suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2015

Grandiose est le spectacle au cirque du Brias !

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Aujourd’hui je fais une infidélité aux monts du Haut Languedoc pour vous emmener sur le causse du Larzac. Nous partons de Tournemire, petit village blotti au pied du cirque du Brias, nom qui lui vient de la petite rivière souterraine qui en sort sur sa façade nord–est. Mes compagnons de rando que vous apercevez, guère plus gros que des fourmis, sur le chemin qui grimpe vers le plateau, vous donnent une idée de la taille de ce grandiose amphithéâtre minéral. 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Ce cirque résulte de l’érosion de roches sédimentaires laissées par l’ancêtre de la mer Méditerranée qui recouvrait la région il y a plus de cent millions d’années. La nature dolomitique de ces roches, constituées d’un double carbonate de calcium et de magnésium dont la solubilité varie, explique ces reliefs ruiniformes qui nous donnent le sentiment, par endroits, d’être au pied des remparts d’un formidable château.

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Après avoir ahané sur l’étroit sentier qui mène au sommet et laissé au passage quelques décilitres de sueur qui ont poursuivi l’érosion du cirque (bon, là je galèje, mais les ahans eux étaient réels !) nous parvenons sur le plateau du Causse d’où la vue vertigineuse nous récompense de nos efforts. Quand on voit ainsi le chemin parcouru, un sentiment de fierté et de plénitude nous envahit.  La marche est une activité simple à la portée de tous qui porte en elle sa récompense.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

En longeant le bord du plateau nous découvrons Tournemire et la vallée du Soulzon, petite rivière dans laquelle se jette le Brias. Dans le damier irrégulier des prairies entourées de haies d’arbres, on aperçoit, minuscules silhouettes, quelques vaches qui ont un sort autrement plus heureux que celles qui sont parquées dans l’enfer des fermes industrielles. Ces dernières sont une pure abomination qui, outre la souffrance animale qu’elles occasionnent, conduisent à un désastre écologique. Après cette imprécatoire digression, j’en ferai une autre plus paisible sur ces étonnantes marnes grises érodées que l’on aperçoit sur les collines qui nous font face et qui remontent au jurassique inférieur, soit environ 200 millions d’année. La rando, source de joies et d’épanouissement, est aussi une formidable machine à remonter le temps !

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

La mine réjouie de mes compagnons du jour témoigne du bonheur qu’il y a à naviguer ainsi par monts, plaines et vaux avec la nature pour seul horizon, loin de l’asphalte et du béton qui constitue généralement le décor familier de nos vies.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Cette vue générale du cirque vous montre ce qu’une minuscule rivière, le Brias a pu accomplir avec le temps. Sans doute son cours a-t-il été plus torrentiel au cours des âges, ce qui a lui a facilité la tâche. En découvrant l’ampleur du cirque, me revient en mémoire la morale de la fable « Le lion et le rat » de la Fontaine : « patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ». C’est un peu la devise du marcheur qui en mettant calmement et sereinement un pas devant l’autre peut faire en deux ans le tour de la terre et parcourir en un peu moins de vingt ans la distance qui sépare la terre de la lune. Cela dit mon esprit n’a pas besoin d’autant de temps pour s’y rendre, il y a même une résidence secondaire !

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

La pluie et le vent ont sculpté, sur le rebord de la falaise, une gargouille au visage bienveillant qui sourit d’aise à la vue du magnifique paysage qui s’offre à ses yeux. Les paysans d’autrefois avaient une profonde connaissance des lois de la nature et en respectaient les contraintes et les nécessités. Ainsi ont-ils bordé leurs parcelles d’arbres les protégeant du vent, du ruissellement de l’eau et servant d’abris à des oiseaux mangeurs d’insectes ou de petits mammifères. Cette connaissance et ce respect ont été, en d’autres lieux, perdus ; l’arrogance, l’ignorance et la cupidité l’ont emporté, les haies ont disparu et les sols ont été asphaltés ou bétonnés, conduisant aux catastrophes qui sévissent ici et là dorénavant chaque année.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

En admirant ce paysage façonné par des siècles d’exploitation humaine, on se dit que notre pays est un paradis dont nous devons prendre soin et veiller à le perpétuer pour que les générations futures puissent en jouir et bénéficier de ses fruits. Mais ce paradis dépend d’un environnement plus global qu’il faut préserver et je vous invite à cet égard à regarder la vidéo que Nicolas Hulot a réalisée sur le sujet.

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Après notre pique-nique pris en contemplant ce paysage, nous nous installons dans les bras de Morphée et nous octroyons une sieste bien méritée.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Un vautour qui passait par là, voyant nos corps immobiles s’imagine sans doute un instant qu’il s’agit de carcasses dont il va faire un festin, mais nous entendant ronfler il déchante vite et poursuit son vol dépité.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Nous nous remettons en route et allons jeter un œil à la magnifique ferme caussenarde des Fournials, que l’on peut louer pour y passer quelques jours, dépaysement et tranquillité garantie !

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

On y trouve alentour une vieille charrue rongée par la rouille et envahie par les herbes, témoignage de l’activité humaine qui animait autrefois ce lieu.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Puis nous redescendons par un chemin creusé par les anciens dans le flanc de la falaise, un peu inquiets qu’une roche ne nous tombe sur le carafon.

  

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Mais nous arrivons sains et saufs à Tournemire et passons avec regret devant la boulangerie fermée du village car la vue des miches exposées en vitrine  fait naître en nos estomacs l’envie d’y goûter ! Il n’ y a pas d’âge pour faire « quatre heures » surtout quand on a bien marché !

 

  ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter les chansons que j'ai composées  qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE

03/11/2012

Prenez votre sac et suivez nous sur le Larzac !

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Votre pouvoir d’achat diminue aussi vite que les jours raccourcissent, l’entreprise dans laquelle vous bossez file un mauvais coton, le pays va à vau-l’eau et la terre elle même ne tourne plus très rond. Pour couronner le tout, chers lecteurs,  vous avez des trous à vos chaussettes et quant à vous, chères lectrices, vous n’avez que des vieilles fringues de l’année dernière  - crise oblige - à vous mettre (mais on vous aime quand même). Bref votre humeur est maussade et mieux vaut donc ne pas vous marcher sur les pieds. Et si justement vous alliez faire marcher vos pieds pour oxygéner vos idées noires et  voir la vie en rose. Mais où, me direz vous, trouver un endroit dépaysant, facile d’accès et qui n’implique pas d’être un sportif de haut niveau ou un adepte de l’EPO ?  Je vous réponds : prenez votre sac et suivez nous sur le Larzac !

Nous partons du Caylar, modeste village situé à 780 mètres d’altitude en empruntant l’un de ces antiques chemins bordés de buis qui nous protègent l’été de la fournaise solaire et l'hiver du vent glacial et devaient, autrefois, servir également à canaliser les troupeaux de moutons lors de leurs déplacements. Ils prospèrent en ces lieux car c'est l'un des rares végétaux à supporter les excès de chaleur, de froid et de sécheresse que connaissent ces terrains calcaires perméables. Le buis développe, en effet, d'importants réseaux de racines capables de rechercher la moindre trace d'eau dans les fissures de la roche et les zones souterraines d'argile. En outre, les produits de sa taille servaient de litière aux moutons et les feuilles du buis jouaient le rôle de bons additifs aux fumures.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

L’haleine humide de la Méditerranée, située à vol d’oiseau à 70kilomètres, au contact de la langue froide de la nuit caussenarde, orne la végétation de myriades de gouttes de rosée qui se gavent des photons généreusement dispensés par le soleil matinal.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Cette rosée confère ce matin au paysage une aura de douceur trompeuse, car nous sommes ici dans un pays aride et rude, brûlant l’été, glacial l’hiver,  où les plantes trouvent difficilement de quoi se nourrir et se désaltérer dans le sol calcaire poreux comme du buvard. En ces lieux, rares sont les grands arbres et quand ils meurent ils sont aussitôt colonisés par des lianes qui se nourrissent de leur cadavre. Ainsi va toute vie dont la fin permet l’émergence d’autres vies, dans un cycle perpétuel auquel nous participons.  N’ayons pas peur de  notre mort, qui n’est que le début d’une autre histoire.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Ce calcaire poreux est aussi soluble dans l’eau que le sucre . Le causse du Larzac est ainsi parsemé de reliefs ruiniformes, œuvres extravagantes du soleil et de la pluie.


 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

On vient ici pour se repaître d’espaces infinis où les chemins semblent mener jusqu’au bout du monde et où les nuages, venus de la mer, se traînent alanguis, plaqués vers le sol par l’air froid descendu du nord.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Ces étendues aujourd’hui désertes furent autrefois habitées, comme en témoignent les magnifiques maisons caussenardes que l’on trouve ici et là, à demi enfouies sous la végétation.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Les cieux, eux, ne sont pas vides : nous y voyons soudain évoluer,  dans un majestueux ballet, des vautours fauves qui apparaissent et disparaissent en un clin d’œil sans même que bouge l’une de leurs plumes.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Nous sommes intrigués de  voir tourner au dessus de nous  ces magnifiques oiseaux exclusivement charognards. Certes, nous ne sommes plus de la première jeunesse, mais notre chair est encore « fraîche » si je puis dire !

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Qu’est ce donc qui les attire en ces lieux, nous permettant d’admirer leur magnifique « voilure » qui les rend maîtres des cieux ?

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Peut être espèrent-ils que l’un de ces moutons qui paissent à proximité se gave d’herbes et meurt d’apoplexie. Et ce ne sont pas les deux Border Collie qui les gardent qui vont les effrayer, car ces chiens excellents gardiens et rabatteurs sont assez craintifs.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Ceux qui redoutent les côtes ne peuvent qu’apprécier  le causse du Larzac car, outre sa beauté sauvage,  les pentes n’y sont que de quelques degrés, jamais plus en tout cas que ceux qu’affichent les flacons que nous portons dans nos sacs en prévision du pique-nique.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Nous arrivons en vue de l’une des merveilles architecturales du Causse : la cite fortifiée de La Couvertoirade bâtie par les templiers et que les lecteurs et lectrices  qui me suivent fidèlement ont déjà visitée en ma compagnie.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Nous traversons rapidement le village d’autant que notre horloge interne nous signale qu’il va être temps de déjeuner. Entre un festin de vieilles pierres et un sandwich au pâté cévenol truffé aux châtaignes le choix est vite fait quand midi sonne !

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Nous décidons d’aller pique-niquer au pied du moulin du Rédounel qui domine le village afin de pouvoir, tout en dégustant de substantifiques nourritures terrestres, régaler nos yeux et notre âme d’un somptueux panorama. Et il est vrai que la marche en ce beau pays est ce qui permet le mieux d’entretenir son corps et d’enrichir son esprit, tant sont innombrables les merveilles de toutes sortes que l’on y croise sur les chemins…ou parfois en dehors !

  

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Nos agapes achevées, nous prenons le chemin du retour  par un sentier idéal ! Tout y est : un profil horizontal, un sol confortable,  des haies d’arbustes dont les frondaisons légères laissent passer des confettis de lumière et qui nous contraignent à marcher en file indienne, condition propice au mutisme et à la méditation (dernier critère qui peut, j’en conviens, ne pas convenir à certain(e)s !)


larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Le calcaire du Causse provenant de sédiments abandonnés par une ancienne mer qui s’est ensuite transformée en marécages, on y trouve des crocodiles fossilisés qui peuvent effrayer les promeneurs non avertis .

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Certains tenteront de vous faire croire que l’on y trouve également des chiens de berger fossilisés….

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

…ainsi que des moutons ! Mais riez leur au nez car tout le monde sait que le processus de fossilisation demande des millions d’années et qu’il s’agit ici de simples sculptures ruiniformes nées de la pluie et du vent. Jamais, au grand jamais chers lecteurs et lectrices, je ne vous ferais l’injure de vous faire  prendre des vessies pour des lanternes !

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

Nous voici de retour au Caylar où nous ne manquons pas d’aller contempler l’arbre sculpté sur la place du village. Il s’agit d’un orme centenaire mort de la graphiose et qui a été sculpté en 1987  par Michel Chevray,  qui a représenté sur son tronc et ses branches les animaux et les habitants du Larzac ainsi que des éléments symboliques comme  la vie et la mort.

 

larzac,le caylar,orme,vautour fauve

L’une des plus belles scènes représente ce vieux berger avec, au dessus de lui, une jolie femme nue que l’on suppose être dans ses rêves. Que celui qui n’a jamais fait de rêve semblable lui jette la première pierre ! Vous aurez un bel aperçu des autres scènes sculptées sur cet arbre magnifique en cliquant ICI


Texte & Photos Ulysse