suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/08/2014

Voulez vous voir la vie en rose…?

 

Bien que l'on soit au mois d'août, vous avez été des milliers à me  suivre sur les sentiers du Caroux et de l'Espinousse couverts de bruyères.  Pour vous remercier je vous convie à une dernière balade en ces lieux enchanteurs, avant que le soleil n'ait consumé cette splendeur. J'ai pour l'occasion titillé ma plume un brin paresseuse afin qu'elle vous ponde dans la douleur - je vous demande donc d'être indulgents - quelques quatrains pour vous accompagner en chemin. 

 

Bonne balade.....

bruyère,caroux,dieu,rose

 

Nous passons notre vie durant

A courir après l’argent

Je vous propose de faire une pause

Pour voir enfin la vie en rose…

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Pour cela partons au grand air

Afin d’ aller contempler les bruyères

Avant que tout ne se débine

Et qu’on ne les voit par les racines

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

En cette période estivale

Gaïa a mis sa robe de bal

Pour nous offrir une dernière danse

Avant que l’automne n’avance

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Sa robe a un décolleté profond

Qui laisse voir ses jolis tétons

Regardez les, mais ne touchez pas

Vous vous en mordriez les doigts !

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

 Car des escadrons d’abeilles

Y butinent pour en faire du miel

Et les impudents peloteurs

Comprendraient leur douleur

 

bruyère,caroux,dieu,rose 

Une vache a moitié assoupie

Se dit  « dieu ! que le Caroux est  joli ! »

Comme quoi il n’ y a pas que  les trains

Qui intéressent les bovins

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

 

 

On ne sait plus où donner des yeux

Tant le panorama est merveilleux

Et de surcroît tout ça est offert

Au « grand dam » des milliardaires!

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Car ce n’est pas sur le pont de leur yacht

Ou dans leur palace sur la Côte

Que de telles beautés, ils peuvent voir

Ces sinistres bouffeurs de dollars

 

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Hélas, cette beauté est condamnée

Car de conifères, cette armée

En grandissant fera de l’ombre

Des bruyères provoquant l’hécatombe

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

En attendant ce sort inéluctable

Célébrons ensemble l’ineffable

Beauté de cette mer de bruyères

Encerclant quelques ilots de pierres

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Cette rencontre magnifique

Entre bruyère et granit

Est elle le fruit du hasard

Où un dieu y a-t-il pris part ?

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Si la folie  des humains

Me fait douter d’un ordre divin

J’avoue que devant une telle splendeur

J’en cherche le créateur

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Car si le hasard fait bien les choses

Il y a une question que je me pose :

Comment le monde peut être si beau

S’il est né du chaos ?

 

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

On n’y trouve aucune faute de goût

L’harmonie règne partout

Sauf hélas là où l’humain

A posé la main !

(nous on n’y pose que les pieds !!!)

 

 

bruyère,caroux,dieu,rose

Mais notre virée se termine

Nous retournons dans nos chaumines

L’âme  et le cœur enchantés

De cette incomparable beauté

 

 Après cette balade sur les sommets je vous invite à un intermède tropico-musical en allant écouter ma dernière composition

"Mon verre de Ti Punch est vide..."

sur  mon blog  OLD NUT  

 

 

Photos & texte Ulysse (merci à  Marie pour ses idées sur la robe de bal et les abeilles butineuses)

 

 

 

 

 

08:52 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : bruyère, caroux, dieu, rose