suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/10/2011

Périple pyrénéen : Fin - L’ascension du Pic de Montcalm (3077m) et du Pic d’Estats (3143m)

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Après notre pause au bord du lac de Montcalm (voir la note précédente) nous attaquons l’ascension du Pic éponyme. La masse imposante du Pic du Port de Sullo (3073m), qui se dresse derrière nous, pèse sur nos épaules alors que la pente est rude. Notre souffle se fait court et notre cœur se met à battre la chamade. Vous ricanez en pensant que c’est une déplorable excuse. Mais je peux vous assurer que si une ombre humaine ne pèse rien, celle d’une énorme montagne a un certain poids sinon un poids certain, qui s’ajoute à celui de notre sac à dos !

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Mais finalement la magie de la marche à pied opère : si la volonté permet de soulever des montagnes, cette pratique désuète qui consiste à mettre un pas devant l’autre et de recommencer  vous permet de les gravir. Pour ceux qui en doutent, essayez et vous verrez,  ça marche à tous les coups.  Bon c’est vrai, dans l’intervalle on sue, on souffle, on se demande ce que l’on est venu  faire dans cette galère  et puis, une fois au sommet, on oublie ces désagréments devant le spectacle somptueux qui nous est offert.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

A vrai dire, non pas somptueux est le spectacle que l’on a du sommet du Montcalm, mais fabuleux, grandiose, inouï et vraiment « gratos », sans obligation d’achat de fromage de brebis ou autre . La montagne ne nous demande rien, elle s’offre à nous sans retenue, sans restriction et sans pudeur. Nous faisons corps avec elle et nos atomes se fondent avec les siens comme aux premiers moments de l’univers, lorsque notre substance faisait partie des étoiles naissantes.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

 En face de nous se dresse le Pic dEstats, notre prochain objectif , qui au demeurant n’est pas du même acabit. Autant ce gros pépère de Montcalm porte bien son nom en ayant la délicatesse de faire le dos rond pour que l’on puisse facilement le gravir. Autant le Pic d’Estats , rendu sans doute un brin arrogant par son titre de plus haut sommet catalan,  a l’allure d’un hérisson .

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Pour accéder à son sommet il faut en effet traverser un chaos rocheux qui demande une vigilance certaine.  Les plus agiles, comme Gibus, franchissent l’obstacle sur deux pattes, d’autres moins doués, comme Bibi, à quatre pattes, mais tous nous arrivons au sommet .

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Le sommet est, en outre, plutôt étroit,  mais il est fort heureusement équipé d’une croix qui permet de s’accrocher en cas de grand vent. A défaut d’avoir remis l’humanité sur le droit chemin, le martyr du christ permet au moins à quelques randonneurs de ne pas tomber dans le vide. Petite consolation !

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

En face de nous se dresse le Pic de Montcalm au sommet duquel nous étions tout à l’heure. On devine le chemin d’accès, simple égratignure qui orne son flanc gauche. Ici la nature impose le respect à l’homme qui si souvent, en d’autres lieux, la maltraite et la viole, rasant ses forêts pour fabriquer de l’huile de palme ou du PQ et  la couvrant d’hideuses zones commerciales  où l’on vend du rêve en plastoc !

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

 Regardant  du coté espagnol, nous apercevons deux lacs aux eaux aussi bleues que celles que l’on peut trouver du coté français. Comme quoi l’affirmation de Blaise Pascal qui a dit « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà » n’est pas d’application universelle puisque les lois physiques sont les mêmes des deux cotés de la frontière.  Ainsi même les plus grands esprits ont leur limite comme le  prouve la  récente remise en cause de l’affirmation d’Einstein sur la vitesse de la lumière qu’il pensait infranchissable.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats C’est au demeurant grâce à l’universalité des lois physiques que les nuages franchissent les frontières sans problème, à l’exception unique dans les annales historiques du nuage de Tchernobyl qui, impressionné par la détermination de nos experts et de nos hommes politiques, a préféré rebrousser chemin et filer vers l’Italie. Nous pouvons être légitimement fiers de nos experts (Qui a pouffé de rire ? jaune bien entendu !)

 Au sujet des nuages, je me demande d’ailleurs si le vent qui les pousse  bruisse comme il le fait dans les feuillages ? Seuls les oiseaux pourraient nous le dire mais nul homme n’a parlé aux oiseaux depuis Saint françois d’Assise !

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Craignant, devant une telle beauté, d’être atteint par le syndrome de Stendhal et (surtout !) la faim se faisant sentir nous nous empressons de redescendre au bord du lac de Montcalm pour y picniquer. L’ami Gibus qui a pris de l’avance se prépare à y piquer une tête en vue de prélever quelques glaçons pour le pastis.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Nous octroyant deux tournées de pastis pour fêter les deux sommets que nous avons gravis, les glaçons viennent à manquer. Aussi je me dévoue à mon tour pour aller en chercher.  Pour les méditerranéens le pastis c’est sacré !

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Puis nous reprenons notre descente, allant de cairn en cairn, chacun d’eux étant une œuvre d’art - défiant parfois  les lois de l’équilibre - réalisée par des artistes inconnus.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Face à cette nature grandiose nous éprouvons un sentiment d’extrême vulnérabilité mêlé d’une légitime fierté de venir ainsi la défier. Mais il faut se garder de dire que l’on a « vaincu » un sommet, comme on l’entend parfois.  On gravit les montagnes, ou plutôt elles se laissent gravir, on ne les vainc jamais. Elles peuvent un jour nous prendre notre vie, alors que nous n’avons aucun pouvoir sur elles.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

De nombreux montagnards craignent plus les descentes que les montées et pour cause. Quand on trébuche en montant on ne récolte le plus souvent que quelques égratignures sur les genoux ou le nez. A la descente la gravité vous entraîne dans le vide  et les conséquences peuvent en être plus dramatiques. C’est vrai aussi  en politique où ceux parvenus au sommet - qui ont rarement le courage des montagnards - ne veulent plus en redescendre (t'as la "pétoche", hein Nicolas ! mais tu verras c'est bien aussi d'être père au foyer !)

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Mais nous arrivons tous sains et saufs en vue du refuge alors que quelques nuages font le plein d’eau dans le lac tout proche, signe annonciateur d’un changement défavorable du temps. Il était temps !

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Patrick, gérant du refuge, nous offre l’apéro pour fêter nos ascensions.  La montagne a forgé cet homme chaleureux et  attentionné que je salue au passage ainsi que sa sympathique équipe.

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Après le dîner, Patrick  et le cuisinier du refuge sortent l’un sa guitare et l’autre son violon pour accompagner nos « miaulements » sur un répertoire de chansons françaises des cinquante dernières années (et oui nous avons l’âge de les connaître !) Ce soir là les isards ont du se demander quels étranges animaux avaient envahi le refuge !

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Le lendemain matin nous surprenons le soleil au saut de son lit de nuages car il nous faut redescendre vers la plaine avant que la pluie annoncée n’arrive sur les sommets.

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

 Des isards, sans doute intrigués par nos miaulement de la soirée précédente, assistent à notre départ, précautionneusement installés sur les cimes.

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Nous marchons en silence encore « habités » par la beauté des sommets que nous avons gravis. On se dit que malgré l’admiration qu’elle nous inspire la montagne n’a pour l’homme qu’indifférence et  que l’on pourrait mourir ici sans qu’une pierre ne lève le petit doigt pour nous assister. Et puis soudain, un impressionnant battement sourd se fait entendre. Nous stoppons notre descente et explorons des yeux les environs pour déterminer l’endroit d’où vient ce son étrange et déroutant…

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

La stupeur  nous saisit alors car nous découvrons en face de nous la montagne qui nous ouvre son cœur, source de ce battement qui se répercute de vallon en vallon.

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

C’est une déclaration d’amour qu’elle semble ainsi vouloir nous faire, à nous, ses humbles arpenteurs qui avons si souvent fait ses louanges. Nous tombons dans les bras les uns des autres émus par cette manifestation d’amour et nous nous promettons de fêter dignement  l’événement une fois arrivés dans la plaine. Gaïa notre planète, mère des montagnes,  en sera d’autant plus heureuse que c’est elle qui produit les nectars qui serviront à célébrer cet heureux événement.  Nous appliquerons au demeurant la devise des vrais montagnards « Ne laisse jamais passer l’occasion de faire la fête car ta vie passera comme neige au soleil »

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Et c’est donc dans la joie que notre périple se termine, heureux montagnards auxquels la montagne a ouvert son cœur !

 A la prochaine.....

PS : Pour ceux qui seraient tentés par ces magnifiques ascensions, renseignez vous auprès de Patrick Cortade gérant du refuge de l'Etang de Pinet 

Texte & Photos Ulysse (sauf les 11ème et dernière)