suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/11/2008

Et il changea l'eau en vin....(reprise d'archives)

DSC06700.JPG


En ces temps troublés de krach boursier et de crise économique, voilà que les buveurs d'eau, ces tristes sires,

en rajoutent dans la déprime ambiante et font campagne contre les délicieux breuvages que le génie de l'homme

a su extraire de Vitis vinifera. Or ces breuvages, mieux que le Prozac dont veulent nous gaver les laboratoires

pour faire de nous des zombies dociles et décervelés (ce qui plait fort au demeurant à nos gouvernants), réjouissent

le coeur et l'âme de l'homme et le consolent des aléas de l'existence.


DSC08806.JPG


Vis à vis de ces "pisse-vinaigre" et de ces "peine à jouir" rétablissons donc la vérité et rappelons comment

le vin a été donné à l'homme :



Au terme du 7ème jour Dieu acheva la Terre. Il n'était pas mécontent de son oeuvre et souhaita célébrer

l'évènement. Il fit jaillir de ses doigts une coupe de cristal et la plongea dans un torrent de montagne. Poussant

un tonitruant « Cheers » (à l'origine Dieu était américain, depuis le mandat de G. Bush on dit qu'il s'est fait naturalisé

Suisse) il prit une grande rasade d'eau fraiche .....et la recracha aussitôt en émettant un terrible « Pouah ! »

qui provoqua un véritable déluge sur la terre (d'où l'histoire de Noé).


Il se dit : je ne vais quand même pas laisser mes créatures se contenter de cet insipide breuvage, leur vie serait

invivable et il ne serait guère enclin à m'adorer! Il cassa alors un morceau de son sceptre et le planta dans le sol

près de Saint Chinian (autant choisir un endroit voué à son culte) en prononçant la formule «  l'eau des nuages du

ciel en vin tu changeras!! » Et c'est ainsi que l'homme et sa compagne eurent droit au paradis vin compris....et quand

ils furent chassés du paradis Dieu leur laissa le vin pour qu'ils puissent se consoler.


DSC08930.JPG


Celà dit, n'allez pas croire que je sois un pochtron invétéré, je suis pour le "boire civilisé" et non pas pour

ces beuveries auxquelles certains se livrent sans doute pour oublier le vide sidéral de leur existence. Le vin est

un produit hautement culturel pas une arme de destruction de soi ou d'autrui !



Texte & Photos Ulysse