suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/11/2009

Le temps passe, oh misère ! allons à Saint-Léon-sur-Vézère !

 

DSC07949.JPG



Notre vie est éphémère mais pris par le courant de nos affaires nous l’oublions trop souvent. Nous perdons ainsi notre temps et accordons de l’importance à des à des choses qui n’en valent pas la peine : comment sera la mode ce prochain printemps ? qui gagnera à sot lantha ? ou qu’a dit hier notre tsarounet Nicolaiev ?

Arrêtons un instant de courir et de ratiociner sur des questions sans intérêt avant que le destin ne glisse le tourbillon d’atomes que nous sommes sous le tapis de l’histoire et rejoignons le village de Saint-Léon-sur-Vézère pour nous y reposer et méditer.

Le parc du Château de la Salle qui se dresse au cœur du village depuis le XVème siècle où se marient harmonieusement ombres et lumières offre un lieu propice à la méditation : Qui de la limace ou de l’escargot a fait le meilleur choix , celui qui porte sa maison sur son dos et peut s’y réfugier en cas de sécheresse ou celle qui peut vagabonder plus librement mais s’expose à griller au soleil ? On peut considérer que chacun de ces choix présente des avantages puisque les deux espèces ont survécu jusque là . Mais probablement que l’homme a contribué à cette heureuse évolution en cultivant ses salades dont les deux espèces raffolent.

Ce qui nous amène à nous interroger sur la pertinence du mode de vie sédentaire pour lequel nous avons opté et dont profitent ignominieusement ces gastéropodes ? Mais ce dégât collatéral serait supportable si nous n’étions pas contraint de nous endetter à vie pour acquérir une cabane à lapins (qui eux aussi, au demeurant, bouffent nos salades !) où nous passons nos soirées devant la téloche, cette super machine à laver les cerveaux pour qu’ils soient plus réceptifs aux messages publicitaires.

On peut légitimement se demander si l’humanité ne serait pas plus heureuse si nous étions restés des cueilleurs chasseurs vivant sous des tentes éclairées par des feux de bois et la clarté des étoiles Les œuvres de Claude Lévi-Strauss qui vient de mourir nous interpellent sur ce point.

DSC07951.JPG

Certes je dresse un portrait caricatural de notre civilisation qui a su exalter les potentialités spirituelles de l’homme et a amené certains d’entre eux à détacher un instant leur regard de leur nombril ou de leur entrejambe pour regarder vers le ciel et dresser vers lui des prières de pierres que l’on nomme chapelles, églises, cathédrales, temples ou mosquées.

DSC07964.JPG


Et l’église romane de Saint-Léon-sur-Vézère, édifiée du XIIème, siècle est un magnifique exemple de cet élan spirituel. Hélas la religion qui a produit de tels chefs d’œuvre avait sa face d’ombre et a, dans les siècles qui ont suivi, appelé au massacre de ceux qui ne voulaient pas se soumettre à ses dogmes.

DSC07962.JPG


Aujourd’hui les églises alignent vainement leurs chaises où ne s’assoient plus guère que les touristes qui souhaitent se reposer. Au cours des siècles pourtant des milliers d’ouailles sont venus y prier, mais vu l’état du monde leurs prières sont manifestement restées vaines et les prieurs se sont lassés ! S’ils n’ont pas été exaucés, c’est que Dieu désespéré par l’homme a probablement changé de galaxie. Car s’il était encore parmi nous il ne permettrait pas qu’il soit bu sur terre plus de coca-cola que de vin, dont son cher fils nous a dit qu’il était son propre sang !

DSC07961.JPG


Il y a dans cette église une statue de vierge noire dont la présence honore la mémoire de ceux qui l’y ont mise. Voilà un sublime message adressé à tous les sinistres abrutis qui tabassent les gens de couleur par racisme, comme cela a été le cas récemment à Montauban. Ils ne savent pas ces crétins que nos ancêtres étaient noirs et sont venus d’Afrique. Dans leur cas, le gène de l’intelligence s’est manifestement perdu en route.

DSC07970.JPG


Et puisque nous ne sommes que poussière destinée à retourner à la poussière, allons faire un tour au cimetière à l’entrée duquel est dressé un crucifix en pierre séculaire. Ce crucifix fut l’objet d’un événement étonnant qui est conté en latin sur le tympan du portail de la chapelle édifiée à proximité. Ainsi en 1233 un mécréant qui avait décoché une flèche vers le crucifix tomba raide mort avec « le visage tourné derrière devant ». En 1890 quand son squelette fut exhumé, on découvrit qu’il avait effectivement le crâne retourné ! Avis aux blasphémateurs !

DSC07957.JPG


Mais avant que la faucheuse ne nous cueille, profitons autant que faire se peut de la vie. Puisque nous sommes condamnés à une existence sédentaire, les vagabonds n’ayant plus droit de cité dans nos sociétés « policées » (mot qui autrefois signifiait civilisé) et vidéo-surveillées, certains ont choisi de vivre dans cet élégant château de Clérans édifié au XVème siècle. Ils ont tenté de cacher leur « bonheur » en entourant le château d’un mur hideux, honteux sans doute de leur prospérité matérielle, alors que la crise sévit autour d’eux.

DSC07952.JPG


Mais, honteux, ils ne devraient pas être, car quelle personne sensée aimant la vie souhaiterait vivre dans un tel cercueil de pierres, quand d’aimables masures entourées de foisonnants jardins s’offrent à vos à vos pas et à vos yeux ?

DSC07967.JPG


D’ailleurs, ces deux aimables congénères attablés au bord de la Vézère ont compris où l’on avait le plus de chance de rencontrer le bonheur : on le croise souvent au bout d’un chemin de terre ou au bord d’une rivière dans ces endroits où seuls vos souliers ou un vélo peuvent vous emmener .

DSC08000.JPG


Puisque nous avons décidé de prendre un peu de bon temps, empruntons une vieille barque et laissons nous porter par le courant pour descendre jusqu ‘au village des Eyzies, haut lieu de la préhistoire.

Les grottes abondent dans ces falaises dans lesquelles nos ancêtres, qui vivaient entre 15.000 et 20.000 ans avant notre ère, se sont enfoncés de plusieurs dizaines de mètres, éclairés par de simples lampes à huile pour y dessiner et peindre de magnifiques scènes animalières.

On peut encore les contempler dans de rares grottes comme celle – magnifique- de Font-de-Gaume.

DSC09572.JPG


Quel était leur but, quelles étaient leurs pensées en réalisant ces peintures rupestres?. Croyaient-ils en pénétrant dans l’obscurité des grottes rejoindre l’au delà d’où ils pouvaient acquérir la maîtrise du monde animal en le dessinant pour s’assurer des chasses fructueuses ? Nous ne le saurons sans doute jamais et nous nous contentons d’admirer ces œuvres qui illustrent le génie que depuis l’aube des temps l’homme a manifesté.

Alors ne gâchons pas nos existences et tentons de vivre à la hauteur de ces ancêtres qui ont su produire des chefs d’œuvre dans un monde qui n’était qu’hostilité.

Cela dit, pour être honnête la sédentarité a du bon ! Sans elle je ne pourrais pas déguster, comme je vais le faire après avoir fini d’écrire cette note un « Dolce vitae » du domaine Ellul Ferrières (Coteaux du Languedoc), un vin de velours hautement civilisé !

A votre santé !

Texte & photos Ulysse (sauf la dernière qui est une reproduction d'une photo de Font-de-Gaume)