suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/07/2014

Mon papi est un as du tire-bouchon mais pas du canoë....

canoë,hérault,pagaie,rapide

Coucou ! nous revoilou Carla, Tom, Romain et moi, Emilie, en piste pour descendre l’Hérault en canoë avec nos ancêtres respectifs Gibus et Ulysse et mon papa Sébastien. Vous apercevez dans mon regard une pointe d’appréhension car il a été décidé que je monte dans le canoë de mon papi, dont la légende familiale laisse entendre qu’il connaît mieux le maniement d’un appareil photo ou d’un tire bouchon que celui d’un canoë!  

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Mais ayant pris le départ,  mes appréhensions tombent très vite car nous négocions les premiers rapides  - pas très mouvementés il faut le reconnaître - avec dextérité.

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Nous naviguons un moment de conserve (j’ai du vocabulaire !) avec mon papa et mon frérot dont le style de pagayage n’est pas très orthodoxe mais semble, somme toute, efficace !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Ayant pris un peu d’avance, nous  profitons  quelques instants de l’ombre fraiche des arbres qui bordent le fleuve, en attendant que le reste du groupe nous rejoigne. Cette ombre est bienvenue car nous avons douze kilomètres à descendre sous un soleil généreux dont les reflets sur l’eau accentuent les effets « cuisants ». Les canoïstes imprudents qui ne mettent pas de crème solaire s’en souviennent  longtemps !!!!

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Mais voici que les choses sérieuses commencent : nous abordons la descente d’un rapide un peu plus mouvementé que les autres et je dois reconnaître que, malgré mes inquiétudes, mon papi ne s’en sort pas trop mal !

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Mais le mérite peut m’en être aussi attribué car je fais preuve en la circonstance d’un sang froid irréprochable.

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Après ces premières émotions, nous nous arrêtons pour la pause pique-nique que l’on agrémente d’une baignade préalable. Ce qui vous permet de jouir de nos minois plutôt que ceux de nos ancêtres qui ornent généralement les articles de mon papi. Je pense que, toute modestie mise à part, vous ne perdez rien au change !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Pour le parcours de l’après midi nous décidons de modifier les équipages : Je rejoins mon papa tandis que Tom et Romain montent avec Gibus et c’est donc Carla qui se retrouve avec mon papi, ce qu’elle va amèrement regretter !  Il faut dire que ce parcours comporte un rapide dit « du rocher » où en moyenne un canoë sur trois se renverse ! Et par malchance - mais est ce vraiment de la malchance, n’étant pas médisante je ne ferai aucun commentaire sur ce point – c’est le canoë de papi et de Carla qui se renverse !  Comme quoi les légendes ont toujours un fond de vérité !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Après cet incident sans autre conséquence pour ceux qui ont chavirés que de se faire mettre en boite après avoir pris le bouillon, nous reprenons notre périple au cœur d’un paysage d’une beauté majestueuse.

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

L’Hérault adoptant un cours plus tranquille, je me risque à pagayer debout comme font les indiens d’Amazonie ! Je suis mûre pour partir à l’aventure !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Gibus est tellement séduit par la beauté des lieux qu’il abandonne toute vigilance et ne voit pas un dernier rapide où il bascule et perd Tom, Romain ainsi que son canoë…seule sa pagaie lui reste entre les mains !

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Bon vous vous doutez que je galège car nous franchissons cet obstacle au moyen d’une échelle pendant que des opérateurs font descendre nos canoës d’une façon plus brutale !! Nous remontons à bord pour la dernière partie du périple où l’Hérault redevient un fleuve tranquille …

 

 

canoë,hérault,pagaie,rapide

Seule l’arrivée sur les cailloux est un peu brutale ce qui inquiète un brin mon frérot qui se cramponne comme il peut au canoë ! Mon papi «atterrit » sans chavirer ce qui est à mettre à son crédit. Disons pour conclure et pour se montrer charitable que dans le rapide il n’a vraiment pas eu de chance…..mais bon il est quand même meilleur au tire-bouchon !

 

Après cet intermède aquatique je vous invite à un intermède musical en allant écouter ma dernière composition "Marie-Galantesur  mon blog musical OLD NUT 

 

Texte Emilie et Ulysse Photos Ulysse, Emilie et Carla