suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/07/2011

Périple dans la Chaîne des Puys (3ème partie)

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Le bulletin météo de ce matin est optimiste, c’est à dire, pour ceux qui ne connaissent pas l’Auvergne, que « de rares averses » sont annoncées pour la journée. Aussi, nous décidons de faire l’ascension du Pariou, dont le cône est l’un des plus beaux de la chaîne des Puys.

Pendant que nous cheminons à l’abri de la forêt dense qui recouvre les abords du puy, rappelons brièvement la genèse de cette zone volcanique unique en Europe. Ainsi ceux qui n’aiment pas marcher « pour rien » s’instruiront chemin faisant.

Sous la poussée de la plaque africaine, la plaque européenne s’est étirée et amincie conduisant à une remontée du magma sous-jacent. Les premiers épisodes volcaniques ont débuté il y a vingt-cinq millions d’années et ont conduit successivement à la naissance des volcans cantaliens : Puy Mary, Plomb du cantal, Puy Grioux (-13 à -3 millions d’années) puis de ceux du Mont Dore et du Sancy (-3 millions à -200.000ans) et enfin de la chaîne des Puys (-100.000 à - 8.000 ans).

La dérive des plaques continentales se poursuivant, un réveil des puys n’est pas exclu. Rappelons qu’à la fin du XVIème siècle des tremblements de terre ont fendu l’un des murs de la cathédrale de Clermont-Ferrand et dévasté Riom. Depuis des secousses de faible amplitude se font régulièrement sentir. Mais il ne semble pas, pour le moment, y avoir péril en la demeure.

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

De ces épisodes éruptifs, qui ont semé le chaos sur la terre, est né ce paysage unique qui séduit par l’harmonie et la douceur de ses lignes, étonnant paradoxe !

Cette sensation de paix est renforcée par la présence dans le cratère du puy d’un troupeau de moutons, armée docile et pacifique enrôlée pour le préserver de l’invasion de la forêt . Un berger et son chien confortablement installés dans l’herbe les surveillent  d’un œil (chacun !)

Qu’un seul mouton divague et  veuille aller brouter de l’autre coté du cratère, nos deux larrons sont vite à l’œuvre pour ramener l’imprudent dans le droit chemin.

Quel étonnant spectacle de voir alors le chien répondra fidèlement aux injonctions de son maître : « à gauche ! » « à droite » « descend » « remonte ». Ces chiens là sont admirables .

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Des blocs de lave parsèment le fond du cratère. Ils sont condamnés à rester sédentaires jusqu’ à la prochaine éruption, au contraire de ceux tombés sur les flancs du volcan et qui,  peu à peu emportés par l’érosion, voyagent.  Mais la nature les a  opportunément dotés d’un cœur de pierre qui les empêche de s’attendrir sur leur sort.

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Et c’est heureux, car fabuleux est le spectacle que l’on a de la rive nord du cratère et dont ils sont privés . On aperçoit ainsi  au premier plan, vers la gauche, le Puy des Gouttes couvert d’une toison de genêts en fleurs dont l’or est éteint par la couverture nuageuse.

 Derrière  se dresse l’aiguille de trachyte du Puy Chopine. Ce nom faussement aguicheur dérive de la dénomination ancienne « choupina » qui serait elle-même une déformation chuintée de « soupina » venant du gaulois « suppa » (lac) en référence à une mare (manifestement d’eau et non, hélas, de Saint-Pourçain !) qui existait autrefois au pied du puy et qui a disparu. A l’est on découvre le puy des Goules qui devance le grand Sarcoui.

 

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

 Après avoir dévalé la pente nord du Pariou, dont on aperçoit en arrière-plan le cône de scories rouges partiellement érodé,  nous entamons l’ascension des Petit et Grand  Suchet .

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Du sommet de ce dernier, on aperçoit le puy de Côme dont les flancs sont lentement recouverts par la forêt. La chaîne des Puys, qui a été classée en 2000 comme paysage exceptionnel à préserver, risque de perdre son originalité du fait d’une extension spontanée de la forêt. Seule une redynamisation du pastoralisme, permettrait de lutter contre ce phénomène, mais rares sont ceux qui veulent être berger aujourd’hui.

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Vers le sud nous jouissons (ce verbe est ici tout à fait approprié) d’une vue imprenable sur les Petit et Grand Puys de Dôme. Sans doute - comme je le fus -  êtes-vous surpris d’apprendre qu’il y a un petit Puy de Dôme. Il s’agit de cette modeste protubérance que l’on aperçoit sur le flanc nord de son faux jumeau.  De fait, ils ne sont pas nés à la même période. Le plus grand (1465m) n’a que 12 000 ans tandis que le petit (1265m) en affiche 42.000 !

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Redescendant des Puys de Suchet, nous longeons une coulée de lave malheureusement totalement refroidie et donc d’aucun secours pour réchauffer un peu l’atmosphère !

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Ces coulées de lave ont été exploitées comme carrière dès l’époque gallo-romaine et offrent ainsi des abris opportuns quand tombent les « rares averses annoncées par la météo.

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Nous regagnons le couvert de la forêt constituée de bouleaux  et d’hêtres vénérables.. L’un deux m’interpelle en me disant : « je t’ai entendu nous critiquer et dire que nous devenions envahissants mais il me semble que nous vous rendons aussi quelques services. Nous produisons l’oxygène nécessaire à la vie sur terre, nous enrichissons les sols avec nos feuilles mortes, nous les protégeons avec nos racines, notre canopée est un havre de biodiversité, nos fûts servent à la construction de vos charpentes et de vos meubles, notre bois mort vous permet de vous chauffer et nous vous abritons du soleil (les hêtres auvergnats ont de l’humour!) Pourquoi vouloir nous exterminer ? En nous éliminant vous coupez la branche sur laquelle vous êtes assis ! »

 « Il ne s’agit pas de vous exterminer car je sais trop les services que vous nous rendez mais de maintenir là où c’est nécessaire  la diversité et l’originalité de nos paysages. Nous avons certes besoin de vous mais aussi de vignes, de champs , de prairies , de landes, de garrigues qui permettent à des milliers de plantes, d’insectes et d’animaux de trouver un cadre propice à leur survie. »

 Mon discours semble le convaincre de mes bonnes dispositions à l’égard du peuple arboricole car il immobilise les branches qu’il agitait pendant notre altercation au dessus de ma tête cessant ainsi d’y faire tomber les gouttes de pluie dont ses feuilles étaient couvertes. A chacun ses moyens de défense ou de persuasion !

 

 

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

De fait, on ne peut qu’aimer les arbres qui jusqu’au delà de leur mort font preuve d’un altruisme exemplaire et offrent leur « chair » pour nourrir champignons, lichens ainsi qu’une myriade de bestioles qui les recyclent, contribuant au maelstrom éternel de la vie.

  

saint-pourçain,pui de côme,truffade,pariou

Revenus dans le confort douillet de notre Archipel, Aurélie nous régale d’une inoubliable « truffade » qui reconstitue nos forces pour les aventures du lendemain.

 A suivre….

 

Texte & Photos Ulysse (sauf la 9ème Marie B.)