suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/06/2018

Etre ou ne pas être dans le sentier des hêtres !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Gibus et moi pensions  connaître tous les chemins du Caroux et puis en consultant un vieux grimoire nous avons trouvé mention d’anciennes pistes connues des seuls initiés. Elles traversent des terrains généralement très accidentés qui impliquent souvent d’y mettre les mains en plus des pieds ! Il faut, pour s’y aventurer, une solide expérience de la marche en montagne, ne pas craindre le vertige et avoir un excellent sens de l’orientation, car leur tracé n’est pas évident et leur signalisation limitée à quelques cairns ou quelques rares balises.

Nous nous engageons donc, en ce matin brumeux, sur l’une de ces pistes dénommée Bartouyre-Rieutord car elle permet, à partir du col de Bartouyre, de grimper sur le plateau où naît le Rieu Tort, modeste torrent qui se jette dans celui d’Héric.

Quand je dis « grimper » je déforme la réalité car cette piste un brin perverse a un profil de montagnes russes qui ne cesse de vous faire descendre une grande partie du dénivelé que vous venez d’ascendre (mais oui ce verbe existe !). La seule différence avec les montagnes russes c’est que  l’on ne vous offre pas la vodka à l’arrivée, ce qui est aussi bien, d’ailleurs, vu la suite du programme de la journée.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Alors que nous progressons cahin-caha, le vent se lève et chasse le brouillard et les nuages vers le haut des cimes, donnant naissance à un très timide arc-en-ciel qui nous sert de prétexte pour faire une pause, car sensibles nous sommes aux beautés du monde. A vrai dire, nous sommes aussi un brin essoufflés et cette halte est bienvenue !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Le secteur dans lequel nous progressons est hérissé d’aiguilles rocheuses vertigineuses où quelques arbustes ont eu l’audace de s’installer. Quand on constate un tel courage et une telle ténacité, comment peut-on donner ensuite un sens péjoratif au terme « végéter » ?

 

caroux,hêtre,reine,héric

En approchant du plateau, la piste traverse des zones d’éboulis où des hêtres vénérables nous tendent leurs branches et leurs troncs secourables pour nous permettre de progresser.  A y réfléchir, plutôt que le chien ou le cheval, l’arbre est le meilleur ami de l’homme. Car à l’aube de son histoire il a pu s’y réfugier pour échapper aux bêtes féroces, puis avec son bois il a inventé le feu, construit ses premières maisons, ses premières barricades et ses premiers bateaux. Dans son ombre il y a fait ses premières siestes et sur son écorce gravé le témoignage de ses amours. C’est sans doute la raison pour laquelle on traite affectueusement ses meilleurs amis de « vieille branche ».

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous arrivons au point où la piste traverse le Rieu Tort dont le maigre flux ne se prête pas hélas à la baignade. Pourtant nous aurions apprécié cette occasion de nous rafraîchir car la pente en ce lieu est plutôt rude  !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous parvenons enfin sur le plateau  et décidons de gravir le Roc du Caroux qui culmine à 1034 mètres, ce qui n’est finalement qu’une simple formalité vu que nous venons de gravir déjà plus de 800 mètres.

  

caroux,hêtre,reine,héric

Mais alors que nous progressons vers le sommet une voix nous interpelle « Holà ! Où allez vous comme ça ! ». Levant la tête nous découvrons le visage grimaçant d’une vieille qui nous glace les os et pourtant, comme vous le savez, nous ne sommes pas des mauviettes.

« Et bien ! Heu ! On s’apprête à grimper sur le roc du Caroux ! Pourquoi c’est interdit ! » répondons nous en chœur, le cœur battant la chamade (ah! les subtilités de la langue française !).

 « Ce n’est pas interdit, mais il faut tout d’abord répondre à une énigme"  nous rétorque la vieille, qui au passage se présente à nous comme étant Carouxane la femme du roi du Caroux (que nous rencontrerons un peu plus tard) . « La voici : Il n’y en a qu’un seul dans une minute, et il y en deux dans une heure. Mais il n’y en a aucun dans un jour. Qu’est-ce ?"

Gibus et moi restons perplexes de longues minutes n'ayant aucune idée de la réponse. "Alors vous séchez ? " nous dit Caroxane d'un air goguenard. " Ben heu! " fais je alors ne sachant quoi dire. "C'est exact c'est la lettre "e" " nous répond-t-elle se méprenant sur le sens de ma réponse. « Allez vous pouvez passer, mais prenez garde aux à-pics !». C'est la première fois de ma vie où l'ignorance se révèle payante ! Oh jeunes écoliers n'en prenez pas le prétexte pour ne pas faire vos devoirs !

 

caroux,hêtre,reine,héric

En quelques minutes nous atteignons le sommet d’où l’on aperçoit au loin le miroir doré de la Méditerranée (au fond à gauche sur la photo,  oui, c’est bien la mer que l’on voit !)

 

caroux,hêtre,reine,héric

Quant aux à-pics, la vieille n’a pas menti, ils sont impressionnants et nous incitent à regarder attentivement où nous mettons les pieds.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Mais nous ne sommes pas les seuls à être sensibles à la beauté du panorama qui s’offre à nous, car deux érables de Montpellier se sont juchés sur un mamelon voisin pour en jouir également. Les arbres sont décidément plus proches de l’homme qu’on ne le pense !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Après notre traditionnelle pause pique-nique/sieste nous nous dirigeons vers le ravin des hêtres dans lequel, selon notre grimoire, descend une piste qui permet de rejoindre le hameau d’ Héric.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous saluons au passage le vieux roi du Caroux, que nous avions rencontré lors d’une précédente expédition et qui est absorbé par la contemplation de la Méditerranée qui luit au loin. « Nous avons été heureux de faire la connaissance de votre femme » lui déclare-t-on ! « Vous êtes bien les premiers » nous répond-t-il sans même tourner la tête. Nous ne répliquons point et poursuivons notre chemin. Y aurait-il de l’eau dans le gaz au sein du couple royal ?  Faudrait être un lecteur  de  « Water-closer » - ce que Gibus et moi ne sommes pas  - pour savoir ce qu’il en est.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous arrivons au bord du ravin des Hêtres dominé par les flancs déchiquetés du plateau. Il doit s’y produire de temps en temps de belles avalanches de pierres ce qui refroidit quelque peu notre intention de nous y engager.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Mais il est trop tard pour faire demi tour. Nous cherchons le cairn qui signale le départ du chemin, celui ci dévalant ensuite à pleine pente jusqu’au hameau d’Heric.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Pleine pente est, de fait, nous le constatons très vite, l’expression appropriée. Heureusement qu’une fois de plus nos amis les arbres sont là et nous évitent de faire un roulé-boulé jusqu’au bas du ravin. Par moments une trouée s’ouvre dans leur frondaison qui nous permet de découvrir le relief environnant. 

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous atteignons enfin sans encombre le bas du ravin où nous retrouvons une confortable petite route piétonnière qui descend (ou qui monte, selon le sens dans lequel on la prend !) les fastueuses gorges creusées par l’Héric et  qui nous ramène en une heure de temps à notre point de départ.

 (Reprise d'archive)

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Accro de GAFA" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "J'ai fait un songe "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & photos Ulysse

10:06 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (60) | Tags : caroux, hêtre, reine, héric

02/06/2018

Balade à Uzès

  

uzès,duché,asperge,doudou

Pour la balade de ce jour, nous abandonnons nos parkas et godillots adaptés aux montagnes languedociennes pour jouer les touristes urbains . Nous prenons la direction la fort belle cité d’Uzès qui se targue d’avoir été le premier Duché de France par le rang,  le duc d'Uzès ayant été premier Pair de France. Je vous donnerai juste un aperçu des nombreux monuments historiques qu’elle comporte et qui ne sont pas pour moi son principal  centre d’intérêt. Je les trouve, en effet, un peu massifs et leur empilement,  à l’exemple de cet ensemble dit « du Duché » en face de vous, relève plus de la pâtisserie de grande surface que de l’architecture.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Un seul monument trouve grâce à mes yeux : la tour fenestrelle, dernier vestige d’un édifice roman du XIIème siècle aujourd’hui disparu. C’est l’unique exemple en France de clocher rond, inspiré sans doute des campaniles italiens. Cette tour est devenue le clocher de la cathédrale Saint Théodorit bâtie au XVIIème siècle et qui, elle, n’a aucun attrait particulier.

 

uzès,duché,asperge,doudou

A vrai dire, ce qui fait le charme d’Uzès c’est son lacis de ruelles moyennâgeuses bordées d’hôtels particuliers et de belles demeures bourgeoises. Car cette ville a connu très tôt la richesse grâce au textile et au négoce. Mais elle eut l’audace de se convertir au protestantisme ce qui lui valut d’être persécutée. La révocation de l’Edit de Nantes - monstrueuse erreur politique commise par le roi scélérat Louis XIV -  provoqua la fuite des hommes d’affaires et des industriels, ce qui accéléra son déclin et celui de la France. La ville rebondit au XVIIIème siècle en se spécialisant dans les bas de soie….mais on connaît la suite avec l’invention du collant et sa fabrication aujourd’hui, pour deux sous, dans les pays émergents.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Aujourd’hui la ville est devenue un lieu de résidence et de tourisme. Un endroit idéal de séjour pour visiter la région qui ne manque pas de sites  remarquables, le plus célèbre étant le Pont du Gard.

 

uzès,duché,asperge,doudou

L’un des autres attraits du centre historique est que les seules voitures que l’on y trouve sont à pédales !

 

uzès,duché,asperge,doudou

Par contre, cette ville, malgré ses beaux atours est atteinte du fléau qui affecte les villes françaises : la prolifération d’étrons canins ! Certains maîtres, plus civiques que d’autres, recourent toutefois à des méthodes originales pour tenter de convaincre leurs compagnons de ne pas s’oublier ainsi sur la voie publique sans que cela les traumatise !

 

uzès,duché,asperge,doudou

En baguenaudant dans ces ruelles on perd vite la notion du temps  et pourtant sa flèche est là qui avance immanquablement jusqu’au jour où elle nous transpercera ….En attendant, si on prenait l’apéro, ça va être le moment ! A ceux qui estimeraient que mon invitation est un peu matinale, je rappellerai que nos montres ont deux heures d’avance sur notre étoile.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Comme moi, vous apprécierez sans doute, en ces temps médiatisés à outrance où chacun cherche à avoir son quart d’heure de célébrité, cet humoristique hommage rendu à un modeste cordonnier.  Sans doute a-t-il rendu plus de services à l’humanité avec ses souliers que tel  général dont on va, sur d’autres murs, célébrer  la naissance ou le séjour et qui aura fait massacrer des milliers de ses semblables.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Si vous avez une maison à restaurer et que vous souhaitez appliquer les savoir-faire antiques c’est dans cette boutique – Les Forges d’Antan – qu’il faut vous adresser .

 

uzès,duché,asperge,doudou

On y travaille le bois et le fer comme autrefois et vous y trouverez tous les modèles de clous fabriqués depuis l’antiquité. Ainsi si vous envisagez une crucifixion je suis certain que vous y trouverez, si je puis dire, un clou à votre pied !  Je précise, à tout hasard, à mes lecteurs qui seraient intéressés que c’est de l’humour noir, car les crucifixions sont dorénavant interdites par la loi ! Par les temps qui courent, mieux vaut prévenir on ne sait jamais !

 

uzès,duché,asperge,doudou

On y trouve aussi toutes sortes de serrures pour ceux qui, malgré la voracité de notre Etat, auraient encore un peu de fortune ou quelques biens précieux à mettre sous clé.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Si vous avez besoin, pour vous consoler des catastrophes climatique et politique qui nous guettent, de redonner une nouvelle jeunesse à votre « doudou » - je parle de ceux en peluche et non pas des Antilles, encore qu’une « doudou » des Antilles ça peut aussi très bien vous consoler ! - , c’est dans cette boutique qu’il faut l’emmener !

 

uzès,duché,asperge,doudou

Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin : nous débouchons sur la  magnifique Place aux Herbes, joyau d’Uzès,  et sur laquelle se tient les mercredi et samedi matin  un grand marché essentiellement alimentaire. Avec ses étals couverts de pommes, ce marché a des allures de paradis et l’on guette, hélas vainement, une Eve qui voudrait bien en  croquer une avec nous .

 

uzès,duché,asperge,doudou

Nous sommes à la saison des asperges qui commencent à sortir la tête aux premiers jours du printemps et se font illico décapiter : comme quoi la curiosité est un vilain défaut ! Notons que ce quasi-sucide a inspiré des Méditations au grand gastronome du début du XIXème siècle Brillat-Savarin.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Depuis des mois la pluie dans le Gard se fait attendre et pas une goutte d’eau ne jaillit de la fontaine : quoi de plus sinistre qu’une fontaine à sec (peut être un verre à sec ! ) .

 

uzès,duché,asperge,doudou

En début d’après midi la place retrouve sa tranquillité et l’on découvre l’harmonie des bâtiments qui l’entourent. Oui assurément Uzès mérite une visite….

 (reprise d'archive)

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Accro de GAFA" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "J'ai fait un songe "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

09:01 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (61) | Tags : uzès, duché, asperge, doudou

26/05/2018

Il n’y a plus de cour d’amour aux châteaux de Lastours

  

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

En ces temps de crise alors que notre pouvoir d’achat est en berne, que les sardines se vendent au prix du turbot, le litre d’essence au prix du Chanel N°5  et que le gramme de Carambar est vingt fois plus cher qu’à son lancement en 1954, je vous confie une information d’une valeur inestimable ! Je connais un endroit où vous pourrez vous « payer » quatre châteaux pour le prix d’un ! Sympa Ulysse, non ? C’est à Lastours, modeste et joli village de l’Aude, situé au cœur du Cabardès, non loin de la cité de Carcassonne, que vous pourrez réaliser cette fabuleuse affaire.

Mais rendez vous d’abord au belvédère de Montfermier – situé au dessus du village - d’où vous aurez une somptueuse vue d’ensemble sur les quatre châteaux. Vous les découvrirez fièrement dressés sur un promontoire rocheux bordé au sud par le Grésillou et au nord par l’Orbiel dans lequel le premier se jette avec nonchalance (on est dans le sud !). On aperçoit de gauche à droite le château de Cabaret, la Tour Régine, ainsi que les châteaux de Surdespine et de Quertinheux.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Le départ de la visite se fait à partir de l’ancienne usine textile située en plein cœur du village, transformée en centre d’accueil. On accède aux châteaux par le « trou de la cité »  galerie souterraine d’où, selon une légende,  partirait un tunnel vers la Cité de Carcassonne, sans qu’on ait pu le vérifier. Toujours selon la légende, cette cavité aurait été la demeure d’une jeune femme dénommée Salimonde au corps de chèvre avec  de longs cheveux tombant sur ses sabots. Pour la Chandeleur elle se rendait au bord du Grésillou et si elle pleurait, l’hiver se faisait plus froid alors que si elle jouait de la flûte, la belle saison revenait. La légende ne le dit pas mais son humeur versatile était sans doute liée à des déboires sentimentaux. Les chevriers, comme les bergers ou les marins ont la réputation d’être volages.

Quant à la Chandeleur, savez vous qu’elle correspond à la date à laquelle Jésus aurait été présenté au temple - soit 40 jours après sa naissance – événement qui aurait donné lieu à une procession éclairée par des chandelles. Ce qui est révoltant dans cette affaire est qu’à cette époques la loi juive imposait 33 jours de purification aux mères pour pouvoir pénétrer dans le temple après la naissance d’un garçon et le double, soit 66 jours, pour une fille !

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Nous voilà au pied du château de Quertinheux, construit au XIème siècle, comme ceux  de Cabaret et de Suderspine, par la famille de Cabaret, seigneur du lieu. Cette noble famille doit sa richesse à l’exploitation de mines de fer situées au pied des châteaux et déjà exploitées du temps des romains.  Un important village s’est développé à l’époque en cet endroit dont les ruines témoignent de la présence de nombreuses activités artisanales : métallurgie, textile, taille de pierre, boucherie etc….

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

En dépit de son nom, la famille Cabaret n’a pas été à la fête tous les jours car elle du subir en 1209 l’assaut des troupes de Croisés dirigées par Simon de Montfort lors de la Croisade contre les Albigeois (ou Cathares ). Mais c’est l’une des rares forteresses a avoir résisté aux assauts du sinistre Simon.

Toutefois ce triste sire arrivera à ses fins par la cruauté.  Ayant, en effet, réussi à faire prisonnier Bouchard de Marly, un Croisé lors d’une audacieuse sortie,  le seigneur Pierre-Roger de Cabaret voit un jour de l’été 1210, en guise de représailles, se traîner sur la pente qui mène au château une troupe de villageois enchaînés, nez et lèvres coupés, yeux crevés.  Un des hommes auquel on a laissé un œil pour les guider, vient dire au seigneur Pierre-Roger que lui et les siens subiront le même sort s'ils refusent de se rendre. Pierre Roger de Cabaret négocie alors avec Montfort la reddition de ses châteaux contre la vie sauve pour lui et la population ainsi que des possessions à Béziers.

 

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Simon de Montfort étant décédé tué par une pierre lancée par une courageuse assiégée,  Pierre Roger de Cabaret reprend ses châteaux en 1223 mais doit subir de nouveau l’assaut des croisés  conduits par Humbert de Beaujeu, connétable de France sous Saint Louis (le mal nommé ), qui finit en 1227 par avoir raison de sa résistance.

Vainqueurs, les croisés – pourtant soldats de dieu – ne font pas dans « la dentelle » puisqu’ils détruisent les trois châteaux de la famille Cabaret.  Le Roi de France les  fera reconstruire un peu plus haut sur la crête en y ajoutant un quatrième château, la Tour Régine, édifice le plus haut, pour affirmer sa suprématie sur le Languedoc, province nouvellement rattachée au Royaume et qui accepte mal cette domination française.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Rendons nous maintenant au château Surdespine, dominé par une tour carrée en ruine qui est ornée de quatre fenêtres en plein cintre comportant des voussoirs en pierre de taille blanche, seule note d’élégance dans cet édifice d’aspect militaire.

  

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

D’une ouverture dans le mur d’enceinte, on découvre au premier plan  la Tour Régine et au delà le château de Cabaret. Un armée de cyprès installés sur les flancs du promontoire semblent monter la garde. Il n’y a rien à craindre d’eux sinon au printemps une bonne  crise d’éternuements, leur pollen étant extrêmement allergène !

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Approchons nous maintenant de la tour Régine construite  vers 1260 à l’initiative du Roi de France. Elle est la réplique de certaines tours de l'enceinte du château Comtal de la Cité de Carcassonne et comporte de nombreuses archères pour assurer sa défense. 
Dans la partie supérieure de la tour on aperçoit une double rangée de trous de « boulins » qui servaient à recevoir des pièces de bois pour  soutenir les hourds,  ces constructions de bois en surplomb des remparts qui permettaient de projeter du haut des murailles des projectiles ou de la poix bouillante. Ces éléments défensifs sont appelés mâchicoulis quand ils sont en pierre.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Nous terminons la visite par le château de Cabaret l’édifice le plus imposant du site, constitué d'une tour au nord, d'un donjon au sud et d'un corps de logis au centre.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Son enceinte extérieure malgré les outrages du temps en impose encore et l’on comprend que les croisés aient eu du mal à en venir à bout. A la fin du XVIème siècle le château tombera aux mains des protestants qui en seront délogés en 1591 par les troupes du maréchal de Joyeuse.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Un chemin de ronde  fait le tour des remparts, posé sur des arcades aveugles en arcs brisés. Plus personne n’y a fait le guet  depuis la révolution, époque à laquelle les châteaux ont été abandonnés.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Malgré son allure guerrière le château comporte une salle d’une grande élégance dont la voûte est soutenue par des arcs en plein cintre  C’est sans doute en ce lieu que Pierre Roger de Cabaret et son frère Jourdain recevaient les  nombreux troubadours qui fréquentaient le château à l’occasion de cours d’amour. Parmi eux  figuraient Raimon de Miraval, l’un des plus réputés de l’époque, qui célébrait Brunissende, la femme de Pierre Roger, dans ses chansons. Mais il n'y a plus de cours d'amour dans les châteaux de Lastours et le vent a emporté au delà de l'horizon le son des luths et des violes qui accompagnaient les chants des troubadours.

 

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

De cette salle aujourd’hui ouverte à tous les vents on a une vue sur les trois autres châteaux, magnifiques tombeaux de pierres où gisent les rêves, les espoirs les ambitions d’hommes qui ont écrit quelques pages de l’histoire de cette magnifique région.

(Reprise d'archive) 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Je crois au matin" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Carmen "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

12/05/2018

La pluie ? Un délice sur les chemins de Rosis !

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Gibus et moi jouissons de l’infini privilège de pouvoir décider chaque matin d’aller arpenter les chemins. Jamais notre sentiment de liberté n’est aussi fort que lorsque nous quittons ainsi le monde et ses contraintes pour nous aventurer en pleine nature dans un environnement proche de celui que l’homme a connu à l’aube de son histoire. Nous renouons les liens oubliés avec le monde minéral, végétal et animal dont l’homme a du percer les secrets pour survivre. Par cette immersion en pleine nature notre sentiment de vie retrouve sa plénitude.

 

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

C’est à la fin du printemps, époque à laquelle la nature est à son apogée dans la montagne de Rosis, que ce sentiment est le plus vif.  L’heureux mariage du mauve des bruyères qui commencent à fleurir et de l’or des genêts enchante nos yeux alors que l’odeur miellée de ces derniers enivre nos sens. La jouissance que nous éprouvons alors est aussi forte que celle de nos premières rencontres amoureuses, douce consolation pour ces vieux randonneurs aux abattis décatis que nous sommes devenus.

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Oui Gaïa, notre terre mère,  est pour nous comme une ardente maîtresse qui nous fait souffler, suer, ahaner et nous berce dans ses bras rugueux quand, fatigués,  nous y faisons la sieste.

 

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Et de surcroît c’est elle qui nous fait des cadeaux en nous dévoilant, impudique, ses mamelons, ses toisons sombres, ses abîmes vertigineux. Elle ne demande et n’attend rien de notre part, sinon du respect.

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Et comment ne pas respecter cette planète miraculeuse, née il y a plusieurs milliards d’années de la fournaise céleste et sur laquelle cohabitent éléphants et coccinelles, baleines et pétoncles, nuages dans les cieux et tonneaux de vin dans les caves !

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Les mouflons partagent avec nous cet ineffable bonheur d’arpenter la montagne de Rosis. Animaux des plus farouches, on ne les voit que par surprise, lorsque le vent est favorable et que l’on fait silence, leur ouïe étant extrêmement fine (certains de mes amis randonneurs comprendront, je n’en doute pas, le sous-entendu !).

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Un facétieux nuage ayant décidé de lâcher un peu de lest sur nos têtes, nous nous réfugions dans l’abri de Caissenols le Haut pour pique-niquer. Un feu de cheminée, inhabituel en cette saison sous cette latitude, nous permet de sécher nos tee-shirts transformés en éponges. Signe avant coureur du chamboulement climatique qui menace le monde, nous buvons un délicieux blanc d’oc bien frais de la cave de Richemer à la lueur d’une flambée !

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

La pluie s’étant calmée nous reprenons notre périple en nous dirigeant vers le Plo de Bru, dont le nom viendrait d’un camp romain qu’y aurait installé Marcus Junius Brutus, qui fut nommé par César gouverneur de la Gaule Cisalpine en 46 avant notre ère. Comme on le sait il ne lui fut guère reconnaissant de cette nomination. Mais on sait bien qu’en politique les amis d’un jour sont les ennemis de demain, car on ne peut pas plus réfréner l’ambition des hommes politiques qu’on ne peut empêcher un (vrai) camembert de couler.

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

De même il est assez habituel que les nuages se transforment en pluie, phénomène que nous vérifions pour la seconde fois au cours d’une même journée ce qui, vous vous en doutez, n’est pas forcément de notre goût. Mais bon, nous ne sommes pas en « sucre »,  comme le savent ceux qui nous suivent depuis quelques années, et nous faisons donc contre mauvaise fortune bon cœur.

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Nous longeons une habitation dont l’état, hélas, ne nous permet pas d’en faire un abri. En la voyant je songe à cette sympathique rengaine  de Danyel Gérard qui eut un certain succès au cours de mon adolescence.

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

La pluie a empêché une harde de mouflons de sentir à l’avance notre odeur  et nous avons ainsi le temps de les apercevoir qui dévalent le vallon en contrebas de notre chemin. Finalement cette pluie n’a pas que des inconvénients. Elle nous montre que d’un « mal » peut sortir un « bien ». Comme l’a enseigné Boudha il ne faut ni se réjouir de ses bonnes fortunes ni se plaindre de ses infortunes, car les unes peuvent engendrer les autres. C’est pourquoi Gibus et moi finissons toujours les bouteilles  car le vin qui resterait - un bien pour notre foie - pourrait tourner en vinaigre, ce qui serait un innommable gâchis !

 

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Mais il est temps pour nous de redescendre en empruntant un chemin plutôt fait pour les mouflons que pour les humains. Mais  Gibus et moi n’en avons cure car à force d’arpenter les montagnes nous nous sommes en quelques sorte «mouflonisés».

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Mais nos yeux et notre esprit restent sensibles à la beauté des lieux alors que les centres d’intérêt du mouflon se résument à l’herbe à brouter et à l’arrière train de leurs femelles. Mais après réflexion, je me demande si  nous sommes  vraiment si différents  que ça des mouflons ?

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Je suis heureux de partager avec vous l’inimaginable beauté de cette montagne de Rosis qui d’ici un mois, après avoir été revêtue d’or, deviendra violette. Si les chefs d’Etat se mettaient à la randonnée et redécouvraient la beauté du monde, sûr qu'au lieu de faire de beaux discours et signer de creux traités ils prendraient enfin de vraies mesures pour sauver notre planète. Malheureusement ils restent enfermés dans leurs palais « bunkerisés «  entourés par des obsédés du P.N.B . Moyennant quoi on appuie sur l’accélérateur qui nous mènera dans le mur.

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

Mais cette beauté peut-elle convaincre des esprits gangrenés par la soif du pouvoir et une fois acquis de la volonté d’y rester coûte que coûte ?  Certains dirigeants de la planète ne doivent même pas savoir dessiner une fleur ou un oiseau. Un char, un avion de chasse, un instrument de torture, par contre oui ! 

 

rosis,sommet de rio,climat,genêt

La pluie ayant repris nous sommes de plus en plus trempés, mais peu nous chaut car nous nous sommes gavés de cette munificence qui enivre notre âme et nous met en résonance avec le mystère de la vie. Oui, vraiment, privilégiés nous sommes de pouvoir arpenter ainsi librement les chemins…..

(Reprise d'archive)

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Je crois au matin" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Quand le mois de novembre... "

Vous pouvez aussi les écouter sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse