suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2014

Pour 2015, je vous souhaite …..

 

CHER(E)S INTERNAUTES QUI PASSEZ PAR ICI,  JE VOUS SOUHAITE POUR 2015 :

 

  D’AVOIR BON PIED......

ba1.JPG

 

 

BON OEIL......

ba2.JPG

 

BON VENT......

ba3.JPG

 

 

DE L’AMOUR….

ba4.JPG

 

 

DU CIEL BLEU ….

ba4bis.JPG

 

 

UN ENVIRONNEMENT  AGREABLE …..

ba4ter.JPG

 

 

D’EVITER LES ECUEILS….

ba5.JPG

 

 

ET LES SITUATIONS INEXTRICABLES ….

ba6.JPG

 

 

DE NE PAS COURIR DE RISQUE INUTILE…..

ba6bis.JPG

 

DE NE PAS ETRE CONFRONTE A DES CHOIX CORNELIENS

DSC00003.JPG

 

DE N'AVOIR JAMAIS LE GOSIER SEC.....

ba7.JPG

 

ET DE QUOI VOUS SUBSTANTER…..

ba8.JPG

 

 

D'AVOIR UN TOÎT POUR VOUS ABRITER.... 

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

ET TOUJOURS  DANS VOS POCHES QUELQUES NOISETTES…..

ba.9.JPG

 

 

DE NE PAS NAGER EN EAU TROUBLE......

ba9.JPG

 

 

ET D’EVITER LE STRESS

ba10.JPG

 

 

DE GARDER L’ESPRIT LIBRE....

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

DE CONSERVER UNE CERTAINE HAUTEUR DE VUE

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

DE NE PAS ETRE MIS SUR UNE VOIE DE GARAGE

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

DE NE PAS VOUS METTRE A DOS VOTRE ENTOURAGE

ba13.JPG

 

ET D'AVOIR DE BONNES RELATIONS DE VOISINAGE.....

DSC03899.JPG

Panneau authentique photographié dans un village de l'arrière pays !

 

DE SAVOIR RIRE DE VOUS MËME

 

 

ba14.JPG

 

 

ET DE NE PAS VOUS ENDORMIR SANS AVOIR  PRIS PLAISIR A VIVRE CHAQUE JOURNEE

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur son blog musical OLD NUT pour écouter ma derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

   (cliquez sur le nom du blogs pour y accéder)

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE

 

 

 

14/12/2014

Rock and roll to Caissenols !

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Mes chers et fidèles lectrices et lecteurs qui savent que sur ce blog j’essaie d’honorer notre belle (et complexe) langue française, seront peut être étonnés, voire choqués, par mon titre en anglais. Mais en la circonstance, il traduit bien le parcours chaotique de notre périple vers le refuge de Caissenols, but de cette nouvelle randonnée. Une température ressentie de -7° est  annoncée par Météo France, qui, combinée à une tramontane prévue à 100 km/h, nous a conduit à prendre nos précautions et à emporter avec nous un peu de bois sec (il a beaucoup plu ces derniers temps dans le sud)  pour démarrer le feu, vu mon expérience désastreuse de la semaine passée (voir l’article précédent).

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Parvenus sur la Serre de More, nous découvrons le massif du Marcou dont le sommet est recouvert de neige. La Tramontane, fidèle à sa réputation,  tente de nous renverser à chaque fois que nous levons un pied pour faire un pas.  Nous vacillons plusieurs fois, le  chemin étant de surcroit parsemé de pierres instables. La bonne tactique est d’avancer en dansant avec le vent, en « rock and rollant » en quelque sorte. Mais, vu de derrière, je pense que l’on doit plutôt donner l’impression d’effectuer la danse des canards !

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Soudain, en amont sur le sentier, nous apercevons des mouflons qui n’ont pu percevoir notre odeur grâce à la Tramontane qui souffle vers nous. Ils nous regardent un instant, fascinés de voir des bipèdes en ce lieu avec un vent aussi violent. Nous croyons les entendre ricaner devant notre démarche chaotique, mais peut être est ce un effet des tourbillons du vent !

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Curieux mais pas téméraires et connaissant notre sinistre réputation de prédateur sans foi ni loi, ils décampent vite fait en se riant des difficultés du terrain et des éléments.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous parvenons enfin au bout de la serre de More et nous apprêtons à plonger vers le portail de Roquandouire, lieu qui devrait être moins exposé au vent. Le panorama qui s’offre à nous nous fait oublier le froid glacial qui mord le bout de nos doigts de mains et de pieds, la beauté étant un excellent anesthésique. Rares sont les endroits du monde (et pourtant j’en ai parcouru une bonne partie) qui, en un si petit espace, présente une telle variété de paysages.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous traversons le portail de Roquandouire, curiosité géologique résultant d’une plaque sédimentaire  dressée à la verticale par la poussée des Pyrénées il y a quarante millions d’années.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Les abords du torrent - bien nommé - de la Taillade que nous traversons témoignent des quantités monstrueuses d’eau qui sont tombées sur le Languedoc au cours des dernières semaines. Ce sont des dizaines de tonnes de troncs d’arbres et de branches qui sont allés ainsi s’échouer sur les plages du littoral charriés par les cours d’eau. Ce qui permet au demeurant à des artistes de génie comme James Doran-Webb de faire de sublimes sculptures avec ces bouts de bois « flottés ».

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Et nous voici en vue du refuge de Caissenols, notre Elysée, notre Taj Mahal, notre coin de paradis sur terre, réhabilité grâce au travail bénévole d’une association que je tiens une nouvelle fois à remercier pour le magnifique travail accompli, œuvre d’intérêt public. On donne la médaille du mérite ou la légion d’Honneur à des aigrefins ou des imposteurs qui ont dans leur manche quelques hommes politiques alors que ce sont des gens comme ceux là que l’on devrait décorer.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Maître Gibus n’a aucun mal à faire démarrer le feu et je l’observe attentivement moi qui ai lamentablement échoué la semaine passée. Il va falloir que je m’entraine si un jour je veux, comme  ce bon vieux Johny, « allumer le feu » au stade de France (là je fais référence à mon double Old Nut).

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Je sais, ce n’est pas sympa de ma part de vous mettre cette poêle  sous le nez alors que nous avons tout mangé, mais bon, c’est pour que vous compreniez mieux pourquoi on est prêts à affronter un froid aussi glacial !  C’est un plat « six étoiles » que les émirs de Barhein ou du  Quatar malgré leurs milliards ne pourront jamais s’offrir ! Il va sans dire que ce chef d’œuvre de la gastronomie gibussienne était d’accompagné d’élixirs adéquats : vin chaud et vin frais, la vie étant trop courte pour se priver un seul jour  !

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Mais voici venue l’heure du retour et nous nous remettons en route d’un train de sénateur selon la formule consacrée  (disons d’un sénateur qui ne serait ni ventripotent ni cacochyme, ce qui est une espèce rare car n’oublions pas que le mot vient du latin « senex » qui veut dire « sénile »,  heu !  pardon !  « vieux » !).

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous saluons au passage notre très vieux compagnon, l’arbre mort, qui continue de dresser vaillamment son squelette de bois vers les cieux, comme s’il adressait une prière au grand Manitou pour qu’il le réincarne en oiseau ou en mouflon afin qu’il puisse enfin partir à la découverte de ce magnifique pays qu’il n’a pu qu’apercevoir. J'en profite pour demander également  au grand Manitou qu'il donne un coup de pouce à mon ami Marc, que je salue au passage, afin qu'il puisse de nombreuses années encore venir, de sa lointaine Belgique, pour arpenter ces sentiers qu'il affectionne tant.

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous retraversons le portail de Roquendouire où la Tramontane s’engouffre avant d’escalader la serre de More par laquelle nous sommes arrivés ce matin.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Ne souhaitant pas participer à une nouvelle séance de « rock and Roll », nous empruntons un chemin beaucoup plus tranquille qui contourne la serre. N’ayant plus à nous préoccuper de préserver notre position verticale, nous pouvons  nous perdre dans nos rêveries et méditer sur la trace que laisseront nos vies sur cette terre. Compteront-elles plus que notre ombre qui caresse les cailloux sur notre passage ? Et les cailloux se souviennent-ils de nous ?

 

 

 J'ai posté la suite de ma visite "décoiffante " de Paris sur mon blog 

PIQUESEL 

 

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur mon blog musical OLD NUT pour écouter ma derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

  

 (cliquez sur le nom des blogs pour y accéder)

Texte & Photos Ulysse (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable) 

 

 

02/05/2014

A la recherche du trésor de Montferrand !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

 Chères lectrices et chers lecteurs d’Eldorad’Oc, vous avez demandé de nos nouvelles et bien nous voici, Emilie et Romain, descendus de la capitale pour purifier, dans les effluves garriguéennes du Languedoc, nos alvéoles pulmonaires polluées par les miasmes de l’air parisien.  Nous vous proposons aujourd’hui de faire  d’une pierre deux coups, ou plutôt d’une pierre deux (gros) cailloux,  puisque nous allons visiter deux châteaux.  Mais attention il ne s’agit pas de châteaux genre «  Moulinsart » (au demeurant fort beau)  pour touristes en tongs que l’on amène par cars jusqu’à la grille d’entrée. Ce sont des châteaux à la façon d’Eldorad’Oc où il vous faut crapahuter pour y accéder ! A vrai dire, nous on préfère parce que nous avons droit à des indemnités compensatoires du type « cookies au chocolat », canettes d’orangina, bonbecs, la dolce vita, quoi !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Le premier château où nous vous emmenons est celui de Viviourès qui  a été édifié la fin du XIIIème ou au début du XIVème siècle par Guillaume de Pian, ancien sénéchal de Carcassonne, sur le sommet de l’Hortus qui fait face au Pic Saint Loup.  Ses fortifications, qui ont été fortement endommagées par les intempéries,  ont encore néanmoins belle allure, un peu comme notre papi ….

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Arrivant au pied du château on se demande vraiment comment on va pouvoir y monter . Mais on sait bien que notre ancêtre ne nous a pas emmené aussi haut pour un pur exercice de contemplation. Sur Eldorad’oc c’est l’action avant tout …et on n’a pas intérêt à trainer !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Comme vous vous en doutez, il y a un passage qui contourne le pied du château et qui permet d’y accéder…

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

N’empêche que le contournement n’est pas de tout repos car au vu des murailles branlantes perchées au dessus de nos têtes on se demande si on ne va pas recevoir une pierre sur la cafetière ! Ce qui ferait du café très très serré !!

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Mais  nous arrivons sains et saufs à bon port,  sauf que deux cerbères  armés de hallebardes nous interdisent l’entrée… Bon, vous avez compris que nous sommes encore à un âge où les châteaux forts nous font fantasmer…!

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Des arbustes se sont  s’installés à l’abri des fortifications. Ils prennent néanmoins le risque d’être un jour  brisés par ces murs qui aujourd’hui les protègent du Mistral et de la Tramontane. Amis aujourd’hui, ennemis demain, tels sont les aléas de la vie et des cours de récré  !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Ces arbres confèrent au site un caractère éminemment romantique. La chanson du vent dans leurs hautes branches remplace le son des harpes et des violes qui devaient autrefois résonner dans les salles aujourd’hui désertées. Et oui malgré l’invention du Rap et du Hip Hop à l’école on nous parle encore, et c’est heureux , des troubadours !

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous imaginons les soldats postés à l’affût d’un éventuel assaut et nous sortons nos arcs imaginaires, ce qui nous procure bien plus de plaisir que n’importe quel jeu vidéo. Bon c’est vrai que nos parents un peu « vieux jeu »  ne nous laissent pas  vraiment le choix, mais un château fort en vrai, c’est vraiment EXTRA !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Malgré l’isolement des lieux, ceux qui y qui vivaient  ne devaient pas  s’ennuyer tant est somptueux le spectacle dont on y jouit et qui change en fonction des heures de la journée. Cela dit on veut bien reconnaître que de  regarder à la téloche « Les pirates des Caraïbes » ou le Seigneur des Anneaux » c’est pas mal non plus. Mais c’est super de pouvoir faire les deux !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous nous dirigeons maintenant vers le le Château de Montferrand situé sur les contreforts orientaux du Pic Saint Loup. Construit au début du XIIème siècle,  il a été confisqué par le roi de France au comte de Toulouse pendant l’infâme guerre contre les Albigeois (cathares). Il a ensuite successivement appartenu aux protestants puis aux catholiques pendant les guerres de religion.  Vous ne trouvez pas que les hommes sont un peu bêtes de se battre au nom d’un même dieu qui, s’il existe, doit s’affliger de leurs stupides querelles.

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

 

Après une heure de grimpette nous parvenons au pied des murailles plus ébréchées que celles de Viviourès. Il doit son triste état au  roi scélérat Louis XIV qui a donné l’ordre de le démolir. Heureusement la difficulté de la tâche a permis de préserver une partie des bâtiments. Finalement ce qui est ennuyeux dans l’histoire de France c’est le nombre de rois ou de présidents fous, débiles, corrompus ou stupides que l’on y croise !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Soudain une voix nous hèle. Nous apercevons alors sur le bord du chemin un personnage qui prétend être le comte de Melgueil qui, selon ses dires, aurait édifié le château.  Il y aurait enfoui un trésor dans un souterrain de l’une des salles – sans se rappeler précisément laquelle - mais ses jambes atrophiées l’empêchent d’aller le récupérer. Il a attendu, nous dit-il, que des enfants passent en ces lieux pour leur confier son secret, car il ne fait pas confiance aux adultes.  Il n’a pas tort car c’est vrai qu’ils ne sont pas toujours fiables, vu qu’ils s’autorisent des choses qu’ils nous interdisent de faire : par exemple se gaver de bonbons ou de chocolat !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Excités par l’idée de chercher un trésor nous nous précipitons vers le château et pénétrons dans son enceinte.

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

 

Le château est effectivement en piteux état mais le site est grandiose avec en enfilade une vue sur le bec rocheux du Pic Saint loup.

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Notre papi nous a expliqué que le Pic Saint loup est né du renversement à la verticale du plateau sédimentaire laissé par une ancienne mer lorsque les Pyrénées se sont soulevées il y a quarante cinq millions d’années en chamboulant tout le sud de la France (enfin ce n’était pas la France à l’époque !)

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Et nous apercevons en face sur la falaise de l’Hortus le château de Viviourès où nous étions quelques heures avant. Nous sommes à vrai dire admiratifs du chemin que nous avons parcouru en une seule journée ! J’espère que vous l’êtes aussi chères lectrices et chers lecteurs, même si entres les deux on a pris la voiture, mais bon il faut quand même  y grimper aux deux châteaux !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous explorons les salles les unes après les autres en jetant un œil inquiet aux murs et plafonds dont les pierres disjointes ne nous inspirent guère confiance. Notre vie, qui promet d’être encore longue, vaut plus qu’un trésor ! D’autant plus que nous n’avons pas encore de descendants qui pourraient en hériter !

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous apercevons un premier souterrain dont l’aspect est peu engageant…. Mon frère est très hésitant pour s’y engager 

 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Mais prenant son courage à deux mains et surtout poussé par dans le dos par mes soins , Romain s’y engage et je le suis à distance,  tous deux alléchés à l’idée, si jamais nous trouvions le trésor, de pouvoir faire une razzia chez Haribo!  (les grands c’est chez Ferraillerie, Merdecédès ou Cuitons qu’ils vont, à chacun ses folies !)

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Après avoir cheminé dans plusieurs salles, le cœur battant, nous finissons par tomber sur un passage au ras du sol qui doit mener au trésor. Mais ni l’un ni l’autre n’avons le courage de ramper pour aller le vérifier surtout que nous n’avons pas de lampe de poche. Nous demandons alors à papi qui  refuse d’y aller prétextant que l’histoire du comte de Melgueil n’est que calembredaine (un mot que l’on ne connaissait pas mais que l’on a compris rien qu’à voir sa mine). Bon maintenant que vous connaissez l’endroit, si vous avez un jour le courage d’y aller nous comptons sur votre honnêteté pour partager le trésor. Si vous le trouvez, faites le savoir à notre papi qui nous transmettra l’info. Nous acceptons les chèques . 

 

viviuorès,montferrand,louis xiv,sarkozy,hollande

Nous redescendons du château le cœur dépité mais comptant sur vous si jamais un jour vous trouvez le trésor pour nous faire signe !

A la prochaine !

 

PS: Je vous invite également à aller à suivre la suite de nos aventures "décoiffantes" à Karukera sur mon blog PIQUESEL et écouter ma dernière composition "Ainsi va le monde... sur  mon blog musical OLD NUT (cliquez sur les noms des blogs pour y accéder).

 

Puisque vous appréciez mon blog , vous aimez à priori la nature, aussi je vous invite à voir ICI cette époustouflante vidéo sur la traque d'un écureuil par un rapace : 3minutes 30 d'émotion et de bonheur !

 

Photos & Texte Ulysse (ce dernier pour le compte d’Emilie et Romain repartis vers Paris)   

21/09/2012

Images de Corrèze et de Dordogne

 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Après avoir visité Collonges la Rouge  nous arrivons à Curemonte, la blanche, ce joyau médiéval situé sur un promontoire qui domine les vignobles vallonnés de Branceilles. Et oui, on fait du vin en Corrèze et du bon, notamment à la cave au nom évocateur  des «  Mille et une pierres »  car son vignoble s’étend sur des coteaux couverts de cailloux blancs.

Il faut goûter en particulier au vin « paillé » issu d'une tradition du Moyen-Age. Les meilleures grappes sont récoltées à la main, puis  déposées sur des clayettes avant d’être mises à sécher dans des locaux aérés.  Lors du passerillage, le raisin se déshydrate et se concentre en sucre et en arômes.  A l’approche de Noël, les raisins sont pressés, le Vin Paillé est ensuite élevé pendant deux ans minimum. Appelé aussi « Miel des Muses », ce vin peut être servi en apéritif, en accompagnement de foie gras… Un vin idéal pour les fêtes à venir .

Héritage de son prestigieux passé, Curemonte possède rien moins que trois châteaux, trois églises, sept "maisons nobles", une halle, ainsi qu’un bel ensemble de maisons rurales ayant conservé leur authenticité. L’un des  châteaux a été construit au milieu du XVIème siècle par Jean de Plas qui fut, excusez du peu,  ambassadeur de Louis XII et de François 1er en Ecosse. Cela devait être pittoresque  d’entendre annoncer à la cour d’Ecosse la venue de l’ambassadeur par un « Mister Plas from Curemonte »

C’est dans ce château que Colette s’est réfugiée pendant l’exode pour y écrire son livre autobiographique « Journal à rebours » dont je vous invite à lire ce délicieux extrait. Quelle langue ! Quelle concision et limpidité dans le style dont pourraient s’inspirer certains abscons et besogneux écrivaillons d’aujourd’hui.

 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Ce village est à l’écart des circuits touristiques et l’on peut tranquillement déambuler dans ses ruelles pour admirer ses richesses architecturales, telle que son église romane du XIIème siècle munie d’un clocher-mur appelé aussi clocher-peigne. 


 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

On découvre dans cette église un étonnant retable du XVIIème siècle qui n’est pas un chef d’œuvre, certes, mais qui surprend et séduit par ses couleurs vives et son style « sud américain ». Au risque de choquer les croyants, je dirais que la scène est presque festive et que l’artiste semble avoir été plus soucieux de montrer ses talents de coloriste que d’exprimer de la compassion à l’égard du Christ et de Marie. 

 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Les villas contemporaines construites sur les flancs de la colline respectent le style des maisons du village pour en préserver l’harmonie. On ferait bien de s’en inspirer dans  mon département l’Hérault où prolifèrent des lotissements sans âme et sans unité entourés d’hideux murs en cairons bruts. 


 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Nous voici au pied du village de Turenne dont le château domine les maisons disposées en amphithéâtre sur les flancs abrupts d’une colline. Son nom lui vient d’ailleurs du terme celtique « turra » qui veut dire hauteur. C'est un lieu de séjour idéal pour visiter la région et si vous êtes à la fois gourmet et romantique  (et vous l'êtes puisque vous lisez mon blog) je vous conseille de faire une halte à la Maison des Chanoines, magnifique demeure du XVIème siècle transformée en hôtel de charme.


curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Les vicomtes de Turenne, dont on voit ici les ruines du château, ont compté quelques hommes illustres : tout d’abord Henri de Bouillon, lieutenant d’Henri IV et chef des Huguenots du Limousin et  surtout son fils le « grand » Turenne, maréchal de France, aux faits d’armes légendaires, et qui sauva maintes fois le royaume.

Un troisième « Turenne » est également célèbre, mais pour de mauvaises raisons : il s’agit du frère aîné du maréchal qui, lorsqu’il hérita de la vicomté, organisa une fête d’une telle munificence qu’elle resta dans les mémoires sous le nom de « semaine folle de Turenne » et qu’il fallut prélever l’équivalent de deux années d’impôts pour rembourser les dépenses occasionnées. 

 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

On ne peut traverser la Dordogne sans visiter Sarlat-la-Canéda, capitale du Périgord Noir, dont les ruelles médiévales sont  bordées d’hôtels particuliers de style gothique ou renaissance, d’églises, de belles demeures « bourgeoises » et d’une multitude de restaurants, passés maîtres dans l’art de cuisiner la truffe et le foie gras.


 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

On y vient des quatre coins du monde et on y voit même des volailles qui,  à leurs risques et périls, ne peuvent résister à l’attrait de visiter ce temple de la gastronomie où elles sont à l’honneur.

 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

La densité des visiteurs est telle qu'il faut parfois jouer des coudes pour avancer dans ses ruelles étroites. Certains d'entre eux feraient bien d'être sur leurs gardes car leur tenue vestimentaire laisse voir des cuisses, des magrets et des manchons qui pourraient intéresser des restaurateurs du genre de ceux qui officiaient à la célèbre Auberge Rouge.

Mieux vaut d’ailleurs y aller hors saison si l'on veut pouvoir faire ses emplettes sur le gargantuesque marché  qui s’y tient tous les matins. Un « must » pour les gourmands est de faire le « marché au gras » (où, je vous rassure, les minces sont également admis) qui se tient tous les jours de décembre à février sur la grand place.

 

curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Beaucoup plus calme et bercée par les flots bleus de la Dordogne, voici Bergerac, aussi  plaisante à visiter que le vin qui porte son nom l’est à boire. Je vous recommande, en  particulier, ceux produits par le Château de la Jaubertie qui appartient à des anglais. S’il est un  domaine dans lequel on peut faire confiance aux représentants de la perfide Albion c’est bien celui du vin. Bergerac est aussi  - hélas - la capitale française de la culture de l’herbe à Nicot,  « but  nobody’s perfect!».


curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Sur la place qui jouxte l’église St Jacques se dresse la statue de Cyrano de Bergerac qui n’a pourtant rien à voir avec cette cité. En effet le personnage créé par Edmond Rostand est inspiré d’un écrivain du XVIIème siècle, Hercule Savignin Cyrano de Bergerac, qui est né à Paris. Le terme « Bergerac » accolé à son nom vient de la dénomination d’une parcelle de terre possédée par sa famille, dans la vallée de Chevreuse .

La ville s’est ainsi approprié ce héros, kidnapping que l’on veut bien lui pardonner car elle rend ainsi service à la littérature en immortalisant ce personnage dont la tirade du « nez » est un monument ! En voici les premiers vers à écouter en dégustant  un verre….. de Bergerac :

 

Cyrano répond au Vicomte qui lui a dit que son nez était…très grand :

 

Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !


On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme..

En variant le ton, —par exemple, tenez :


Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez,


Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! »


Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :


Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »


Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !


Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »


Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?


D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »


Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux


Que paternellement vous vous préoccupâtes


De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

 ……..la suite à écouter ICI dite par Gérard Depardieu


curemonte,bergerac,sarkozy,sarlat

Le charme de Bergerac tient beaucoup au fait qu’il s’agit d’une ville-port dont les maisons s’étagent sur les rives de la Dordogne. Elle a longtemps été un grand centre de batellerie et sa bourgeoisie a d’ailleurs fait fortune dans le commerce fluvial du vin et du tabac qui a prospéré jusqu’à la crise du phylloxera et le développement du chemin de fer.

Aujourd’hui les gabarres ne transportent plus que les touristes qui viennent goûter à la douceur de vivre de cette magnifique région. D’ailleurs une gabarre est à quai qui vous attend……

 Texte  & Photos Uysse

(Toute reproduction interdite sans autorisation de l’auteur)