suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/11/2015

L'automne a descendu à pas de loup...(2ème partie)

 
 
 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08818.JPG


Les vagues de couleurs chatoyantes,

Montent à l'assaut des collines,

Et leurs couleurs illuminent,

La campagne environnante.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08855.JPG


Ici et là de tortueux oliviers,

Arborent leur chevelure verte,

Qui a l'automne fièrement tiennent tête,

Au coeur des vignes ensanglantées.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08900.JPG


Au loin les montagnes bleues,

Forment un imposant rempart,

Aux brumes et brouillards,

Prêts à éteindre ce feu.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08873.JPG


Par milliers les rangées de ceps,

Forment leur bataillons,

Qui plongent dans les sillons,

Leurs corps noueux d'ascètes,

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08911.JPG



Parfois une vigne abandonnée,

Dresse sa chevelure hirsute,

D'herbes folles sur une butte,

Que le soleil vient caresser.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08934.JPG


Et quand le jour se défile,

Les bosquets de pins sombres,

Déploient lentement leurs ombres,

Qui se mêlent au sang des vignes.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08930.JPG


Avant de tirer leur révérence,

Les derniers rayons du soleil,

 Folâtrent au milieu des treilles,

Pendant qu'au loin la nuit avance.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08915.JPG


 FIN

 

*******

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont les trois dernières "Gaïa Blues" "Un monde meilleur" et "J'aimais" sont consacrées à l'état alarmant de notre chère planète sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur

DEEZER

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical

OLD NUT

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

 

Texte & photos Ulysse

14/11/2015

L'automne a descendu à pas de loup..(reprise d'archive)..(1ère partie)

 
 
Il n' y a pas de mots pour qualifier l'horreur barbare qui a
frappé notre pays, mais ceux qui ont commis ces actes ne nous feront jamais renoncer à nos valeurs qui prônent l'égalité, la fraternité et la liberté !
 
 
 
 
 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08809.JPG
 
 


L'automne, ce vieux croquemitaine,

A descendu à pas de loup,

Les pentes du Mont Vissou,

Pour arpenter les plaines.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08752.JPG



Il a d'abord mis le feu,

Aux frondaisons des platanes,

Qui indolents se pavanent,

Le long des chemins creux.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08760.JPG



Puis il a couru dans les vignes,

Immense patchwork végétal,

Qui des montagnes à la mer s'étalent,

En entrecroisant leurs lignes;

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08802.JPG


Il a alors semé dans leurs rangs,

Des bouquets d'arc en ciel,

Des copeaux de soleil,

Des poignées de rubis, de safran.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08806.JPG


De cette mer or, pourpre et vermeille,

Surgit parfois un modeste mazet,

Orné de son verdoyant cyprès,

Comme un droigt dressé vers le ciel.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08837.JPG



A SUIVRE.........

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur

DEEZER

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical

OLD NUT

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

 

Texte & Photos Ulysse

30/08/2013

Géomètres-poêtes nos ancêtres ?


Devançant les oiseaux migrateurs,
Je suis parti vers d'autres cieux,
Mais ne soyez pas marris chers lecteurs,
Ceci n'est pas un adieu !


(Reprise d'archive)
DSC08457.JPG

C'est toujours pour moi un magnifique et étonnant spectacle que de contempler d'une hauteur la disposition des cultures..

DSC08475.JPG

Ces champs et vignobles qui couvrent plus de 40% du pays d'Oc ont été façonnés par l'homme au moyen d'outils rudimentaires aidés de la force animale il y a plus de deux millénaires. Dans les zones caillouteuses, ce défrichement a représenté un travail titanesque et la manipulation de millions de tonnes de pierres qui ont été utilisées pour bâtir les murs de soutiens des terrasses et les habitations.




DSC08471.JPG

Et toujours je m'interroge sur les règles et les contraintes qui ont conduit à déterminer leurs formes et leurs tailles si diverses.


DSC08472.JPG

La loi du "premier arrivé" puis celle du plus fort ont du jouer un rôle essentiel conduisant à la naissance de « potentats » puis de seigneurs locaux. Ainsi nos sociétés dites "modernes" ont elles été fondées sur l'appropriation et la violence, alors que des sociétés dites "primitives" connaissent encore la propriété collective et la solidarité. Mais ces dernières sont hélas menacées.


DSC08811.JPG

Mais si ces facteurs peuvent expliquer l'importance des parcelles, ils ne rendent pas compte de formes tourmentées qu'elles ont parfois. Car comme ces photos l'illustrent ceux qui ont les premiers défriché ce pays avaient un sens de la géométrie pour le moins pittoresque...


DSC08813.JPG

Pourquoi, en effet, ces arrondis, ces décrochements, ces rétrécissement que les particularités du terrain ne semblent pas justifier ?



DSC08814.JPG

Pourquoi ces intrusions irrégulières dans le manteau forestier ou dans la garrigue ? Nos ancêtres étaient-ils facétieux ou poêtes et mettaient-ils ainsi dans leurs cultures la fantaisie qu'ils ne trouvaient pas dans leurs vies ?


DSC08817.JPG

Ou peut être laissaient-ils leurs chevaux ou leurs boeufs de labour décider pour eux de la forme des parcelles et dès que la terre se faisait plus lourde ou qu'une grosse pierre obstruait le passage, ceux-ci faisaient un détour ?


DSC09079.JPG

Ou bien alors étaient-ils joueurs et pariaient ils le soir à la veillée en jouant aux dés des petits bouts de leurs parcelles, ce qui a conduit peu à peu à ces étonnants patchworks.



DSC06454.JPG

Quelle qu'en soit l'origine, ces patchworks contribuent aujourd'hui grandement à la beauté des paysages de nos régions. La diversité des cultures ou des cépages qui les couvrent offrent en toutes saisons un kaléidoscope de couleurs et d'aspects. Mais le mitage des terrains dû à l'urbanisation rampante et les campagnes d'arrachage de nos vignes imposées par les technocrates de l'Europe (alors que le monde entier se met à boire du vin) risquent de détruire à jamais ce merveilleux manteau d'Arlequin qui couvre notre pays.


Alors arrosons de bon vin nos oesophages pour sauver nos paysages !


DSC06453.JPG



Texte & Photos Ulysse


14/03/2009

Entre vignes et amandiers....

DSC00056.JPG


Les revues des agences touristiques nous font rêver pour mieux nous appâter en nous montrant des

paysages ou des lieux grandioses ou idylliques: Grand Canyon, Taj Mahal, plages de Bali, Temples d'Egypte,

etc...Certes ces lieux méritent le détour mais le problème souvent est que nous sommes des milliers à les visiter en

même temps et que ces marées humaines en gâchent la beauté et font obstacle à leur sereine appréciation.


Or j'ai la chance de disposer à ma porte de lieux offrant une beauté simple magnifiée par le fait que je peux en

jouir en toute intimité. Ces lieux ordinaires mais magnifiques nous les avons déjà visités ensemble : il s'agit de

la garrigue de Castelnau de Guers. A cette saison où les amandiers, sentinelles du printemps, illuminent le paysage,

je vous convie à y retourner.


DSC00059-1.JPG


Quel bonheur de pouvoir marcher au sein de paysages où nos yeux et notre âme peuvent, dans le silence,

vagabonder à perte de vue. Ces perspectives infinies ouvrent en nous des chemins et lèvent les barricades dont nos

esprits sont bardés par la vie stressante en société. Débarassé du babillage et de la frénésie du monde nous

pouvons retrouver celui que trop souvent nous perdons de vue, c'est à dire nous même. Comme l'a écrit Jean Guéhenno

, écrivain français du vingtième siècle, il faut de temps en temps se retirer du monde pour trouver le meilleur de soi

même et ensuite lui apporter.


DSC00061-1.JPG


En ces lieux la présence de l'homme est partout manifeste bien qu'il y soit peu visible. Parfois l'on aperçoit

au loin la silhouette de quelques vignerons affairés dans leurs vignes, mais ces hommes là, artistes créateurs de

ce paysage, font corps avec lui.


La splendide floraison des amandiers semble nous annoncer le retrait prochain de l'hiver, mais bien fol qui s'y fie et

les vignes plus prudentes gardent pour quelque temps encore leurs bourgeons à l'abri


DSC00063.JPG


Ces vignes dressent leurs ceps dans un champ de fleurs qui n'en rendront que le vin meilleur en permettant

de maintenir une riche vie organique dans le sol. Crions haro sur les Tartuffes, souvent d'ex alcolos condamnés au

sevrage, qui osent diaboliser un breuvage né dans un tel paysage. Boire du vin c'est s'imbiber de la beauté du monde.


DSC00066-1.JPG


Et puis la forme en croix de ces vignobles ne nous rappelle-t-elle pas que le vin est le sang du Christ ?

DSC00069.JPG


Les fils des palissages tissent une immense toile d'araignée qui permettra aux feuilles à venir de capturer

les rayons du soleil


DSC00070.JPG


A ceux qui craindraient de se perdre dans cette mosaïque de vignes et de chemins innombrables les cyprès

offrent des points de repère incontournables, à condition toutefois de ne pas prendre un cyprès pour un autre...


DSC00072.JPG


La garrigue de Castelnau est un magnifique patchwork géologique, les terres blanches alternant avec les terres

rouges ou grises, les zones pierreuses avec les zones granuleuses.


DSC00080.JPG


Comment ne pas méditer devant un tel paysage où le chemin au loin nous invite à aller à la découverte

des beautés du monde, le cyprès nous montre la direction du ciel et la frêle floraison d'un amandier, nous rappelle

le coté éphémère de nos existences


DSC00082.JPG


La porte grande ouverte de ce mazet nous invite à y faire une sieste mais le risque est grand de ne pouvoir

ensuite en repartir. Si un jour vous n'entendez plus parler de moi, vous saurez où me retrouver !



Texte & Photos Ulysse