suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/11/2013

On ne gambade pas sur l’arête de Razigade !

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Ca fait un bouquet d’années que l’ami Gibus et moi arpentons les monts du Haut Languedoc et nous n’avons pourtant pas fini d’en découvrir tous les itinéraires. Ainsi l’autre jour, consultant nos grimoires, nous découvrons un circuit conseillé aux seuls randonneurs expérimentés, qui emprunte l’arête de Razigade permettant, à partir du hameau de Castanet-le-Haut, d’accéder au magnifique Plo (plateau) des Brus, dont l’origine du nom vous est contée ICI. De fait, cet itinéraire est décommandé à ceux qui n’aiment pas les pentes à plus de 50° et qui ont besoin d’un balisage pour ne pas se perdre .

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Les « marioles » (comme nous qualifient nos petits fils) qui, comme nous, sont prêts à affronter ces conditions sont récompensés de leurs efforts par le somptueux panorama sur les barres rocheuses du massif de l’Espinousse que l’on découvre au fur et à mesure de l’ascension.

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Mais surtout, comme c’est un endroit très rarement fréquenté par les bipèdes, on y rencontre ce magnifique animal qu’est le mouflon  qui prospère en ce massif. C’est habituellement un animal craintif mais ceux que nous apercevons ce matin là sont tellement sidérés de nous voir en de tels lieux qu’ils en restent coi (ah ! quelle est belle notre langue) ce qui nous permet de les observer à loisir (On aperçoit le dos de Gibus qui vous prouve, s'il en est besoin, que la photo est prise "in situ").

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Mais il se décident en définitive à nous fausser compagnie sans trop se précipiter, histoire sans doute de nous exposer longuement leur derrière pour nous montrer l’estime qu’ils ont pour le genre humain. S’ils ont croisé dans leur existence des chasseurs on comprend leur sentiment ! (on verra in fine une photo éloquente sur ce point )


 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Nous poursuivons notre ascension de barre rocheuse en barre rocheuse, l’ami Gibus naviguant, avec art, au flair pour trouver le meilleur itinéraire. Heureusement que nous avons gardé, en même temps que nos âmes, nos tailles de jeune homme, car nous sommes parfois obligés de passer dans des anfractuosités larges comme le chas d’une aiguille. Bon, je sais que j’exagère vu que l’on pouvait passer à coté, mais bon si on se fait pas « mousser » un peu, qui le fera pour nous, hein ?

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Il y a des passages un peu plus techniques que d’autres  qui, je vous l’avoue, suscite chez moi quelques poussées d’adrénaline mais tout ce qui fait revenir «Aline » est bienvenu, n’est ce pas ! C’est Christophe, mon pote de jeunesse,  qui va être content. Fallait oser la faire celle là et j’ai osé !

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Bon, si vous avez le vertige je vous déconseille de regarder sur les cotés. Retenez votre respiration et filez droit devant vous en fixant le dos de Gibus. C’est personnellement ce que j’ai fait.

 

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

 Ouf, après 1heure 40mn de grimpe nous voilà arrivés sur le Plo des Brus dont les bruyères, à cette saison malheureusement fanées, offrent l’été un somptueux spectacle.

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Ayant décidé de revenir par le ravin du Pas de la Lauze, autre itinéraire que nous ne connaissons pas encore, nous rejoignons la route de l’Espinousse qui y mène et qui offre une vue imprenable sur le vallon du Vialay. On y aperçoit le roc Fourcat au pied duquel se cache le magnifique lac Blond, où nous vous avons emmenés l’année passée à vos risques et périls ! C’est d’ailleurs étonnant qu’aucun de nos lecteurs ne nous ait encore fait un procès. Vous êtes vraiment des gens biens !

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Après avoir pique-niqué au refuge de Nostre Seigne  nous entamons la descente, qualifiée par notre grimoire de « dangereuse en cas de pluie ». Comme il fait grand beau, nous n’avons aucune appréhension et nous avons bien raison car nous allons effectuer l’un des plus beaux parcours en sous bois du Haut Languedoc.

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

La sente que nous empruntons sinue, en effet, au milieu d’une magnifique forêt de hêtres qui a trouvé un lieu propice au pied de barres rocheuses qui permettent d’entretenir une constante fraîcheur et humidité.

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Comme ce lieu est aussi peu fréquenté que l’arête de Razigade, une bonne vieille vache, lassée de se faire traire à tout va, y a trouvé refuge. Nous la saluons au passage et lui demandons son nom. « Contribuable » nous répond-t-elle ! Un peu interloqués au début nous trouvons finalement  que c’est un nom qui convient bien à une vache à lait, vous ne trouvez pas ?

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Puis nous poursuivons notre descente dans un paysage féerique, le mot n’est pas excessif, bien que je l'avoue, nous n'ayons vu aucune fée !

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

La seule crainte que nous ayons est qu’un rocher ait la malencontreuse idée de se décrocher sur notre passage et de nous transformer en crèpe (au rhum vu que le Ti-Punch est notre breuvage préféré !). Vous haussez les épaules mais la photo qui suit, que j’ai prise lors d’une précédente randonnée, vous montrera que ce genre d’incident  arrive parfois, hélas.

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

L’enquête menée par la gendarmerie de Lodève, dont dépend le secteur où a été prise la photo, n’a pas encore permis déterminer l’identité de la victime dont on aperçoit la main sous le rocher. Mais, ne soyez pas trop affligés, car comme c’était un homme de plus de cinquante ans et qu’il ne portait pas de Rolex sa vie ne valait pas la peine d’être vécue !

 

 

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Nous, qui sommes encore en vie (et j’espère encore pour longtemps bien que nous n’ayons pas de Rolex)  nous jouissons pleinement du spectacle que la nature nous offre. Et là je dois dire que nous sommes bien plus privilégiés que ces couillons qui se payent à prix d’or des « gadgets de luxe » que n’importe quel chinois qui vend des chaussettes trouées à deux balles peut se payer .


razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauzeLe torrent de la Lauze qui a creusé le ravin offre de belles cascades et vasques malheureusement inaccessibles et je regrette donc de ne pas pouvoir offrir, à mes chères lectrices qui le réclament, la photo de Gibus se baignant en tenue d’Adam dans l’une d’elles. Ce sera pour une prochaine fois !

 

razigade,castanet-le-haut,rolex,pas de la lauze

Et pour finir, dans la série « Défense et illustration de cette noble tradition qu’est la chasse » vous avez droit cette semaine à une vue sur une magnifique collection de cartouches « oubliées » par les chasseurs. Que ces gens sont étourdis !

 

Texte & Photos Ulysse