suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/01/2016

A l’assaut de la Séranne

 Pour localiser le lieu de la randonnée cliquez ICI

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Nous voilà partis à l’assaut du massif de la Séranne qui surplombe la magnifique vallée de la Buèges, paisible rivière d’une douzaine de kilomètres qui se jette dans l’Hérault et dont la source, située près du village de Pégairolles de Buèges, est un lieu paradisiaque, bien que je n’y ai jamais vu de nymphes s‘y baigner.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

La température est au dessus de la normale saisonnière et la pente du chemin implique une certaine dépense d’énergie, mais nous supportons, malgré tout, une petite laine. Il est vrai que le soleil paresse dans sa couette de nuages et Eole, qui a trainé toute la nuit dans les bas-fonds de la vallée, caresse nos abattis de ses mains glacées.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Parvenus sur la crête, le sentier traverse une zone de « lapiaz », ces endroits érodés des sols calcaires où la pluie sculpte des aspérités et creuse des crevasses dont les bords coupants mettent à mal les semelles de nos chaussures. Certaines de ces crevasses donnent sur de vastes grottes souterraines qui recèlent des merveilles comme la Grotte de Clamouse, située non loin de là.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Nous parvenons à l’ancienne ferme de Larret dont les ruines romantiques ont servi de refuge à un groupe de résistants pendant la guerre 39-45.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Le seul bâtiment encore debout offre un confort rudimentaire mais présente l’immense avantage de comporter une cheminée qui nous permet de nous réchauffer et surtout de nous préparer un repas chaud. C’est dans ces moments là, après une marche qui nous a bien rafraichit les abattis, que l’on se rend compte de la merveilleuse découverte qu’a été le feu pour nos lointains ancêtres. Et c’est aussi dans ces moments là que l’on prend conscience que le bonheur tient finalement à peu de choses essentielles : de bons amis, du bon vin, de quoi manger, un feu pour se réchauffer !

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Gibus qui est « docteur honoris causa ès œufs sur le plat » nous prépare notre repas du jour, appréciable service qui lui est généreusement payé en liquide.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Rassasiés, réchauffés, revigorés, nous prenons le chemin du retour qui, outre qu’il descend, présente l’avantage d’être un brin plus ensoleillé que le chemin du matin. Que demander de plus à la vie ? Au loin, nous apercevons le Pic Saint Loup, que mes fidèles lectrices et lecteurs doivent connaître sous toutes ses coutures.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Puis l’ensemble de la magnifique vallée de la Buèges se révèle à nos yeux, d’où émerge, au premier plan à droite une modeste butte sur laquelle est juché le pittoresque village de Pégairolles de Buèges. Je n’utilise pas le mot « pittoresque » à la légère car pittoresque il l’est vraiment, au contraire de tant de villages de notre région, défigurés par des murs de parpaings bruts de toutes hauteurs qui entourent généralement les maisons. Je ne comprends pas le laxisme des élus locaux à l’égard de cette « lèpre » qui défigure notre région.

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Un château, construit au XIIème siècle, domine le village qui contrôlait autrefois l’accès au Larzac qui se trouve sur l’autre versant du massif de la Séranne .

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Au fond de la vallée on aperçoit le village de Saint Jean de Buèges blotti au pied du Roc de Tras Castel (des trois châteaux) qui fut jusqu’au XIXème siècle un grand centre de la sériciculture (élevage du ver à soie) .

 

séranne,buèges,résistant,pégairolles de buèges

Après une agréable descente effectuée par une température plus clémente – les dieux sont favorables aux randonneurs courageux - nous retrouvons le plancher dit "des vaches" mais aussi celui des humains et des chevaux et nous récupérons nos montures qui nous ramènent au bercail !

 

*****

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur mon blog

DEEZER

Vous pouvez aussi en écouter ou télécharger certaines sur

OLD NUT

(ou Itunes, Spotify, Google play, Amazon....)

 

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

Texte & Photos Ulysse