suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/11/2008

L'esprit est dans la pierre à l'abbaye de Saint Hilaire

DSC05448.JPG


N'en déplaise à ceux qui les tiennent pour sacrés, l'Ancien et le Nouveau testament, le Coran, le Veda

et autres textes religieux, aussi nobles ou terribles soient les histoires ou paroles qu'ils rapportent, ne nous

donnent aucune preuve de l'existence de Dieu .


DSC05466.JPG


Pour moi l'existence de Dieu se manifeste dans l'aile d'un papillon, un bouton de rose, la poche des

kangourous (une idée géniale qui ne peut être due au hasard !) la lumière d'un regard, une cantate de Bach

ou un concerto de Mozart ou bien encore dans certaines oeuvres d'art qui vous saisissent et vous transportent

hors du temps, dans une autre dimension.



Certains artistes sont en effet des medium dont le génie établit une passerelle avec l'Esprit qui structure

l'univers. Le Maître de Cabestany, dont je vous ai déjà parlé à l'occasion de la visite de la magnifique église

de Rieux-Minervois est de ceux là (voir ma note du 16 juin de cette année)


DSC05499.JPG


L'élégante Abbaye de St-Hilaire, où je vous emmène aujourd'hui, possède l'une des oeuvres maîtresses

de ce sculpteur itinérant du XIIème siècle. Il s'agit d'un sarcophage-reliquaire en marbre blanc des Pyrénées dont

les sculptures qui l'ornent retracent le maryre de Saint Sernin, évêque de Toulouse au 3ème siècle, arrêté par des

soldats romains à l'époque du règne de l'empereur Dèce qui persécutait les chrétiens.


DSC05451.JPG


On y voit ainsi Saint Sernin avec le livre des Evangiles ouvert sur la poitrine qu'un soldat romain saisit

par le cou. Des animaux pointent leurs museaux entre les jambes de la soldatesque romaine, symbole de leur barbarie.



DSC05454.JPG


Malgré un style assez « brut » le sculpteur a su rendre à merveille la sérénité du Saint face à la brutalité

des soldats. On croit lire, au demeurant, de la peur ou de l'inquiétude dans les yeux de l'un d'entre eux que cette

sérénité doit inquiéter. Il tourne la tête comme s'il craignait que quelqu'un vienne le secourir : ce Dieu peut être

que le Saint invoque et qui lui donne tant de courage ?


DSC05456.JPG


Mais les soldats procèdent à leur sale besogne et attachent Saint Sernin à la patte arrière d'un taureau

aiguillonné par l'un des soldats et par deux chiens qui hurlent après lui. Cette scène est d'une force saisissante,

le taureau semble prêt à bondir hors du sarcophage et, en le contemplant, l'on se tient à distance respectable,

par crainte d'être piétiné.


DSC05458.JPG


Indifférent à la terrible épreuve à laquelle on le soumet, le Saint garde son calme et bénit de sa main

droite deux femmes qui l'assistent dans son malheur et qui semblent plus éprouvées que lui. L'art du maître de

Cabestany est ici redoutable; il donne une telle force à la foi qui anime ses personnages qu'il la rend séduisante

quelque soient nos propres convictions. Il a su matérialiser dans un bloc de marbre « l'esprit » qui sous tend

l'univers. Le message qu'il délivre est universel : au delà de la fragilité de notre paravent de chair, l' « Esprit »

nous anime et quand nous entretenons la flamme de cet Esprit aucune épreuve ne peut nous faire ployer.


DSC05463.JPG


Chacun ensuite est libre de s'inventer le Dieu qui lui convient, pourvu qu'il soit débonnaire et miséricordieux.

Pour ma part je l'imagine amateur de bonne chère, de bons vins, de vieux whiskies (il doit avoir une de ces caves !)

et de jolies femmes. J'espère par contre qu'il est assez raisonnable pour ne fumer ni la pipe ni le cigare afin de

préserver l'atmosphère de notre planète !



Il doit parfois se frapper le front de stupeur quand il entend certains de ses thuriféraires le présenter

comme un père fouettard misogyne tenant sur un carnet le décompte de nos soit disant « péchés » et de nos

prières et tenant en réserve des « vierges » pour de sinistres abrutis qui se font sauter le caisson et celui

d'innocents congénères en son nom. Qu'il doit être déprimant d'être adoré par des imbéciles !


DSC05491.JPG


Les moines qui ont dans le passé vécu à l'Abbaye de Saint Hilaire avaient, au demeurant, une conception

de Dieu assez proche de la mienne, au vu des aménagements et ornements dont est dotée l'Abbaye



En effet, c'est dans ses caves que fut inventé en 1531 l'ancêtre du champagne : la Blanquette de Limoux !

Et l'on trouve dans une salle de l'appartement où résidait l'abbé, des peintures pour le moins osées !


DSC05476.JPG


Pour moi c'est la preuve que l'Esprit souffle vraiment en ces lieux, car si l'Esprit nous a conçu comme

nous sommes, n'est ce pas pour jouir sans honte et sans hypocrisie des attributs et des sens dont il nous a doté !


DSC05472.JPG


Texte & Photos Ulysse


01/09/2008

Je m'en vais prendre l'air.....

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02249.JPG


Je m'en vais prendre l'air,

Vers les cîmes pyrénéennes,

Où le vent, le soleil et le gel,

Par leurs assauts millénaires,

Sans colère et sans peine,

Brisent les pierres.




Texte & Photo Ulysse