirons également, tout en restant à bonne distance, cette fière bande de chardons marie qui semblent se défier à savoir qui grimpera le plus haut !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

La nature étant régie par la loi de la jungle, ils ont compris que pour éviter d’être broutés ils devaient se doter de défenses ! Il en est ainsi également des chênes verts dont les feuilles des basses branches (et elles seules !) sont munies de piquants pour empêcher les ovins de s’en régaler.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Si les « feuilles » terminales et les tiges des chardons sont rébarbatives, leurs graines, appelées akènes, sont une merveille de la nature.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Lorsque les « akènes » sont mûres, elles se libèrent et se laissent emporter par le moindre coup de vent, parfois à des kilomètres. C’est ainsi que les plantes sont de grandes voyageuses. On distingue celles dont les graines se dispersent par le vent (anémochorie), par projection (autochorie), par l’eau (hydrochorie) ou par les animaux (zoochorie).

NB : Chorie vient du grec ancien « Khôrein » = se mouvoir

 

 

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Jetons un œil également à ces tiges à l’allure nonchalantes de folle avoine que l’on appelle également avoine sauvage, averon, coquiole, havenon. C’est une plante adventice (que les idiots appellent « mauvaise » herbe) non comestible qui se mélange aux céréales cultivées. Son nom trahit la vision qu’à l’homme de la nature sauvage : est fou ou nuisible celui qui ne rapporte rien !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Admirons la jolie tunique de ce pierdidae qui butine avec sa fine trompe une fleur de Buglosse. La tache noire sur ses ailes l’aide à absorber les radiations solaires et à réguler sa température en changeant la posture de ses ailes. Cette tâche fonctionnelle n’a donc rien à voir avec les mouches que les femmes des siècles passées se dessinaient sur le visage ou le corps par coquetterie et dont la signification était la suivante :

au milieu de la joue : la galante

sur le front : la majestueuse

sur le nez : l’effrontée, ou la gaillarde

près de l’œil : la passionnée, ou l’assassine

Au coin de la bouche : la baiseuse  (au sens ancien"embrasser" du terme !)

sur, ou sous les lèvres : la coquette, ou la friponne

au creux de la ride dessinée par le sourire : l’enjouée

sur la poitrine : la généreuse !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

On ne peut ignorer cette fleur que - bien que d’une nature modeste - l’on peut considérer comme la reine des champs au printemps : le coquelicot, si gracieux et fragile qu’il meurt aussitôt cueilli. Une chanson créée par Mouloudji (et superbement interprétée par Zen) dit qu’il faut être idiot pour n’aimer que les coquelicots…alors je veux bien passer pour un idiot !

 

 

village,corneille,nucléaire,nuages

D’ailleurs pour vous montrer combien je les aime je vous en mets deux et je vous offre ce poème de ma composition :

Ardents coquelicots,

Qui parsèment les champs,

Comme des gouttes de sang,

Tombées de quels oiseaux ? 

Subtils coquelicots,

Vagabonds et rebelles

Si fragiles et si frêles,

Qu'ils meurent sous les ciseaux !

 

Je vous invite également à relire ma note où je vous présente la grande famille des coquelicots!

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Bien que ses pétales soient fanés, cette anthémis maritime ne manque pas de séduction avec sa corolle jaune citron aussi appétissante qu’un bonbon.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais un croassement attire de nouveau mon attention vers les cieux : la silhouette noire d’une corneille se détache sur l’arrière plan nuageux.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Plusieurs congénères l’accompagnent dont cette photo montre les différentes phases de leur vol: moment magique où la vie est saisie sur le vif !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Elles semblent vouloir partir à l’assaut de la montagne nuageuse que, peut être, elles espèrent dégonfler à coup de becs !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais soudain l’apocalypse se produit, un énorme champignon nucléaire surgit à l’horizon et je rentre précipitamment me mettre à l’abri ! Mais ce n’était qu’une fausse alerte …pour cette fois ci !

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Marie Galante"

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

02/02/2018

Ballet de nuages au mont Saint Baudille

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Partis de bon matin, nous arrivons en vue de notre objectif, le mont Saint Baudille, sous un ciel bleu qui ferait tomber en pamoison un norrrrrdiste ! Ce ciel bleu électrique est traversé par une cohorte de magnifiques nuages, ces infatigables voyageurs qui vont nous accompagner toute la journée.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Si le ciel confère à mes photos une ambiance estivale, la température pour l’heure n’est pas tout à fait en rapport, car il souffle une glaciale Tramontane qui nous oblige à garder bonnet et parka.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Au fur et à mesure que nous grimpons, le panorama s’élargit et bientôt nous devinons, vers l’Ouest, dans la brume qui couvre l’horizon, la masse imposante du Canigou (2758m) seigneur des Pyrénées orientales.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

En regardant vers le sud, nous découvrons au loin le ruban argent doré de la Méditerranée . Je souligne au passage que la rectitude de l'horizon marin amène les simples d’esprit (certains sont présidents de très grands pays) à croire que la Terre est plate.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Ayant atteint le sommet malgré une opposition forcenée de la Tramontane qui n’a pas cessé de nous bousculer pendant notre ascension, nous sommes heureux de dévaler un mamelon qui nous protège de ses ardeurs. En revanche dans le ciel les nuages, qui flottent bien au dessus de son emprise, bougent à peine et prennent des formes inhabituelles de soucoupes volantes ou de meringues.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Ceux là font plutôt penser à d’énormes cigares ou à des dirigeables. Ils donnent une apparence de grande légèreté alors qu’ils pèsent probablement plusieurs milliers de tonnes. Certains gros cumulus d’orage peuvent atteindre jusqu’à 75 millions de tonnes ! Si vous êtes comme moi un fervent admirateur des nuages je vous invite à lire le délicieux et passionnant livre « La théorie des nuages » de Stéphanr Audeguy qui vous fera découvrir, tout en vous divertissant, la très grande famille des nuages et l’histoire de ceux qui les ont répertoriés.

 

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Celui-ci, qui ressemble à un gros têtard, me laisse interrogateur sur les lois physico-chimiques qui déterminent leur forme.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Pendant que nous descendons les nuages s’accumulent au dessus des sommets comme un banc de baleines dans un océan bleuté.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Vers l’Est par contre le ciel est complètement dégagé. Peut être que les nuages évitent cette zone pour ne pas s’embrocher sur la dent du Pic Saint Loup que l’on aperçoit dans le lointain.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Vers l’Ouest en revanche, le spectacle dans le ciel se poursuit, un étonnant nuage occupant une partie du ciel comme une immense draperie.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Un autre nuage plus spectaculaire encore se déploie au dessus du sommet.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Ayant regagné la petite route qui nous ramène à notre point de départ, tout en cheminant nous continuons d’admirer l’étonnant ballet des nuages.

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

Et nous vous invitons à faire de même, en vous remémorant les vers de ce merveilleux poème « L’étranger » de Baudelaire :

Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?

- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.

- Tes amis?

-Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.

- Ta patrie?

- J'ignore sous quelle latitude elle est située.

- La beauté?

- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.

- L'or?

- Je le hais comme vous haïssez Dieu.

- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?

- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages!

 

Et pour conclure, un poème de Monique - l'une de mes fidèles lectrices - que lui a inspiré ma note :

Le ciel s'est offert
des anges de coton
aux ailes de tulle
ils dansent pour nous
sur la voûte céleste
jusqu'à ce que reviennent
agneaux et moutons
brouter le bleu du ciel

 

nuages,cumulus,nimbus,mont baudille

 

Je m'absente une dizaine de jours et répondrai à vos commentaires à mon retour

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album "TU RAMES" est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

La dernière chanson mise en ligne étant "On s'était promis"

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

15/04/2016

Restons dans les nuages !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/_DSC7015.JPG

Qui, dans son enfance, n'a pas entendu ce rappel à l'ordre de ses géniteurs ou de ses précepteurs «Alors, on est encore dans les nuages ! » visant à nous faire redescendre sur terre et à faire preuve d'un peu de concentration et de sérieux, ce qui montre la piètre estime dans laquelle sont tenus les nuages ! Mais, comme souvent, ce mépris est le fruit de l'ignorance et nous ne prêtons pas aux nuages l'attention qu'ils méritent. Il s'agit d'un peuple immense aux diverses tribus dont les formes et les teintes varient à l'infini.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/_DSC7683.JPG

Ainsi , on trouve les Cirrus glacés qui étirent leurs cheveux, à près de 8000 m d'altitude, puis les Cumulus et Altocumulus en forme de monticules qui généralement ne dépassent pas les 6000m. Planant plus près du plancher des vaches et des homo sapiens qui les exploitent, on trouve enfin les épaisses couches de Stratus et les Nimbus tout de gris vêtus !

Mais tout n'est pas si simple et ces tribus se marrient allègrement entre elles pour donner 
naissance, la liste n'en est pas exhaustive, à des Cirro ou Strato-cumulus ainsi que des Nimbostratus ou Cumulonimbus ! Outre l'infinie variété et beauté de leurs formes et de leurs couleurs que l'on découvre en levant tout simplement le nez en l'air (mais attention alors aux poteaux téléphoniques !) les nuages peuvent être le meilleur ami de l'homme, devant le chien qui ne pense qu'à vider votre frigidaire et le cheval dont le seul désir est de vous mettre à terre. Quand on on apprend à les connaître, ils vous indiquent alors avec plus de fiabilité que Météo-France (c'est vrai que ce n'est pas difficile)  le temps qu'il va faire ...!

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_3259.JPG

Cette connaissance peut vous permettre d'éviter un bon orage alors que vous n'avez pas de parapluie et de préserver ainsi votre costume en cachemire, votre robe en soie, et pour vous mesdames votre superbe mise en plis ! Voici donc quelques éléments de base pour savoir le temps qu'il va faire : les Cirrocumulus, fréquents en été, qui ressemblent aux rides du sable sur la plage et prennent une teinte rosée au coucher de soleil annoncent un temps sec. En revanche, un banc de nuages à l'ouest peut annoncer la pluie pour le lendemain comme le laisse entendre un vieux dicton: « Soleil qui se couche avec son chapeau, ne se lèvera qu'avec son manteau »! Pour parfaire votre connaissance des nuages et prévoir le temps de demain visitez ce site.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_6693.JPG

Pour ma part, il reste un point concernant les nuages que je n'ai pas pu élucider, les sites qui leur sont consacrés étant muets sur ce point: la question qui me tarraude et m'empêche de dormir est de savoir quelle est l'espérance de vie d'un nuage ? Nous savons que les Nimbus et autres nuages de pluie sont mortels , mais quid des Cirrus et autres nuages d'altitude qui n'ont pas le tempérament pleurnicheur ? Tournent ils indéfiniment autour de la terre ? Certains ont ils ainsi fait de l'ombre à l'auguste front de notre défunt Roi Soleil ou au nez de Cléopatre ? Qui peut répondre à cette question et me rendre ainsi le sommeil ?

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/Copie_2_de_Copie_de_IMG_2377.JPG

 

 

*****

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous mes chansons publiées sur mon blog musical OLD NUT où je viens de poster trois nouvelles chansons : "Heureux celui qui prend le temps" "je vais par monts et par vaux" et "Mirages". Certaines d'entre elles sont reprises et illustrées par des photos sur mon blog PIQUESEL (Cliquez sur les noms de blog pour y accéder).




Texte & Photos Ulysse

23:11 Publié dans Divagations | Lien permanent | Commentaires (41) | Tags : nuages, cieux

19/09/2015

Périple en Andorre : Pluie et brouillard !

andorre,brouillard,pluie,nuagesAlors que nous avons prévu de faire une randonnée, le ciel semble vouloir nous contrarier en déversant un tombereau de nuages sur la vallée.....

 

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesMais, chères lectrices et lecteurs, vous nous connaissez suffisamment pour savoir que nous ne sommes pas du genre à nous laisser impressionner par ce genre d'impédiment.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesAussi, vêtus de nos pèlerines, nous partons à l'assaut de la montagne, espérant que le ciel, face à notre détermination, finira par se montrer plus clément.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesMais, non content de subir la pluie qui tombe du ciel, nous essuyons au passage les fougères qui bordent le chemin.

 

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesParvenus sur le plateau, nous découvrons qu'il est envahi par le brouillard....

 

andorre,brouillard,pluie,nuages

Mais vu que l'on est déjà trempé jusqu'à la moelle, il ne serait d'aucun intérêt de faire demi tour maintenant, d'autant que, compte tenu des agapes auxquelles nous nous livrons pendant nos soirées festives, nous avons quelques calories à perdre.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesIl est certain que la vue de ces arbres morts crée une ambiance fantasmagorique qui n'est guère rassérénante, mais nous avons connu sur les sommets pyrénéens des situations bien plus scabreuses et nous poursuivons notre périple sans sourciller.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesPendant un bref instant, le soleil semble pouvoir triompher des nuages mais ce n'est qu'un faux espoir...

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesLe brouillard s'impose de plus belle et nous marchons au hasard, comme le roi mage Balthasar, espérant trouver quelque part une crèche hospitalière.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesLa vue d'un cairn nous rassure, car c'est l'indice que nous sommes sur un chemin fréquenté qui doit forcément mener quelque part...

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesNous avons bien fait de persévérer car nous arrivons enfin en vue d'un refuge...

 

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesNous y faisons aussitôt un feu pour tenter de nous réchauffer et d'égoutter au maximum nos vêtements....

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesAprès des agapes réparatrices, nous entamons notre descente vers la vallée toujours submergée par les nuages.

 

andorre,brouillard,pluie,nuages

Mais au fur et à mesure que nous descendons, le manteau de nuages se déchire, conférant une majestueuse beauté à la vallée.

 

andorre,brouillard,pluie,nuages

Finalement, qu'il fasse grand beau ou qu'il pleuve, la montagne est belle et c'est pourquoi nous l'arpentons quelles que soient les conditions ! Bon, cela dit, espérons que demain il fera grand beau !

 

 

******** 

Et comme en France tout finit par des chansons je vous invite à aller écouter celles que j'ai composées et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste OLD NUT sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

Texte & Photos Ulysse