suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/06/2014

Sixième rencontre au sommet Franco-Belge sur l'Espinousse !

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

 En matière de patates, vous connaissez certainement la charlotte, la roseval, la ratte, la pompadour ou la belle de fontenay parmi les deux cents variétés recensées dans le « catalogue officiel ». Mais  je suis certain que vous ignorez l’existence de la « patate moule » et pour cause elle vient d’être créée dans le plus grand secret par un laboratoire agronomique belge. La patate moule est une pomme de terre à laquelle on a intégré des gènes de la moule afin de lui donner le goût de ce divin mollusque. Innovation révolutionnaire car elle permettra de faire des frites-moules sans moules et donc de les vendre en cornets : un succès mondial en perspective qui va créer un sacré grabuge dans le monde de la restauration !

C’est pour obtenir la license pour la France qu’avec mon ami Gibus et nos épouses, cuisinières émérites,  nous avons convié les créateurs belges de cette patate à une rencontre aux Bourdils, endroit éminemment sauvage situé à plus de mille mètres  sur le plateau de l’Espinoussee,  à l’écart des media. Nous partons donc de bon matin du village de Maurouls, situé au pied de l’Espinousse, les négociateurs belges devant nous rejoindre au sommet pour le pique-nique en partant d’un autre lieu pour ne pas éveiller l’attention.

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Nous sommes un peu inquiets car, selon la rumeur locale, quelques êtres étranges ont élu domicile dans cette partie du massif particulièrement sauvage. Et de fait après une demi heure de marche nous entendons des bruits effrayants de mastication. Nous découvrons un impressionnant monstre xylophage en train de dévorer un tronc mort. Mais tout à son festin, celui-ci ne nous prête aucune attention et nous poursuivons sans plus tarder notre ascension, néanmoins un peu inquiets qu’il finisse par s’intéresser à nos vieux abattis, malgré tout plus appétissants qu’un vieux tronc mort !

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

A peine sommes nous hors de la vue du monstre  que nous tombons sur un calmar géant ! Mais, cette fois ci nous n’avons pas la moindre inquiétude car c’est une vielle connaissance que nous avons déjà croisée l’hiver dernier en ces parages. Ceux qui sont curieux de connaître son histoire peuvent en savoir plus en cliquant ICI . Après l’avoir salué, nous poursuivons notre ascension.

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Mais après un quart d’heure de marche, nous entendons soudain une voix nous dire d’un ton péremptoire « halte là » ! Surpris mais n’étant pas du genre à obtempérer, nous continuons de grimper. La voix réitère son avertissement d’une façon encore plus brutale. Nous stoppons alors pour voir qui nous interpelle ainsi de façon aussi comminatoire et nous apercevons un guetteur dissimulé derrière des rochers. Celui-ci nous prévient que nous sommes sur les terres du marquis des Bourdils et qu’il faut un laisser–passer pour y pénétrer. Par chance, le marquis qui est un descendant d’un amant de la Pompadour - qui se trouve être mon arrière arrière arrrière arrière arrière grand mère - est l’un de mes amis ( je me doute que vous êtes sceptique mais sachez que vous l’êtes faussement car c’est l’exacte vérité) . Joignant le dit ami avec mon mobile je lui demande de dire à son guetteur de nous laisser passer. Ce qu’il fait avec bonne grâce.

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Notre ascension se poursuit sans que l’on fasse  d’autres rencontres, notre seule préoccupation étant d’éviter que les arbres morts ne choisissent le moment de notre passage pour s’effondrer.

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

 Parvenus sur le plateau nous retrouvons nos amis belges fidèles au rendez vous et nous nous rendons alors d’un bon pas vers le refuge des Bourdils pour y pique-niquer. S’il est un trait commun aux français et aux belges c’est bien de ne jamais laisser passer une occasion de se mettre à table !

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

D’ailleurs à table, nous y voilà, la bouteille d’eau au premier plan sur la table n’étant là qu’en vertu des dispositions règlementaires qui interdisent de faire de la publicité pour le vin sur les blogs.   La France est le premier producteur de vin au monde – la valeur des vins que l’on exporte est égale à celle des airbus -  mais au contraire de nos amis espagnols qui en ont fait un bien culturel et le considèrent comme un aliment naturel, nos élus nous interdisent d’en parler ! Ce qui  ne les empêchent pas de  régaler leurs gosiers  aux frais des contribuables !

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Après avoir négocié la cession de la license pour l’exploitation de la « patate moule » en France - la vente des premiers cornets de frites-moules étant prévue pour la Noël, le temps que la première récolte soit faite - nous allons admirer le magnifique panorama sur les monts avoisinants.

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Les genêts en fleurs rehaussent encore la beauté du paysage et il ne nous manque que d’apercevoir quelques mouflons pour parfaire notre bonheur. Mais nous sommes hélas dans un pays de « canardeurs » où les animaux ont appris à craindre l’homme et ils restent sagement sous le couvert des forêts qui nous entourent.

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Ayant rassasié nos âmes des splendeurs du Haut Languedoc nous redescendons tranquillement vers la vallée .

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Le chemin est par endroits encombré d’arbres foudroyés qui nous invitent à méditer sur le temps qui passe et nos vies qui s’acheminent tout doucement vers le néant alors que nous perdons trop souvent les heures précieuses de nos existences à des billevesées….Vivons et aimons nous pendant qu’il est encore temps ! L’amour, l’amitié, la fraternité sont des antidotes au temps qui passe et à la dureté du monde dans lequel on vit .

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Même les montagnes n’échappent pas au sort commun et s’émiettent peu à peu en rochers et cailloux qui dévalent les pentes pour devenir un jour grains de sables dans l’océan !

 

 

espinousse,bourdils,roseval,pompadour

Nous prolongeons ces quelques heures délicieuses passées ensemble par une mémorable soirée qui débute par une fastueuse Sangria préparée par Maître Gibus. Il n’ y a qu’avec des amis belges que les affaires se concluent dans la  fraternité !

 

PS : Ceux qui auraient manqué les précédentes rencontres franco-belges au sommet, peuvent y accéder ICI, ICI, et ICI

 

PS : Je vous invite également à aller à écouter ma dernière composition "Tic Tac Tic Toc" sur  mon blog musical OLD NUT .

 

 

 

Texte & photos Ulysse