suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/09/2018

Balade autour de mon village

 

village,corneille,nucléaire,nuages

La météo annonçant des orages sur les monts de l’arrière pays où je vais habituellement frotter mes semelles, j'ai décidé, ce matin là, d’aller faire un tour autour de mon village. Les vignes en sont si proches que le curieux clocher rectangulaire de son église semble en émerger ce qui fait que les paroissiens du lieu prient au cœur des Vignes du Seigneur !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Me voilà donc parti de ma chaumière « pédibus cum jambis » sur une petite route vicinale bordée d’un magnifique amandier dont les fleurs annoncent la venue du printemps et dont on cueille les fruits au mitan de l’été. Nous allons voir que nul n'est besoin de voyager loin pour découvrir des merveilles qui se trouvent souvent au coin de la rue ! La beauté comme le bonheur sont souvent dans le pré d'à côté !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Vers le nord-ouest, où se dressent les montagnes du Haut-Languedoc et notamment le Caroux où souvent je vous emmène, les dieux païens - que je vénère – qui s’y sont réunis pour leur banquet annuel, semblent avoir par mégarde renversé une énorme barrique de chantilly sur les flancs de cet auguste sommet.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Je crains un instant que ces énormes masses laiteuses ne m’engloutissent, mais une vaillante brise venue de la Méditerranée empêche leur avancée.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Rassuré quant à mon sort, j’admire alors leur lent ballet dans le ciel sous la poussée de vents contraires qui les déforment sans cesse, faisant apparaître de façon éphémère un fabuleux bestiaire. D’ailleurs, apercevez-vous perché là haut ce cosaque moustachu à qui un compagnon de profil susurre quelque confidence à l’oreille ?

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais laissons, pour le moment, les merveilles du ciel pour aller à la découverte de celles qui sont à portée de main, comme cette tête d’ail à fleurs aiguës fièrement dressée sur sa hampe. Ses multiples clochettes ressemblent aux becs de minuscules oisillons attendant la becquée.

 

village,corneille,nucléaire,nuages Admirons également, tout en restant à bonne distance, cette fière bande de chardons marie qui semblent se défier à savoir qui grimpera le plus haut !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

La nature étant régie par la loi de la jungle, ils ont compris que pour éviter d’être broutés ils devaient se doter de défenses ! Il en est ainsi également des chênes verts dont les feuilles des basses branches (et elles seules !) sont munies de piquants pour empêcher les ovins de s’en régaler.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Si les « feuilles » terminales et les tiges des chardons sont rébarbatives, leurs graines, appelées akènes, sont une merveille de la nature.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Lorsque les « akènes » sont mûres, elles se libèrent et se laissent emporter par le moindre coup de vent, parfois à des kilomètres. C’est ainsi que les plantes sont de grandes voyageuses. On distingue celles dont les graines se dispersent par le vent (anémochorie), par projection (autochorie), par l’eau (hydrochorie) ou par les animaux (zoochorie).

NB : Chorie vient du grec ancien « Khôrein » = se mouvoir

 

 

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Jetons un œil également à ces tiges à l’allure nonchalantes de folle avoine que l’on appelle également avoine sauvage, averon, coquiole, havenon. C’est une plante adventice (que les idiots appellent « mauvaise » herbe) non comestible qui se mélange aux céréales cultivées. Son nom trahit la vision qu’à l’homme de la nature sauvage : est fou ou nuisible celui qui ne rapporte rien !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Admirons la jolie tunique de ce pierdidae qui butine avec sa fine trompe une fleur de Buglosse. La tache noire sur ses ailes l’aide à absorber les radiations solaires et à réguler sa température en changeant la posture de ses ailes. Cette tâche fonctionnelle n’a donc rien à voir avec les mouches que les femmes des siècles passées se dessinaient sur le visage ou le corps par coquetterie et dont la signification était la suivante :

au milieu de la joue : la galante

sur le front : la majestueuse

sur le nez : l’effrontée, ou la gaillarde

près de l’œil : la passionnée, ou l’assassine

Au coin de la bouche : la baiseuse  (au sens ancien"embrasser" du terme !)

sur, ou sous les lèvres : la coquette, ou la friponne

au creux de la ride dessinée par le sourire : l’enjouée

sur la poitrine : la généreuse !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

On ne peut ignorer cette fleur que - bien que d’une nature modeste - l’on peut considérer comme la reine des champs au printemps : le coquelicot, si gracieux et fragile qu’il meurt aussitôt cueilli. Une chanson créée par Mouloudji (et superbement interprétée par Zen) dit qu’il faut être idiot pour n’aimer que les coquelicots…alors je veux bien passer pour un idiot !

 

 

village,corneille,nucléaire,nuages

D’ailleurs pour vous montrer combien je les aime je vous en mets deux et je vous offre ce poème de ma composition :

Ardents coquelicots,

Qui parsèment les champs,

Comme des gouttes de sang,

Tombées de quels oiseaux ? 

Subtils coquelicots,

Vagabonds et rebelles

Si fragiles et si frêles,

Qu'ils meurent sous les ciseaux !

 

Je vous invite également à relire ma note où je vous présente la grande famille des coquelicots!

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Bien que ses pétales soient fanés, cette anthémis maritime ne manque pas de séduction avec sa corolle jaune citron aussi appétissante qu’un bonbon.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais un croassement attire de nouveau mon attention vers les cieux : la silhouette noire d’une corneille se détache sur l’arrière plan nuageux.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Plusieurs congénères l’accompagnent dont cette photo montre les différentes phases de leur vol: moment magique où la vie est saisie sur le vif !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Elles semblent vouloir partir à l’assaut de la montagne nuageuse que, peut être, elles espèrent dégonfler à coup de becs !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais soudain l’apocalypse se produit, un énorme champignon nucléaire surgit à l’horizon et je rentre précipitamment me mettre à l’abri ! Mais ce n’était qu’une fausse alerte …pour cette fois ci !

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Marie Galante"

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse